LV2 Anglais Ecricome 2017 – Analyse du sujet LV2 Anglais Ecricome 2017 – Analyse du sujet
Retrouvez le sujet ici ! C’était gros comme une maison, et ça n’a pas manqué. Mercredi, les candidats qui ont du se pencher sur... LV2 Anglais Ecricome 2017 – Analyse du sujet

Retrouvez le sujet ici !

C’était gros comme une maison, et ça n’a pas manqué. Mercredi, les candidats qui ont du se pencher sur l’épreuve d’anglais LV2 furent cuisinés à la sempiternelle sauce “Trump / Brexit”.

Ce jeudi, rebelote.

Les traductions

La version

[sociallocker id=13076]

Dans cet extrait adapté par les concepteurs du journal d’inspiration très libéral (au sens français du terme !) The Economist, le journaliste se réjouit, mais émet quelques réserves toutefois, de la nomination de Besty De Vos au poste de “education secretary” dans le gouvernement de Donald Trump. S’il estime que le fait de donner le choix aux parents entre établissement privé et public pour l’éducation de leurs enfants, il insiste également sur le nombre important d’échecs, côté démocrate comme républicain, qu’ont connu les réformes de l’éducation aux Etats-Unis.

Pas de difficultés notables, il était cependant essentiel de savoir (ou de deviner) ce qui signifiait le mot “voucher” = un bon, un coupon. Autrement, difficile de comprendre ce que De Vos voulait faire sur le plan national et avait d’ores et déjà fait dans son Etat, le Michigan.

Autres mots qui pouvaient être difficiles :

assumption = hypothèse

blind spot = angle mort. Par extension donc, l’idée à véhiculer était que les gouvernements successifs n’ont pas su prendre à bras le corps les problèmes du système éducatif.

 

Le thème

Quelques difficultés classiques, du bon thème grammatical dans toute sa splendeur.

1) nous aurions appris = we would have learnt. Cela aurait pu se passer, mais ça n’a pas été le cas.

2) conseil d’administration = board (of directors)

3) apprendre le chinois = to learn Chinese (la majuscule !!)

4) plus …., plus… = the more… , the more…

6) si vous avez utilisé “our advice”, on espère que vous n’avez pas mis de s ! On pouvait “verbaliser” la phrase également.

7) une grève = a strike

9) reconnaître = to acknowledge

 

L’essay

Comme d’habitude, les candidats étaient invités à traiter seulement l’un des deux sujets, et ce dans une fourchette précise de 225 à 275. Il était d’ailleurs nécessaire d’indiquer le nombre de mots à la fin, en espérant que vous y avez pensé ;).

  1. Voilà une question lancinante qui occupe les intellectuels depuis quelques années, a fortiori depuis le Brexit et l’élection de Donald Trump. C’est d’ailleurs clairement ce que suggérait l’intitulé du sujet : 2017 sonnerait-il le glas de la mondialisation ? La résurgence des réflexes identitaires, la montée des partis europhobes dans notre continent, la défiance des populations face aux traités de libre-échange… les signaux permettant d’accréditer cette thèse sont nombreux. Néanmoins, si la mondialisation est décriée, il semble difficile d’endiguer totalement ce phénomène…
  2. Un sujet bien sûr connexe avec le premier. La montée du populisme dans le monde anglo-saxon peut trouver ses fondements dans l’accroissement des inégalités, le sentiment de déclassement, la désindustrialisation, la défiance des population vis à vis de l’establishment…

 

[/sociallocker]

Retrouvez toute l’actualité des concours dans notre rubrique Inside Concours :  https://major-prepa.com/inside-concours-ecricome-2017/

 

Débattez avec notre communauté sur notre forum : http://forum-commerce.com/concours-ecricome-2017

Dimitri Des Cognets

22 ans, étudiant à NEOMA Reims, ancien étudiant au lycée La Bruyère (Versailles) et co-fondateur de Up2school (www.major-prepa.com, www.business-cool.com et www.up2school.com)

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *