Rapport de jury – Allemand LV2 ELVi 2018 Rapport de jury – Allemand LV2 ELVi 2018
Les statistiques 1 967 candidats, 10,21 de moyenne (3,71 d’écart-type).   Le rapport Expression écrite Le texte de l’épreuve écrite proposé aux candidats était... Rapport de jury – Allemand LV2 ELVi 2018

Les statistiques

1 967 candidats, 10,21 de moyenne (3,71 d’écart-type).

 

Le rapport

Expression écrite

Le texte de l’épreuve écrite proposé aux candidats était un article publié le 12 octobre 2017 sur le site Deutsche Welle. Le titre de l’article était : « L’Europe est une grande narration/un grand récit – la culture comme instrument de cohésion européenne ». (Europa ist  eine große Erzählung – Kultur als Gesellschaftskitt ). Il a été écrit par la journaliste Sabine Peschel.

Dans cet article, la journaliste rend compte d’une table ronde qui a eu lieu lors du Salon du livre de Francfort de 2017. Cette discussion était en lien avec le discours d’Emmanuel Macron en ouverture du Salon du livre, discours dans lequel il avait développé l’idée que l’Europe ne pouvait pas exister sans culture. Pour débattre sur ce sujet, l’Institut allemand des relations internationales avait organisé cette table ronde.

Les candidats devaient répondre à deux questions. La première concernait la compréhension du texte. Les candidats devaient identifier les informations principales développées dans le texte.

La deuxième question était comme d’habitude une question ouverte.

Dans l’ensemble, le niveau linguistique de l’expression écrite fut assez bon, comparable à celui observé l’année dernière.

 

Première question

Les candidats avaient pour tâche de résumer en 200 mots le contenu de l’article, plus précisément les positions de 4 personnes citées dans le texte. Seul un petit nombre de candidat a répondu à cette question de façon satisfaisante. Beaucoup de candidats ont relevé seulement une partie des points essentiels. Dans l’ensemble, cette question a été traitée de façon correcte.

La question n° 1 était : Wie wird in dem Artikel die Rolle und die Aufgabe der Kultur für Europa beschrieben ? c´est-à dire: Quel rôle et quelle fonction sont attribués dans l´article à la culture pour donner une cohésion à l´Europe ?

Il fallait évoquer les 4 points suivants :

  • Aujourd’hui, l’Europe traverse une crise (Brexit, montée des nationalismes et séparatismes) malgré l’euphorie européenne qui existe toujours. Le Président Emmanuel Macron a dit, lors de son discours en ouverture du Salon du livre, que l’Europe n’existait pas sans la culture. Il a souligné également le rôle important que l’amitié franco-allemande joue à ce sujet. La question posée est donc de savoir si la culture peut être un instrument de cohésion en Europe et faire disparaître les différences et tensions entre les pays. Des experts ont débattu de cette question dans le cadre du Salon du Livre.
  • Andreas Görgen affirme que la situation en Europe n´est pas si mauvaise qu´il faille parler de la sauver. Il ajoute qu´en Allemagne, la culture joue traditionnellement un rôle d´instrument de cohésion sociale. Il cite comme exemple l’ouverture des piscines municipales car ce sont des lieux dans lesquels tous les citoyens se retrouvent égaux et peuvent s’entrainer à être citoyens et à vivre en société.
  • Ulrike Guérot évoque le concept de culture dominante ou culture de référence, qu´elle réfute et rejette, car elle ne crée que des différences entre les citoyens d´un pays. Pour elle, la première phrase de la déclaration des Droits de l’homme de l’époque de la Révolution française est l’héritage central et majeur de l’Europe. En plus, il est important de transmettre aux générations suivantes l’idée que l’unification de l’Europe est une réponse à ce qui s´est passé à
  • Pour M El Difraoui l’Europe et la culture sont des synonymes. Pour lui, l’Europe est une sorte de grand récit, créé par les Européens. De plus, pour beaucoup de gens dans les pays arabes, l’Europe représente un modèle de démocratie. Chris Decron dit pour finir que les questions de sentiment patriotique et d’identité nationale sont également des éléments constitutifs de cette discussion. Les gens en ont besoin pour se sentir chez eux en Europe.

 

Deuxième question

Avec cette question ouverte, on demandait aux candidats de donner un avis personnel sur cet article d’opinion. Il était demandé aux candidats de dire s’ils partageaient l’idée, défendue dans l’article, que la culture aurait la capacité de rassembler les Européens au-delà des clivages religieux, linguistiques, politiques etc. La question était : Teilen Sie die Meinung des Journalisten, dass die Kultur ein Bindemittel für die europäischen Gesellschaften sein kann? Argumentieren Sie mit konkreten Beispielen. (Partagez-vous l´avis du journaliste qui pense que la culture peut représenter un instrument de cohésion pour les sociétés européennes ? Argumentez et donnez des exemples précis)

Puisque l’article proposait plusieurs pistes et opinions, nous pouvions attendre des avis argumentés et variés. Le sujet de la culture européenne est tellement vaste que les candidats auraient pu développer des idées très différentes.

Les candidats les plus lettrés auraient pu évoquer Ulysse par exemple ou des auteurs européens (Stefan Zweig p.ex.) ; les mélomanes auraient pu évoquer les compositeurs ou musiciens qui ont marqué la musique européenne ; les candidats amateurs de langues auraient pu argumenter en s´appuyant sur les racines européennes communes ; les candidats gourmands auraient pu évoquer des spécialités régionales; les sportifs avec les évènements comme le championnat d’Europe de Football ; les amateurs de voyage auraient pu s´appuyer sur leurs connaissances de l´architecture des capitales européennes ; les candidats Science Po auraient pu évoquer la culture comme Soft power etc.

Bref, il y avait beaucoup de pistes possibles. Malheureusement, seule une petite minorité a pu proposer des textes avec des idées originales et intéressantes. La majorité de candidats n´a pas été très inspirée par la question : au-delà du programme d’échange ERASMUS, du traité de l’Elysée ou de Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) exemples omniprésents, nous avons cherché en vain des idées vraiment pertinentes et personnelles.

Nous attendions des textes argumentés avec des prises de position puisque l’article traitait d´une question très discutée et actuelle (voir le discours d’E. Macron à la Sorbonne et en ouverture de la Foire du livre de Francfort). Un grand nombre de candidats a répondu de façon très générale, sans prendre une perspective personnelle. Nous avons pu lire des banalités du genre : « L’article traite la question de savoir si la culture peut être un moyen de la cohésion européenne. La journaliste est d’avis que la culture peut l’être. A mon avis, la culture peut être un moyen de la cohésion européenne. » Bref, des répétitions, des redondances, peu de vrais arguments.

En règle générale, les candidats disposent des moyens linguistiques pour exprimer un avis. Sur le plan linguistique, le niveau était correct, mais sur le plan du contenu, cela fut plus souvent médiocre. Le bagage culturel et civilisationnel des copies nous a semblé bien modeste.

Les candidats les plus faibles se sont contentés de reprendre des éléments du texte. Leur niveau d’allemand n’était pas à la hauteur de l’épreuve. D’autres candidats se  sont aventurés vers des domaines très éloignés du sujet, juste pour répondre quelque chose.

Le niveau linguistique était dans l’ensemble assez correct. Comme chaque année, nous avons pu constater que certains candidats, assez nombreux, ont des lacunes grammaticales et lexicales : ils utilisent des conjugaisons fantaisistes, ne maîtrisent pas la syntaxe, ont des lacunes lexicales concernant du vocabulaire de base (exemple : Sie habt 19 Jahre), la déclinaison et l’orthographe. (Voir les détails ci-dessous)

Une chose a frappé les correcteurs : les mots comme “l’Europe”, “les Européens”, l’adjectif “européen” ont posé beaucoup de problèmes. On a pu lire des variantes très fantaisistes.

Dernier point : un certain nombre de candidats a visiblement eu des problèmes avec la gestion du temps. Nous avons vu beaucoup de copies incomplètes.

 

Remarques concernant les erreurs linguistiques

  • Déclinaisons : après préposition ; de l’adjectif ; de l’article
    • ein wunderschön* Leben; eine reich* Geschichte; sie war schöne*; zwischen die verschiedene Länder*; sie hatte eine nette Junge*; viele Entscheidung*; mehrere Ereignis*; sie mag ihre Vorname*;
    • problèmes d’accord
    • confusion entre ich – mich, seine – ihre
    • déclinaisons du groupe nominal au génitif
  • Conjugaisons/construction du groupe verbal
    • Problèmes de conjugaison des verbes de modalité : Sie mögte*, sie magtet* (sie mag) ; sie magte* (sie mochte)
    • Problème modal et infinitif: man kann verstanden*
    • Difficulté à construire le groupe verbal avec verbe de modalité ;
    • Négation des modaux : wir dürfen nicht ≠ wir müssen nicht
    • toutes formes de conjugaisons incorrectes
    • Sie heißte* (sie heißt); sie haß* (sie hieß); sie weißt*; sie wißte*, sie wisste*, sie weißte* (sie weiß); wir weißen* (wir wissen); sie wuß* ( sie wusste); sie dacht* (sie dachte); sie bliebte* (sie blieb); sie gefallte* (sie gefiel); es gabt* (es gab); sie freutet* (sie freute), sie begannte* (sie begann); sie heißtet* (sie hieß); sie mußt* (muss)
    • Sie habt 19 Jahre.
    • problèmes d’accord
    • confusion entre ich – mich, seine – ihre
    • déclinaisons du groupe nominal au génitif
    • Problèmes avec la rection des verbes : rarement est respectée la règle (pourtant apprise dès la première année d´apprentissage) helfen + datif ; vertrauen + datif
  • Formation du Parfait et participe passé
    • Il y avait deux types d’erreurs, portant soit sur le choix entre les auxiliaires haben et sein, soit sur la forme du participe passé : hat gedenkt* – hat gedach // hat gehilft* – hat geholfen // ist angekom* – ist angekommen // hat getrefft – hat getroffen // ist werden* – ist geworden // ist gekommt* – ist gekommen // hat gesieht* – hat gesehen // …
  • Comparatif
    • Problème : formation du comparatif avec mehr, à l’anglaise : Es ist mehr kompliziert. / Es ist mehr optimal.
    • Confusion entre sein et werden pour former le comparatif
    • Comparatif des adjectifs irréguliers
    • Die Kultur ist wichtiger und wichtiger. (Die Kultur wird immer )
  • Ponctuation
    • Problème : la position de la virgule est presque systématiquement erronée, celle-ci étant par erreur placée après dass ou ajoutée après un adverbe, comme une respiration, à la française.
    • Ich glaube dass, die* … [Ich glaube, dass die …] ; außerdem, sie wollen*… (außerdem wollen sie)

 

  • Voyelles infléchies ou avec tréma mal placé
    • Problème : le tréma est systématiquement mal placé, soit sur les voyelles qui n’en prennent pas, soit il n’est pas mis quand il est nécessaire
    • sie lasst* ( sie lässt); fur* (für); sägen* (sagen); schon* (schön); schön* (schon); Näme* (Name); sie mächt* (sie macht); Losüng* (Lösung); trötzdem* (trotzdem); wir mussen* (wir müssen); europaïsch* (europäisch); die Staäten* (die Staaten); Persönen* (Personen); öder* (oder)
  • Problème de syntaxe
    • Position du verbe dans une phrase déclarative : Le problème récurrent est la position incorrecte du verbe conjugué (deuxième place dans une phrase déclarative). Souvent, les candidats appliquent la structure syntaxique française pour construire des phrases en allemand. Also die Kultur kann* … (Die Kultur kann also …) ; Am Anfang, es war nur*… (Am Anfang war es nur …); Also es gibt*… (Es gibt also…); Erstens, die Kultur  ist*… (Erstens ist die Kultur …); In der Tat, das deutsch-französische Paar hat*… (In der Tat hat das deutsch-französische Paar …) ; Zu Anfang, man sollte wissen*… (Zu Anfang sollte man wissen …)
    • La deuxième position du verbe conjugué est souvent non-respectée
    • La position du verbe conjugué dans une subordonnée n’est pas respectée
    • Omission de zu : hat Pflicht ein Vorbild sein* (zu sein)
  • Problème du lexique
    • Les mots Europa, europäisch, Europäer posent toujours problème. Exemple des candidats : europeanisch*; europäische Leute*, die Europäischen*
    • Erreurs lexicales et néologimes. Die Französischen* (die Franzosen) ; kommonpunkt* (gemeinsamer Punkt ?) ; Rechtsextremistenpartei* (rechtsextremistische Partei); die Leutenrechte* (die Menschenrechte); Theodor Adornostheorie* (die Theorie Theodor Adornos) ; Politikenkrise* (politische Krise); Zusammenwirtschaftpolitik* (gemeinsame Wirtschaftspolitik); Großschwester* (ältere Schwester); Kinderheit (Kindheit)
  • Confusions lexicales
    • zahlen/zählen
    • leben/erleben
    • hören/aufhören
    • vereinen/vereinbaren
    • recht/richtig
    • egal/gleich
    • vermissen/verpassen
    • statt/Staat
    • Macht/Stärke
    • hören/gehören
    • nach/nachdem
    • Schüssel/Schlüssel
    • ich/mich
    • wissen/kennen
    • schauen/zeigen
    • nicht müssen/nicht dürfen
    • zahlen/zählen
    • kämpfen/bekämpfen
    • Einstieg/Ausstieg
    • eigene/einige
    • ab/weil
    • teilen/teilnehmen
    • leiden/leiten
    • gut/richtig (die gute Entscheidung au lieu de richtige Entscheidung);
    • streng/stark
    • Mittel/Mitte
    • Lieben/Leben
    • Waffel/Waffe
    • überall/nirgendwo
    • zusammen/gemeinsam
    • wirklich/wichtig
    • Party/Partei
    • Heutzutage/heutig
    • Model/Modell
    • um/damit
    • Studie/Studium
    • aber/sondern
    • Junge/Jugend/Jugendliche
    • original/originell
    • dagegen/gegen
    • gezeigt/gezogen (zeigen/ziehen)
    • mehrere/viele
    • Zeit/Mal (mehrere Male)
    • brauchen/müssen
    • mehr/meiste
    • erst/zuerst/erstens
    • Mann/man
    • Bild/Bildung
    • kennen/wissen
    • betrachten/denken;
    • als/wie;
    • ob/wenn;
    • sehr/viel;
    • nicht ein/kein;
    • obwohl/trotzdem;
    • dass/die/der (que/qui);
    • wichtig/ernst/groß;
    • vorher/vor/bevor
    • trotz/trotzdem
    • heute/heutig
    • eigen/einzig/einzigartig
    • antworten/verantworten
    • in/nach
    • außer/außerhalb
    • jemand/jeder
    • besetzen/besitzen
    • schon/schön
    • heißen/nennen
    • Jugend/Kindheit
    • müssen/dürfen/sollen
    • fühlen/füllen
    • drohen/bedrohen
    • Stunde/Uhr
  • Gallicismes et mots français germanisés
    • Kommun* (gemeinsam); preservieren* (schützen, bewahren); weiß sich schön* (weiß, dass sie schön ist); kommenciert* (beginnen)
    • Responsabilität * (Verantwortung)
    • Impakt* (Wirkung)
    • Unifikation* (Vereinigung)
    • Imposieren* (aufzwingen)
  • Anglicismes
    • In der ersten Hand, in der anderen Hand* (auf der einen Seite, auf der anderen Seite)
    • Bilden* (built) – werden
    • Streng* (strong) – stark
    • Link*– Verbindung
    • auf *(of)
    • Bekommen* (to become) – werden
    • Forname*
    • Also* – au lieu d‘auch
    • Singer* – Sänger
  • Orthographe
    • Jugentliche*/Judenliche – Jugendliche*; Jungend – Jugend*; jungendlich – jugendlich*; organizieren* – organisieren; zwiechen*/zwichen – zwischen; Krizen* – Krisen; lätzte Wahl* – letzte Wahl; Nahme* – Name; Geschischte* – Geschichte; beispiel* – Beispiel; nihmt* – nimmt; endlisch* – endlich; ein wunderbaches *… ein wunderbares …; Jahre/ Yahre*/Jähre
    • Respect des majuscules et des minuscules : il faut respecter la règle selon laquelle tous les noms (sustantifs) prennent une majuscule.
  • Confusion des expression fixes : Meiner Meinung nach ist, dass… In meiner Meinung nach ist, dass. Au lieu de : Meiner Meinung nach + v2 ou Meine Meinung ist, dass + vb à la fin.

