CCIP 2011 – Version – LV1 Anglais CCIP 2011 – Version – LV1 Anglais
Texte à traduire   For some time now, I’ve been finding it hard to relax properly in my own apartment. If I’m alone at... CCIP 2011 – Version – LV1 Anglais

Texte à traduire

 

For some time now, I’ve been finding it hard to relax properly in my own apartment. If I’m alone at home, I get increasingly restless, bothered by the idea that I’m missing some crucial encounter out there somewhere. But if I’m left by myself in someone else’s place, I often find a nice sense of peace engulfing me. I love sinking into a unfamiliar sofa with whatever book happens to be lying nearby. And that’s exactly what I did this time… Or at least, I managed to read a couple of chapters of Mansfield Park before dozing off twenty minutes or so.

 

When I woke up, the afternoon sun was coming into the flat. Getting off the sofa, I began a little nose-around. Perhaps the cleaners had indeed been in during our lunch, or maybe Emily had done the tidying herself, in any case, the large living room was looking pretty immaculate. Tidiness aside, it had been stylishly done up, with modern designer furniture and arty objects – though someone being unkind might have said it was all too obviously for effect. I took a browse through the books, then glanced through the CD collection. […]

 

I was opening up a few cupboards in search of biscuits or a chocolate bar when I noticed what seemed to be a small notebook on the kitchen table. It had purple cushioned covers, which made it stand out amidst the sleek minimalist surfaces of the kitchen. Emily, in a big hurry just before she’d left, had been emptying and re-filling her bag on the table while I’d been drinking my tea. Obviously, she’d left the notebook behind by mistake.

Kazuo Ishiguro, Come rain or shine, in Nocturnes

 

Proposition de traduction

 

Depuis quelques temps maintenant, j’ai du mal à me détendre convenablement dans mon chez moi / dans mon propre appartement. Si je suis seul à la maison, je deviens de plus en plus fébrile, inquiété / tracassé par l’idée de passer à côté d’une rencontre capitale quelque part là-bas. Mais si je me retrouve seul chez quelqu’un d’autre, je me sens souvent gagné/pris/envahi par une agréable sensation de paix. J’adore m’affaler / m’enfoncer dans un canapé que je n’ai jamais essayé avec le 1er livre qui me tombe sous la main / n’importe quel livre se trouvant à côté de moi. C’est précisément ce que j’ai fait cette fois là… Ou du moins, j’ai réussi à lire quelques chapitres de Mansfield Park avant de m’assoupir pour une vingtaine de minutes.

 

Quand je me suis réveillé, le soleil de l’après-midi envahissait l’appartement. M’extirpant du canapé, je me suis livré à une petite inspection des lieux. Peut-être les femmes de ménage étaient elles effectivement passées durant notre déjeuner, ou peut-être était-ce Emily elle-même qui avait fait du rangement, dans tous les cas, le grand salon semblait quasiment/pratiquement impeccable. Toujours est-il que le séjour été fait avec élégance, avec un mobilier design moderne, et une décoration arty – toutefois / cependant, quelqu’un de mauvais esprit aurait pu dire que ce n’était que pour en mettre plein la vue / épater la galerie. Je me mis à naviguer parmi les livres, puis jetais un coup d’oeil à la collection de CD. […]

 

J’étais en train d’ouvrir quelques placards en quête de biscuits ou d’une barre chocolatée lorsque je remarquais ce qui semblait être un petit carnet sur la table de la cuisine. Il avait une reliure/couverture matelassée violette qui le rendait visible / faisait remarquer parmis / au milieu des surfaces lisses et épurées de la cuisine. Emily, dans sa précipitation juste avant de partir, avait vidé et refait son sac sur la table de la cuisine pendant que je buvais mon thé. Visiblement, elle avait laissé le carnet par mégarde.

 

 

Que retenir de cette version ?

 

  • Pas mal de conditionnel

 

  • Construction d’adjectifs, d’adverbes…à partir de noms → penser à décortiquer

Ex : restless = rest + less → quand “less” est placé à la fin c’est pour indiquer la non présence, on le traduit souvent par “sans” → ici donc : sans repos → traduit dans le contexte par fébrile, inquiété

Autre exemple : stylishly = stylish + ly → quand on ajoute “ly” c’est pour indiquer une manière de faire → ici donc, “avec style” → traduit dans le contexte par “avec élégance”

 

  • Attention au double sens de “pretty”

On sait que pretty veut dire joli, mais cela peut aussi vouloir dire assez, marquer l’à peu près… Il est plutôt utilisé en langage familier mais sait on jamais

Ex : Pretty much = pratiquement / His answer was pretty convincing = sa réponse était assez convaincante

 

  • On ne sait pas si le narrateur est une femme ou un homme, donc dans le doute on fait comme si c’en était un, et on fait donc attention, si on est une fille, à ne pas mettre des “ée” partout par habitude

 

Vocabulaire

 

To lag : être à la traine

Cushioned : melotonné, matellassé

Sleese : lisse, soyeux

To stand out : ressortir, être en évidence par rapport à autre chose

Obvious : qui saute aux yeux, évident

Notebook : carnet

Journal, diary : journal intime

Minimalist : épuré

To have a hard time doing smthg : avoir du mal à faire qqchose

To nose-around : fouiner (//mettre son nez dans les affaires de…)

For some time : depuis quelques temps

To get + adj : devenir + adj

A couple of : quelques (pas bcp)

Or so : environ

To browse : feuilleter

To doze off : s’assoupir

To doze : sommeiller

It happens to be : il se trouve que…

Properly : convenablement

Restless : fébrile, nerveux, agité

To engulf : engloutir, submerger

To take a browse through : naviguer, parcourir, explorer…

Amid = among = amidst

Marie Durrieu

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *