12 dates à retenir sur le Royaume-Uni 12 dates à retenir sur le Royaume-Uni
Il est classique lors de l’oral d’anglais que l’examinateur interroge sur des grandes dates de l’histoire du Royaume-Uni, afin de tester ta culture générale... 12 dates à retenir sur le Royaume-Uni

Il est classique lors de l’oral d’anglais que l’examinateur interroge sur des grandes dates de l’histoire du Royaume-Uni, afin de tester ta culture générale sur le sujet. Pour parer à cette éventualité, voici 12 dates à connaître ainsi qu’une brève explication des évènements qui y sont associés.

 

1688

C’est à ce moment-là que se déroule la « révolution anglaise », la Glorieuse Révolution. Elle a pour conséquence de renverser le roi alors sur le trône, et d’instaurer une monarchie constitutionnelle et parlementaire. D’après de nombreux économistes, c’est en partie pour ces raisons politiques, qui apporteront par la suite une grande stabilité gouvernementale, que c’est d’abord en Angleterre que se déroulera la révolution industrielle.

 

1707

C’est la date de la signature des actes d’Union des parlements anglais et écossais. L’association de ces deux royaumes (Angleterre et Écosse) donne naissance au Royaume de Grande-Bretagne. Puis en 1801, le Royaume de Grande-Bretagne fusionne avec le Royaume d’Irlande et prend à partir de cette date le nom de Royaume-Uni.

 

1805

Les Anglais remportent la bataille de Trafalgar grâce à la stratégie mise en place par l’amiral Nelson. Cette victoire restera très symbolique dans l’histoire britannique et peut être considérée comme l’Austerlitz anglais. Elle marque avant tout la suprématie que possèdent nos amis d’outre-Manche sur les mers pendant de nombreux siècles.

 

1901

Mort de la reine Victoria. Son règne de 63 ans et sept mois est le deuxième plus long de toute l’histoire du Royaume-Uni, après celui d’Élisabeth II. Connu aussi sous le nom d’époque victorienne, il marque une période de profonds changements sociaux, économiques et technologiques au Royaume-Uni, et une rapide expansion de l’Empire britannique, couvrant alors un tiers de la surface du globe.

 

1921

La signature du traité anglo-irlandais entérine l’indépendance de l’Irlande et donne naissance à l’Irlande du Nord, dont l’histoire sera ensuite particulièrement mouvementée, encore jusqu’aux récents débats qui ont eu lieu lors de la négociation du Brexit.

 

1940

Les pilotes de la RAF remportent ce qu’on appellera ensuite la bataille d’Angleterre, qui marquera à jamais l’histoire britannique par son intensité, également par le courage et l’abnégation de la population pendant le Blitz sur Londres, et enfin par la ténacité du Premier ministre de l’époque, Winston Churchill.

 

1968

Début de la période des « Troubles » à propos de la question de l’avenir de l’autorité britannique sur l’Irlande du Nord, opposant dans un conflit de type guérilla républicains nationalistes, et leur branche armée l’IRA, aux unionistes refusant que toute l’île irlandaise forme une même république. Elle s’achèvera en 1998 par les accords du Vendredi Saint, où le Royaume-Uni, sans renoncer à son autorité sur l’Irlande du Nord, accorde un statut particulier à l’Irlande du Nord avec plus d’indépendance.

 

1973

Ce sont les premiers pas du UK dans l’intégration européenne : le pays intègre la CCE (Communauté économique européenne). Mais au fur et à mesure que l’intégration se renforce, le Royaume-Uni voudra toujours avoir une position particulière et plus indépendante (comme avec le refus de la monnaie unique promue lors du Traité de Maastricht).

 

1982

C’est en cette année que s’est déroulée la guerre des Malouines, l’un des derniers conflits armés entre deux nations impliquant uniquement le Royaume-Uni. Déclenchée par les volontés expansionnistes de la dictature argentine sur les îles britanniques des Malouines, situées dans le sud-ouest de l’océan Atlantique, cette guerre se solde par une large victoire de l’armée britannique, résolument plus moderne.

 

1979

Margaret Thatcher est élue Première ministre. Elle sera réélue au total deux fois et gardera donc ce poste jusqu’en 1990. Celle qu’on appellera la dame de Fer a marqué toute une génération de Britanniques en raison de nombreuses mesures libérales impopulaires, mais qui ont largement permis au pays de sortir d’un profond marasme économique à l’époque.

 

1997

Après avoir remporté les élections, le travailliste Tony Blair assume le poste de Premier ministre. Il inaugure une politique connue sous le nom de «blairisme», qui durera 20 ans. Il réforme en profondeur l’idéologie et la pratique du travaillisme britannique, en le convertissant à l’économie de marché. Le courant de pensée de Tony Blair est d’ailleurs défini comme une « troisième voie » entre la gauche et la droite traditionnelle au UK.

 

2016

Le 23 juin a lieu le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, qui aboutit à une victoire du leave, à 52 % des suffrages. S’ensuit alors, et jusqu’à cette année, une longue péripétie de cinq ans au cours desquels sont négociés les termes de l’accord de sortie entre l’UE et le UK, finalement obtenu sous le mandat actuel de Boris Johnson après la démission de Theresa May.

Jean Letellier