 

Nos conseils pour les candidats

Nous conseillons aux candidats de lire les points suivants pour mieux réussir la rédaction d’un texte argumenté et réfléchi:

  • Il est impératif de lire avec beaucoup de concentration le texte de l’épreuve et les questions posées. Nous avons constaté que de nombreuses fautes de compréhension venaient, à notre avis, d’une lecture trop superficielle.
  • Il faut lire au moins deux fois le texte et les questions avant de commencer la rédaction.
  • Il faut respecter les consignes concernant le nombre de mots.
  • Les candidats doivent respecter une distinction claire entre les deux questions : la question une est un résumé du texte et la deuxième question est l´expression d’un avis personnel argumenté.

Comme la première question est une question concernant la compréhension du texte, elle demande un résumé de certains points ou idées présentés dans le texte.

  • Pour répondre à cette question, il faut isoler les points essentiels du texte en référence avec la question posée.
  • Il faut reformuler les citations.
  • Un simple copier/coller de quelques passages n’est pas suffisant.
  • Un avis personnel n’est pas demandé dans cette question.

Dans la deuxième question de l’épreuve, nous invitons les candidats à présenter un jugement critique, un regard personnel sur la problématique et à donner leur opinion.

Un autre point important concerne le lexique. Il est également essentiel d’enrichir son vocabulaire en lisant régulièrement des textes littéraires et des articles de presse allemande. Retravaillez soigneusement les points grammaticaux fondamentaux (conjugaisons, déclinaisons, syntaxe, position du verbe).

Il est important de rester informé de l’actualité de l´Allemagne. Avec internet, toutes les sources possibles sont disponibles pour rester en contact avec le pays et son actualité.

Pour terminer l’épreuve, il est important de procéder à une relecture attentive si le temps le permet.

Il est très important de savoir gérer son temps. Cette année, les correcteurs ont vu beaucoup de copies incomplètes. Un candidat perd beaucoup de points s’il n’arrive pas à terminer une ou plusieurs sous-épreuves. Nous conseillons aux candidats de se préparer avec beaucoup de soins à la répartition du temps pour chaque partie de l’épreuve.

Flore Deghaye