Allemand : analyse du sujet d’allemand LV2 ELVi 2019 Allemand : analyse du sujet d’allemand LV2 ELVi 2019
Voici l’analyse de Major-Prépa du sujet d’allemand LV2 ELVi de 2019. Consulter cette analyse peut t’être très utile pour mieux aborder l’épreuve de cette... Allemand : analyse du sujet d’allemand LV2 ELVi 2019

Voici l’analyse de Major-Prépa du sujet d’allemand LV2 ELVi de 2019. Consulter cette analyse peut t’être très utile pour mieux aborder l’épreuve de cette année, et n’hésite pas à consulter les analyses des années précédentes pour te faire une meilleure idée de ce qu’attendent les correcteurs !

Tu peux retrouver le sujet LV2 ELVi 2019 en cliquant ici.

 

Version

À première vue, la version ne semblait pas très compliquée, le temps de la narration étant notamment le présent.

Il s’agit d’une jeune fille arrivant sur Berlin après ses études pour se trouver un travail et qui découvre la vie professionnelle dans une nouvelle ville. Cependant, quelques difficultés de vocabulaire pouvaient se faire ressentir.

Ainsi, le vocabulaire riche, comme « l’orchestre de chambre », « le gîte », « le couvert » et « les marginaux », pouvait poser problème au candidat, mais il pouvait facilement être contourné par des synonymes et des expressions semblables. De même, le dernier paragraphe composé de subordonnées pouvait mettre en difficulté le candidat, mais il suffisait d’aborder sereinement l’exercice en faisant attention à la place du verbe.

 

Thème

Ce texte, extrait du roman Tschick datant de 2010 de Wolfgang Herrndorf, présente les divagations de Maik, accompagné de son ami Tschick, tandis qu’ils font route vers l’inconnu pour s’offrir des vacances, se libérant par la même occasion d’un carcan familial peu enviable.

Le texte pouvait se révéler beaucoup plus complexe à traduire, tant par sa construction grammaticale que par son riche vocabulaire. L’extrait choisi était ainsi ponctué de remarques poétiques et se concentrait plus sur les sensations abstraites ressenties pendant le trajet en voiture des personnages que sur une description concrète et réaliste du voyage. Le candidat ne devait donc pas se laisser intimider par le vocabulaire intrigant et faire confiance à son intuition pour pouvoir traduire correctement l’extrait.

Clothilde Rosay

Après une prépa littéraire à La Bruyère, j'ai intégré TBS où je suis actuellement en L3.