L’actualité du monde anglo-saxon résumée en cinq infos clés (fin octobre-début novembre 2020) L’actualité du monde anglo-saxon résumée en cinq infos clés (fin octobre-début novembre 2020)
Salut à tous, il est grand temps de faire un petit point sur l’actualité du monde anglo-saxon en cinq infos clés, parce que c’est... L’actualité du monde anglo-saxon résumée en cinq infos clés (fin octobre-début novembre 2020)
Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Salut à tous, il est grand temps de faire un petit point sur l’actualité du monde anglo-saxon en cinq infos clés, parce que c’est toujours utile pour les colles !

 

Joe Biden a été élu 46e président des États-Unis après une semaine d’élection historique

On commence par du très très lourd, de l’immanquable ! Joe Biden a été élu 46e président des États-Unis ce samedi 7 novembre 2020 après une interminable semaine de dépouillement, marquée par de nombreux rassemblements devant les bureaux de vote demandant, du côté républicain, le dépouillement, et du côté démocrate, le fait de « compter chaque voix ».

Grâce à sa victoire en Pennsylvanie, Biden a ainsi recueilli les 20 derniers grands électeurs qui lui manquaient et est donc arrivé à 278 grands électeurs, contre 214 pour Trump. En termes de votes à l’échelle du pays, Biden a ainsi récolté 74 millions de voix, « un record », selon l’intéressé, qui lors de son premier discours en tant que président a demandé l’unité entre républicains et démocrates et a annoncé qu’il mettrait en place dès lundi un conseil scientifique pour résoudre la crise sanitaire due au coronavirus.

Néanmoins, tout n’est pas terminé, puisque le président sortant Donald Trump a lancé une série de recours en justice, notamment dans les swing states où Biden a gagné d’un cheveu, comme l’Arizona, la Pennsylvanie, ou l’Ohio. Il ne reconnaît ainsi pas la victoire du candidat démocrate.

Cette élection aura donc été historique, aussi bien en termes de nombre de votants (144 millions de votes) que de votes par correspondance (quasiment 100 millions), et elle témoigne encore une fois de la fracture qui existe au sein des États-Unis et du chantier titanesque qui attend le tandem Biden-Harris.

D’ailleurs, en parlant de Kamala Harris, les réseaux sociaux l’ont félicitée pour cette victoire très symbolique, puisque c’est la première fois qu’une femme afro-américaine est élue vice-présidente des États-Unis.

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Jules Real del Sarte

Etudiant en première année à l'ESSEC