Live Présidentielles 2020 aux Etats-Unis : Biden à deux doigts de la victoire Live Présidentielles 2020 aux Etats-Unis : Biden à deux doigts de la victoire
Dernière mise à jour : 16h07 Ce 3 octobre 2020 entrera dans les annales : jamais autant d’Américains n’auront voté lors d’un scrutin présidentiel.... Live Présidentielles 2020 aux Etats-Unis : Biden à deux doigts de la victoire

Dernière mise à jour : 16h07

Ce 3 octobre 2020 entrera dans les annales : jamais autant d’Américains n’auront voté lors d’un scrutin présidentiel. Cette participation exceptionnelle est à la hauteur d’une campagne marquée par un niveau d’investissement publicitaire jamais vu dans une démocratie.

Par ailleurs, nous avons organisé un live ce soir à 19h, ne manquez surtout pas le replay :

 

Des sondages en faveur de Biden

Invariablement, les sondages prédisaient une victoire de Joe Biden au niveau national, avec une dernière estimation de 8 points d’avance, à 52% en moyenne contre 44% pour Donald Trump.

Quelques points se reportent vers Jo Jorgensen, candidate du parti libertarien (qui avait récolté 3,28% en 2016 grâce à Gary Johnson) et Howie Hawkins, candidat vert.

Mais ce qui compte, ce sont les Etats clés, les swing states. Ces Etats dont l’issue est incertaine font l’élection : c’est au sein de ces derniers que les candidats doivent lutter auprès des électeurs indécis pour espérer remporter l’élection.

 

Des confirmations dans tous les États ayant une orientation politique très claire ou prétendue

Source : FT

 

Très peu de surprises dans des Etats solidement ancrés : les Démocrates gagnent aisément les 203 grands électeurs qui leur sont promis tandis que les Républicains font de même avec les 77 qui leur étaient promis.

 

Trump a fait de la résistance

Au sein des swing states, Trump semble très nettement prendre l’avantage. Si le Texas mu par de profonds bouleversements démographiques aurait pu basculer côté démocrate, Trump remporte ces 38 grands électeurs qui lui auraient rendu la route vers la Maison Blanche inaccessible.

La Floride, Etat qu’apprécie fortement Donald Trump qui y séjourne régulièrement, où les sondages prédisaient dans l’ensemble une victoire de Biden vire incontestablement républicain.

L’Ohio, Etat réputé pour toujours voter en faveur du futur vainqueur, s’est aussi portée vers Donald Trump.

La Caroline du Nord demeure encore incertaine, même si Trump jouit d’une avance jugée confortable… si l’on ne prenait pas en compte le vote par correspondance ! Pour rappel, au sein de cet Etat, les candidats ont dépensé plus de 260 millions de dollars pour satisfaire… à peine plus de 5 millions d’électeurs soit 52$ par vote. En comparaison, les candidats de l’élection présidentielle française de 2017 ont dépensé 74 millions d’euros pour l’ensemble de leur campagne pour 37 millions d’électeurs, soit 2€ par vote.

Trump s’emporte sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter qui le signale comme étant susceptible de tromper le lecteur :

 

Une confiance revenue du côté de Biden

Joe Biden réussirait à remporter l’Arizona (11 grands électeurs) qui n’avait voté qu’une seule fois démocrate depuis 1948 : c’était en 1996 avec Bill Clinton (réélu) ainsi qu’un grand électeur du Nebraska, état Républicain où 3 grands électeurs sont élus localement, traditionnellement tous républicains.

L’Etat du Wisconsin a été attribué à Joe Biden mais Donald Trump demande un recompte des voix. Le Michigan fait également partie des Etats où Joe Biden renverserait la vapeur par rapport à 2016.

Sa directrice de campagne, Jen O’Malley a gratifié ses électeurs d’une présentation montrant pourquoi Biden devrait pouvoir aisément gagner cette élection :

 

 

De très fortes incertitudes encore…

En Pennsylvanie, Trump jouit d’une solide avance sur les décomptes partiels de résultat et il en est de même en Géorgie, même si l’issue finale ne sera connue qu’après le décompte de l’ensemble des votes par correspondance, once again. Il se pourrait qu’il n’y ait aucune information d’ici le 12 novembre.

Trump entend déjà saisir la Cour Suprême suite à des élections contestées lors d’une déclaration coupée notamment par la NBC.

 

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.