Les alliances militaires et économiques, acteurs majeurs de la Guerre Froide Les alliances militaires et économiques, acteurs majeurs de la Guerre Froide
La dénonciation du traité INF sur les missiles à portée intermédiaire par Washington puis Moscou ainsi que leur apparente volonté de ne pas reconduire... Les alliances militaires et économiques, acteurs majeurs de la Guerre Froide
Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

La dénonciation du traité INF sur les missiles à portée intermédiaire par Washington puis Moscou ainsi que leur apparente volonté de ne pas reconduire le traité START font craindre à la communauté internationale une situation encore plus dangereuse que durant la Guerre Froide, où alliances militaires et économiques ont influencé l’issue de cet épisode historique.

 

Le plan Marshall et la création de l’OECE

L’Europe sort exsangue de la seconde guerre mondiale, aussi bien d’un point de vue humain que d’un point de vue financier. Afin d’aider l’Europe à se redresser économiquement, mais également par peur de propagation du communisme -la misère étant la porte ouverte à la propagation de ce dernier- Marshall alors Secrétaire d’État américain propose à tous les pays d’Europe -URSS incluse- une assistance économique et financière moyennant une coopération européenne plus étroite. Ce plan est une arme géopolitique et un moyen de relever l’économie européenne tout en obligeant les Européens à coopérer ensemble pour se partager cette aide. Adhérer au plan Marshall revient également à intégrer le camp américain.

Seize pays acceptent immédiatement la proposition américaine :  Autriche, Belgique, Danemark (avec les îles Féroé et le Groenland), France, Grèce, Irlande, Islande, Italie (et Saint-Marin), Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal (avec Madère et les Açores), Royaume-Uni, Suède, Suisse (avec le Liechtenstein) et Turquie.

Afin de partager cette aide, les États-Unis exigent de la part des pays signataires que ces derniers gèrent eux-mêmes la distribution et la gestion des fonds.  le 16 avril 1948,  l’OECE (Organisation Européenne de Coopération Économique) voit le jour sous à l’initiative de ces États européens.

oece

L’URSS refuse la proposition d’aide américaine et convainc également les pays satellites ainsi qu’un de ses pays voisins, la Finlande, de faire de même. Ce refus entérine la rupture entre les deux pays mais également la division entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est.

Le plan Marshall fonctionne par le biais de prêts et de distribution d’argent. En tout près de treize milliards de dollars furent distribués pendant les quatre premières années de l’aide.

Encouragés par le succès de l’OECE et dans la perspective d’étendre ses travaux à l’échelle mondiale, le Canada et les États-Unis se sont joints à ses membres en signant la Convention de l’OCDE le 14 décembre 1960. L’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) est officiellement née le 30 septembre 1961, date d’entrée en vigueur de la Convention.

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Noémie Moreau

Ancienne élève au lycée Dupuy de Lôme (Lorient) voie S. Actuellement étudiante en deuxième année à SKEMA et à l'université Jean Moulin (Lyon) en relations internationales et diplomatie.