Un jour, une école : NEOMA Business School (Campus de Reims) Un jour, une école : NEOMA Business School (Campus de Reims)
Selon Wikipédia, “l’empowerment est l’octroi de plus de pouvoir aux individus ou aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu’ils... Un jour, une école : NEOMA Business School (Campus de Reims)

Selon Wikipédia, “l’empowerment est l’octroi de plus de pouvoir aux individus ou aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu’ils subissent”. Notion somme toute novatrice, l’empowering management (management responsable) semble être la raison d’être de NEOMA Business School. Précisons que cette école est née de la récente fusion entre Reims Management School et Rouen Business School. Aujourd’hui NEOMA est donc à l’honneur, cette école de commerce ouverte au changement et de plus en plus ouverte à la filière littéraire. C’est ainsi Manon, ex-khagneuse et bout-en-train du BDA 2016 Paradisi’art, qui vous résume son parcours sur le campus rémois. C’est un jour, une école, et c’est une exclusivité Major-Prépa !

Ton parcours ?

Lycée Notre Dame de Mantes-la-Jolie pendant 3 ans, bac ES option anglais mention Bien

Lycée La Bruyère pendant 2 ans, hypokhâgne puis khâgne Lyon spécialité anglais

Neoma Business School Campus de Reims depuis 1 an, programme MGE année pré-master

Tes notes à l’écrit ?

Histoire : 9

Littérature : 9

Philosophie : 9

Géographie : 12

Anglais LV1 : 10,5

Option Anglais : 12

Ton oral d’entrée ?

J’ai passé mon oral à Rouen, école que je visais. L’entretien était pour moi la partie la plus délicate, étant complètement imprévisible et dépendante du jury. Le format d’entretien de Neoma est classique avec en première partie une présentation puis un échange. Le jury a été très réceptif et le dialogue s’est fait facilement, me permettant d’obtenir un 16. Au contraire, l’oral d’espagnol a été un véritable calvaire. La professeure m’a fait passer sur la NSA et avait décidé de me couper à chaque erreur, mais a fini par me mettre un 14, improbable. C’est finalement l’anglais qui a été ma plus grande surprise, le sujet étant relativement bateau (la technologie dans l’éducation) et la discussion facile je m’attendais à avoir une très bonne note, pour avoir finalement un 12.

Ton emploi du temps ?

L’emploi du temps de première année contient en moyenne 18h de cours par semaine, langues vivantes comprises. Le jeudi après-midi est généralement banalisé pour la pratique du sport ou autres activités.

Les cours ?

La première année est celle d’acquisition des bases, les matières enseignées suivent donc un tronc commun peu attrayant et peu interactif. Les cours de langue sont les plus dynamiques et participatifs. Néanmoins, les semaines d’électif et de séminaire permettent la mise en pratique du savoir théorique acquis pendant l’année.

Les associations ?

La vie associative est très riche à Neoma Reims et les bureaux font partie des plus importants des écoles de commerce de France. L’école gravite autour de la campagne qui anime les deux campus et toutes les promos.
Les associations -hors bureau- sont nombreuses et variées, elles sont compétentes dans de nombreux domaines qu’ils soient culturels (cinéma, cuisine, couture, musique, théâtre,etc), humanitaires, etc.

Les stages ?

A chaque année son stage à Neoma. D’abord 3 mois puis 6 pour les deux années suivantes. Depuis la fusion cependant, les parcours ont changé et il est possible, dès la deuxième année, de faire une année projet permettant de faire un stage pendant un an.

Le réseau ?

Le réseau est bien développé et de nombreux forums ou salons ont lieu à l’école. Des intervenants sont aussi en charge de certains électifs, permettant le développement d’un réseau interne très efficace.

Les soirées ?

Les soirées sont le mardi soir, généralement au Carré, une boîte en dehors de Reims que l’on rejoint en bus. Cependant d’autres sont organisées par le BDA ou le BDS (trans’appart par exemple) ou dans d’autres lieux. Cette diversité permet à chacun de trouver son compte et l’univers dans lequel il est le plus à l’aise.

La ville ?

Reims est une ville de province mais néanmoins très dynamique. A 45 minutes de Paris en TGV, elle est facilement accessible. Renommée pour son champagne et sa cathédrale, la ville est rarement vide de monde ce qui permet de trouver le bon compromis entre l’activité parisienne et le calme de la province.

Le prix de l’école ?

L’école revient à 30.000€ pour les 3 ans d’étude.

Pourquoi NEOMA et pas une autre ? Quelles opportunités ?

Neoma est une école en pleine formation, encore toute jeune (la fusion n’a que deux ans et un an d’application) et offre donc plein d’opportunités en ce qu’elle est amenée à se développer dans les années à venir. Si certains défauts sont à corriger, Neoma Reims est forte de sa vie associative et de son interaction avec Rouen.

 

Propos recueillis par Ezékiel SEDAMINOU

Major-Prépa

Ezékiel Sedaminou

21 ans, étudiant à l'EM Lyon après avoir fait sa prépa au lycée La Bruyère et cofondateur de Major-Prépa, il est spécialiste du traitement de l'actualité ainsi que de géopolitique.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *