Politique extérieure de Trump : le déclencheur de maux ? Politique extérieure de Trump : le déclencheur de maux ?
Depuis l’élection de son nouveau président, la politique extérieure américaine a drastiquement changé. Cependant, même si les États-Unis ont toujours été connus pour leur... Politique extérieure de Trump : le déclencheur de maux ?

Depuis l’élection de son nouveau président, la politique extérieure américaine a drastiquement changé. Cependant, même si les États-Unis ont toujours été connus pour leur interventionnisme depuis les années 50, la politique extérieure de Trump inquiète tellement que certains parlent d’une « troisième guerre mondiale » depuis l’assassinat du général iranien Soleimani.

Ainsi, peut-on dire que la politique du nouveau président pose un réel danger ?

 

#1 – Elle a généré de nombreux déséquilibres

À l’international, les actions de Trump ont déstabilisé le monde ou empiré certains conflits mondiaux. On peut aussi parler des fameux tweets du président américain.

 

Déséquilibres géopolitiques

L’exemple le plus frappant, et aussi le plus récent, est la position de Trump face à l’Iran. Depuis que les États-Unis se sont retirés du pacte sur le nucléaire iranien et ont mis en place de lourdes sanctions économiques sur l’Iran, ce dernier a décidé de relancer son industrie militaire nucléaire. C’est un accord signé en 2015 qui visait à empêcher l’Iran d’avoir l’arme nucléaire. Cette action radicale du président américain a créé de vraies tensions avec le gouvernement iranien.

En outre, Trump a ordonné des interventions militaires contre l’Iran, dont l’assassinat du général Soleimani, qui a généré une grande révolte dans le pays. Le gouvernement iranien a ordonné par la suite des frappes aériennes sur deux bases américaines. Cette riposte a suscité de nombreuses craintes sur une potentielle « troisième guerre mondiale », enfin c’est ce que disent les médias.

De surcroît, Trump a rajouté de l’huile sur le feu en déclarant que Jérusalem est la capitale d’Israël et en souhaitant déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

 

Déséquilibres commerciaux

Trump a créé de nombreux déséquilibres non seulement sur le plan géopolitique, mais aussi sur le plan commercial.

Dès son élection, Trump a critiqué plusieurs fois le système actuel du libre-échange avec la grande puissance économique chinoise. Il a décidé alors de créer une véritable guerre commerciale en imposant des taxes sur plusieurs produits, comme l’acier et l’aluminium.

Par conséquent, Xi Jinping a riposté en augmentant les taxes sur d’autres produits. Cette guerre commerciale a de lourdes conséquences économiques, non seulement sur les deux adversaires, mais aussi sur leurs alliés, tels que l’Allemagne, grande puissance industrielle qui souffre beaucoup de cette guerre commerciale.

Donc, avec la guerre commerciale et l’opposition de Trump face à L’ORD, l’Organe de règlements des différends entre les États membres de l’OMC, la politique extérieure américaine peut poser de gros problèmes dans le système de libre-échange.

 

Déséquilibres environnementaux

On ne peut pas occulter sa position sur le climat. En se retirant de l’accord de Paris et en renforçant l’exploitation des énergies fossiles, Trump est vu comme l’un des grands antagonistes du développement durable. La perte de cet acteur majeur dans la bataille contre le réchauffement climatique ne peut qu’aggraver la situation.

 

#2 – Toutefois, elle a apporté un certain progrès

On a bien vu que la politique extérieure de Trump déstabilise ce qui a été mis en place dernièrement. Mais ne génère-t-elle que des maux ?

En effet, certaines actions menées par le président semblent être prometteuses. L’exemple le plus frappant est celui avec la Corée du Nord. Après des années de tensions et d’animosité, Trump a réussi là où ses prédécesseurs ont échoué. Rencontrer le dictateur nord-coréen et en plus de cela, débuter une possible dénucléarisation ont été les grands succès diplomatiques du président.

Suite à cela, les deux chefs d’État de la Corée du Sud et du Nord se sont réunis pour entamer un rapprochement. Des réunions de familles séparées par la guerre ont même eu lieu.

Donc, même si la viabilité de ce rapprochement peut être remise en question, il est indéniable que l’Amérique de Trump a apporté un certain progrès.

De plus, sur le plan commercial, Trump a pu reformer l’ancien ALENA, qui est aujourd’hui l’USMCA, avec le Mexique et le Canada. En effet, cela montre que Trump respecte certains accords multilatéraux. Cependant, cet accord avantage plus les États-Unis et désavantage la croissance de son voisin mexicain.

 

#3 – Trump et la troisième guerre mondiale : frayeur  générale ?

Tout d’abord, les États-Unis ont toujours eu une politique interventionniste depuis le milieu du siècle passé, on peut donc émettre l’hypothèse que l’intervention de Trump en Iran n’est qu’une intervention militaire américaine parmi tant d’autres au Moyen-Orient.

Or, Trump est avant tout un homme d’affaires, ses principales réformes sont économiques, et il a certes mis en place quelques réformes sociales, mais ses déclarations et ses promesses de mettre en place un mur à la frontière du Mexique sont là pour nourrir son image de politicien populiste. On peut même dire que le vrai but de ses déclarations est de captiver son électorat afin de rester populaire.

En effet, Trump incarne très bien cette politique spectacle. Cette surexposition devant les médias et cette faculté de choquer et de diviser les Américains caractérisent bien ce chef d’État.

Et quid de ses tweets ?  À part déclencher la réaction de nombreux médias, ont-ils de réelles conséquences géopolitiques ? Ou au contraire sont-ils des coups de com pour impressionner son électorat ?  Les tweets de Donald Trump ont pour objectif de choquer et de susciter des réactions de la part des médias afin d’avantager son statut. Toutefois, la popularité de ses tweets est éphémère, car d’une part on finit par les oublier, et d’autre part,  il publie des tweets à une très grande fréquence.

Ainsi, dire que la politique extérieure de Trump va provoquer une nouvelle guerre semble plus être une frayeur générale qu’une prédiction.

Toutefois, never say never !

 

#4 – Conclusion

En définitive, même si l’on peut se questionner sur les conséquences de ses actions, la politique extérieure de Trump déstabilise le monde.

Depuis son State of Union speech, le scandale avec l’Ukraine, Trump prévoit de garder la même politique extérieure. Cela peut dégrader le commerce international avec la guerre commerciale et créer plus d’incertitudes pour la situation avec l’Iran qui semble être critique.

En tout cas, une chose est sûre : les prochaines élections seront décisives pour la politique extérieure américaine et pour le reste du monde.

 

Vocabulaire

  • Interventionnisme : interventionism
  • Politique extérieure : foreign policy
  • La politique extérieure de Trump peut empirer le conflit israélo-palestinien : Trump’s foreign policy can make things go from bad to worse in between Israel and Palestine
  • Déséquilibre : loss of balance
  • La politique extérieure de Donald Trump peut déstabiliser les accords commerciaux : Donald Trump’s foreign policy unsettle the current trade agreements
  • Discours sur l’état de l’Union : State of the Union speech
  • Intervention militaire : military intervention
  • Pacte sur le nucléaire : Nuclear agreement
  • Traité de dénucléarisation : Denuclearization treaty
  • Guerre commerciale : Trade war

 

 

Teste-toi avec ce quiz sur le vocabulaire en anglais pour se démarquer le jour du concours !

Profites-en pour jeter un coup d’œil à cet article sur la post-vérité et sur cet article sur la primaire des États-Unis.

Alexandre Carvalho

Ancien préparationnaire du lycée Saliege en ECS, je suis en première année à Grenoble Ecole de Management.