Six séries pour préparer l’oral d’anglais Six séries pour préparer l’oral d’anglais
Tu en as marre de relire en boucle les mêmes fiches de vocabulaire ou de civilisation ? Tu souhaites faire une pause rapide dans... Six séries pour préparer l’oral d’anglais

Tu en as marre de relire en boucle les mêmes fiches de vocabulaire ou de civilisation ? Tu souhaites faire une pause rapide dans ton travail sans pour autant culpabiliser ? La solution est peut-être de regarder une série. À condition que le niveau de vocabulaire soit à peu près soutenu et que le contenu soit relié à des problématiques contemporaines, les séries peuvent en effet être un excellent moyen de se détendre tout en apprenant. Seul bémol : elles sont parfois addictives… Mais si tu penses pouvoir contrôler ta consommation d’épisodes, découvre dans cet article les séries dont tu pourras parler lors de ton prochain oral d’anglais !

 

#1. American Crime Story : The People v. O.J. Simpson

Résumé

Adaptée du livre de l’expert judiciaire Jeffrey Toobin, la première saison de l’anthologie American Crime Story fait le récit d’un des procès les plus célèbres de l’histoire judiciaire américaine. En 1995, O.J. Simpson, la star du football américain, est accusé du meurtre de son ex-femme, Nicole Brown Simpson, et de son compagnon, Ronald Goldman. Le procès controversé de la superstar cristallise alors les tensions dans une Amérique encore marquée par les tensions raciales. Dans les coulisses de l’affaire, les deux camps essayent de tirer leur épingle du jeu. L’excès de confiance des avocats et la relation tendue de la police avec la population noire instillent le doute dans l’esprit des jurés.

 

L’intérêt de la série

La série mêle à la fois un vocabulaire juridique très précis et du vocabulaire quotidien à maîtriser absolument. Mais au-delà de l’aspect linguistique, elle retrace surtout un événement majeur de l’histoire juridique américaine. Pour évoquer les complexités du système juridique ou souligner la place des questions raciales aux États-Unis, l’affaire O.J. Simpson est donc incontournable.

 

#2. The Crown

Résumé

La série retrace le parcours de la Reine Elizabeth II, depuis les années 1940 jusqu’à aujourd’hui. Malgré les conflits, les changements de gouvernement, les déchirures familiales, la jeune fille devenue reine se forge peu à peu un caractère et affirme son autorité sur la famille royale.

La série, née en 2016, compte pour l’instant quatre saisons. La quatrième, sortie cette année, couvre les deux mandats de la Première ministre M. Thatcher jusqu’en 1990, en passant par le mariage du prince Charles et de Diana Spencer en 1981. Deux autres saisons devraient suivre très prochainement.

 

L’intérêt de la série

La monarchie a été au cœur de l’actualité ces derniers mois. Entre l’exil de Meghan Markle et Harry et le décès de Philip, le mari de la reine, l’année a en effet été mouvementée pour les Windsor. Il est donc très probable que des sujets d’oraux soient posés sur ce sujet.

En plus du vocabulaire très soutenu qu’elle mobilise, la série donne également à voir toute l’histoire britannique de la seconde moitié du XXe siècle. Entre la crise du canal de Suez et la guerre des Malouines, elle permet ainsi de mieux comprendre les grands enjeux politiques du Royaume-Uni.

 

#3. Mad Men

Résumé

Diffusée entre 2007 et 2015, Mad Men a immédiatement été acclamée par la critique. Au début des années 1960 à Manhattan, les grandes agences de publicité se concentrent sur Madison Avenue. Ceux qui y travaillent sont ainsi surnommés les Mad Men. Au sein de l’agence Sterling Cooper, Don Draper, un mystérieux personnage, tente tant bien que mal de concilier vie professionnelle et vie privée. De son côté, Peggy Olson, secrétaire dans l’agence, est animée par de grandes ambitions et compte bien faire carrière malgré le machisme ambiant. Face aux bouleversements de la société, ces personnages au caractère bien trempé verront ainsi leur vie changer.

 

L’intérêt de la série

La série s’est imposée comme une série culte, ne serait-ce que pour l’impact et l’écho qu’elle a rencontrés. Grande réussite sur le plan artistique, Mad Men a fait renaître la nostalgie des années 1960 et a largement inspiré la mode du début des années 2000. Lorsque la série débute, en 2007-2008, au milieu de la crise économique des subprimes, elle ramène le téléspectateur vers des temps de faste croissance. Elle dresse alors le portrait fidèle des années 1960, entre le suicide de Marilyn Monroe, l’assassinat de Kennedy, la menace de la guerre froide, l’émancipation féminine et la remise en cause de la domination masculine. À ce titre, le personnage le plus emblématique est certainement Peggy, qui parvient à s’imposer en tant que femme dans un monde d’hommes – au prix de sa vie familiale. Pour évoquer les années 1960 ou la question féminine, Mad Men est donc une série de choix !

 

#4. Years and Years

Résumé

Cette série dystopique explore le futur d’une Grande-Bretagne sombrant dans le populisme. Years and Years raconte l’histoire de la famille Lyons. Celle-ci vit et subit, au fil des années, les transformations d’un monde de plus en plus inquiétant. Submergé par les problèmes migratoires et l’insécurité, le Royaume-Uni élit à sa tête Vivienne Rook. Cette quasi-inconnue propulsée en quelques mois à peine à la tête du pays mène une politique autoritaire. Les migrants, emprisonnés, sont peu à peu rassemblés dans des camps. En parallèle, les innovations technologiques bouleversent les équilibres sociaux. Le transhumanisme progresse, faisant de l’humain un être de plus en plus numérique. Et tout cela sur fond de crise économique et de guerre sino-américaine… Face à tous ces risques, la famille Lyons tente tant bien que mal de rester unie.

 

L’intérêt de la série

Quoique très fantaisiste et souvent caricaturale, Years and Years soulève de nombreuses questions très pertinentes. En mettant en évidence la xénophobie croissante qui traverse le Royaume-Uni, la série pointe du doigt les dangers du populisme, qui mène aux pires atrocités. Les progrès de la science et de la technologie sont montrés sous un angle très critique, qui rappelle en un sens la série Black Mirror. Très sombre, Years and Years n’est donc pas à regarder pour se changer les idées après une journée difficile en prépa. Mais pour réfléchir à toutes les questions évoquées ci-dessus, c’est une série à ne pas manquer.

 

#5. House of Cards

Résumé

Cette série politique culte décrit l’ascension au pouvoir de l’ambitieux F. Underwood, joué par Kevin Spacey. