Quotes et catchphrases… Comment bien débuter un oral ou un essai ? Quotes et catchphrases… Comment bien débuter un oral ou un essai ?
Rentré dans la salle de préparation ou en salle d’examen, après avoir survolé l’article que l’on vient de te donner, les idées fusent mais... Quotes et catchphrases… Comment bien débuter un oral ou un essai ?

Rentré dans la salle de préparation ou en salle d’examen, après avoir survolé l’article que l’on vient de te donner, les idées fusent mais l’angoisse te prend. « Mais comment vais-je bien pouvoir commencer ma colle ? In the wake of ? In the aftermath of ? Following ? »

 

En finir avec l’angoisse de l’accroche

 

Pour ne plus avoir à te poser cette question lors d’une colle d’anglais ou d’un essai, apprendre et rechercher une série de citations peut s’avérer être une stratégie très payante. Avec du recul, on s’aperçoit que les articles donnés peuvent aisément être classés en différentes catégories : des articles sur la politique, la société, la technologie, l’environnement, la culture… Les citations qui suivent permettent de bien débuter un oral sur de nombreuses thématiques. Et surtout de gagner du temps et de la confiance en les bossant bien ! Il ne vous restera plus qu’à lier cette citation avec le texte en une phrase, avant d’embrayer sur le résumé du texte. Le jury ne sera que réveillé par votre début d’oral et se souviendra de vous lorsqu’il s’agira de vous noter.

Mais attention, je conseille de n’utiliser ces citations que si tu es sûr d’avoir fait quelque chose de construit et de solide par la suite, et de ne surtout pas les présenter comme arguments d’autorité mais comme porte ouverte à un débat avec plus de profondeur. Elles peuvent aussi être utilisées en conclusion d’exposé. So when the going gets tough, the tough gets going !

 

 

Pour les sujets sur les droits sociaux

 

« The hottest place in Hell is reserved for those who remain neutral in times of great moral conflict. » Martin Luther King.

Usages 

Commençons par cette citation de Martin Luther King qui convenait parfaitement à la question du 2ème essai de LV1 CCIP de 2018 : “In your opinion, in what circumstances should citizens take things into their own hands to bring about social change?”. Avoir appris cette citation en amont s’est avéré être un sacré coup de chance le jour J, à la fois à l’écrit et à l’oral : j’ai de plus eu à l’oral de l’ESSEC une biographie sur MLK, alors que l’on fête les 50 ans de sa mort. Cette citation peut donc être utilisée pour débuter un texte traitant de la question des minorités aux Etats-Unis ou plus largement dans le monde, mais aussi en rapport à la crise migratoire, questions qui retombent bien souvent en ce moment.

Exemple : « « The hottest place in Hell is reserved for those who remain neutral in times of great moral conflict. ». As we have just celebrated the 50th anniversary of MLK’s death, these words from Martin Luther King still intend to echo through the ears of a post-civil rights movement society. This article from xxx intends to illustrate this idea by claiming that xxx. »

 

 

Pour les sujets sur les politiques du passé (ex: l’environnement)

« The past is not a package one can lay away », Emily Dickinson (poétesse anglaise dans les années 1920)

Usage 

Emily Dickinson insiste ici sur la pesanteur du passé dans notre présent, de la conséquence de nos actions sur celles d’aujourd’hui. Cette citation s’inscrit dans une série de poèmes, comme The Past is such a Curious Creature (1924), montrant ainsi combien ce thème est important dans sa poésie. Cette citation peut être utilisée lorsque l’on est confronté à un article rendant compte des erreurs que les hommes ont pu commettre dans le passé : les déséquilibres sociaux dans les pays anglo-saxons, la destruction de l’environnement par les hommes, diverses politiques ayant nui aux hommes, etc.

