Un point de grammaire efficace sur « devoir » et « falloir » Un point de grammaire efficace sur « devoir » et « falloir »
Hello, aujourd’hui on s’attaque à un mastodonte de la grammaire anglaise puisque l’on va parler des différents emplois de devoir et falloir. Je serai le plus... Un point de grammaire efficace sur « devoir » et « falloir »

Hello, aujourd’hui on s’attaque à un mastodonte de la grammaire anglaise puisque l’on va parler des différents emplois de devoir et falloir. Je serai le plus synthétique possible je te rassure ! Alors, allons-y !

 

L’emploi le plus courant : l’obligation générique

C’est l’emploi que tu connais le plus normalement, je ne vais donc sûrement pas t’étonner si je te dis que devoir et falloir traduisent le plus souvent l’obligation, de quelque nature qu’elle soit. Pour dire que quelque chose est nécessaire et obligatoire, on utilise le modal must, qui est comme chaque modal TOUJOURS SUIVI d’une base verbale !

  • Le président Trump doit tenir parole et témoigner devant le Congrès. // President Trump must bear true to his words and testify before Congress.

L’autre possibilité est d’utiliser la construction have to + BV, tout particulièrement pour traduire la construction impersonnelle il faut que + proposition. 

  • Il faut que tu fasses tes devoirs. // You have to do your homework.

Désormais, la question est de savoir quand utiliser must et quand utiliser have to. Sache qu’au présent, on a le choix entre les deux. Toutefois, quand c’est celui qui parle qui expose l’obligation, on emploie must de façon privilégiée. Sinon, c’est have to.

  • Tous les citoyens doivent respecter le couvre-feu sous peine d’amende. // All citizens have to abide by the curfew or financial penalties may ensue.
  • Tu dois y aller. // You must go.

De plus, on emploie obligatoirement have to lorsque must ne peut être employé, c’est-à-dire après un modal (will ou should par exemple), après to, pour renvoyer au passé (had to), au present perfect et au past perfect.

  • Il devra faire ce qu’on attend de lui. // He will have to do what is expected of him.
  • C’est insupportable de devoir le gronder pour la énième fois. // It’s unbearable to have to blame him for the umpteenth time.
  • Nous devions rendre visite à sa mère le dimanche. // We had to visit her mother on Sunday.
  • Nous avions dû l’emmener à l’hôpital. // We have had to taker her to the hospital.

 

Le conseil

Pour traduire falloir et devoir exprimant le conseil (« tu devrais faire ci » ou « il faudrait que tu fasses ça »), tu peux soit utiliser le modal should, soit la construction ought to + BV qui a une connotation morale.

Simple comme bonjour, retiens juste ces deux-là, ça te suffira amplement.

  • Tu ne devrais pas manger autant. // You shouldn’t eat that much.

 

La probabilité

Ce cas-là s’applique à la traduction du verbe devoir dans les propositions du type « il a dû faire ci », « il devait être huit heures lorsque… » ou encore « il doit être loin à l’heure qu’il est ».

Sache tout d’abord que pour exprimer une forte probabilité au présent, on utilise le plus souvent must suivi de la BV, et au passé, la construction must + have + participe passé. Encore une fois, retiens surtout ce cas canonique, il te servira tout le temps !

  • Il a dû sortir. // He must have gone out.
  • Il doit avoir quarante ans. // He must be forty. (N.B. : pour renforcer l’idée de probabilité sur cette tournure, tu peux rajouter à la fin, he must be forty, if he is a day. C’est une petite expression idiomatique qui marche très bien, surtout en traduction !)

Pour exprimer la forte probabilité au futur , tu peux utiliser le modal will à la place du modal must.

  • Il devrait très certainement prendre la tête de l’entreprise. // He will be appointed as the new CEO of the company.

 

Traduire falloir pour la nécessité (il me faut ci, il me faut ça)

Encore une fois c’est très simple, il faut cette fois-ci utiliser un semi-modal, à savoir need.

  • Il me faut 10 euros. // I need 10 euros. 

 

Voilà, je t’ai donné les grandes lignes, avec ces exemples tu sauras traiter tous les cas simples où la moindre faute est rédhibitoire ! Retiens simplement que pour chaque cas, il faut associer le bon modal !

N’hésite pas à checker nos ressources pour préparer les épreuves d’anglais.

Jules Real del Sarte

Etudiant en première année à l'ESSEC