Exemple : « « The past is not a package one can lay away ». By using this simile (ndlr. une métaphore/comparaison) Emily Dickinson invites us to always consider the consequences of human action on our present development, that in short the past is not past, the past is in our present. Actions from the past still impact our present, this quote can immediately be linked to the recent decision of xxx who intends to do xxx which this article from xxx describes.

Si c’est un article sur l’environnement, on peut rajouter : « Our model of consumption since the early 20th century has failed to address some key principles for our survival, and we do carry these consequences as a package, as the result of inappropriate policies.  This is why this article from xxx tries to propose solutions to this long term issue»

 

 

Pour les sujets sur les politiques en général

 

« The essential ingredient of politics is timing ». Pierre Trudeau (ex premier ministre canadien dans les années 1970-80)

Usage 

Cette phrase de Pierre Trudeau peut être utilisée facilement dans plusieurs contextes. Tout texte de colle cherche à vous confronter à un problème, pour que vous puissiez en trouver vous-même une solution. Ces solutions sont bien souvent des solutions politiques. Alors, pour mettre du poids sur le caractère décisif d’une intervention politique, vous pouvez utiliser cette phrase qui finalement insiste sur le fait qu’avant l’heure ce n’est pas l’heure et qu’après l’heure ce n’est plus l’heure pour proposer une solution à un problème posé.

Exemple : « « Politics is all about timing ». By saying so, Pierre Trudeau reminds us that any answer to a problem needs a well-timed solution, answering a crucial need for change. This idea can be applied to the situation of xxx which this article from xxx tries to deal with. As xxx explains, the need for a clear and political change is crucial. So why hasn’t progress been made ? The article starts off by saying that… »

 

 

Pour un sujet sur une politique surprenante

 

« The one thing we can all be sure about in politics is you are as well to expect the unexpected. » Charles Kennedy (ex membre du parlement anglais)

Usage 

Lorsque l’article relate un fait impromptu, soudain, et inattendu (auquel on est actuellement habitué à la Maison Blanche), sortir cette phrase en accroche permet de montrer que vous avez compris que l’on traite d’un point inattendu.

Exemple : « The one thing we can all be sure about in politics is you are as well to expect the unexpected. ». Just like Charles Kennedy explained 80 years ago, we are normally used to hearing impromptu situations and shocking news. However, it seems that the recent intervention from xxx, which shocked the world, was perfectly unexpected. Why so ? This article from xxx intends to xxx.

 

 

 

Quelques boutades pour les plus courageux !

Si votre oral se déroule bien, vous pouvez même vous risquer à utiliser les deux boutades suivantes !

« Politics is applesauce. » Will Rogers (acteur américain des années 1930).

Vous pouvez utiliser cette phrase dans un contexte où l’article rend compte d’un grand n’importe quoi politique causé par des mesures farfelues, comme par exemple ce que l’on peut voir aux Etats-Unis, mais aussi aux Philippines. Vous partez ici du fait que la compote de pommes est produite en coupant, écrasant et mixant des pommes pour arriver à quelque chose avec moins de saveur et de concret : comme un politique qui viderait une loi de son contenu, de son potentiel. La compote de pomme est une bouillie que l’on donne aux enfants : les électeurs quant à eux préfèrent ainsi des choses simples à avaler.

« A conservative is someone who makes no changes and consults his grandmother when in doubt. » Woodrow Wilson (ex président américain pendant la première guerre mondiale).

Cette plaisanterie peut s’utiliser si vous êtes confrontés à un texte faisant référence aux retours en arrière de l’administration Trump. Cette phrase peut faire rire des jurys, mais attention à la personne à qui vous le dites !

L’essentiel est surtout de lier votre citation au problème soulevé, de ne pas partir trop loin dans ce que vous dites (j’ai déjà cité un vers de Hamlet en ancien anglais sur un texte parlant des nouvelles technologies…) et que comme le dit E.Macron, « that’s why we are here ! »

Paul Diacquenod

Etudiant en première année à l'Essec après 2 ans à Ste Geneviève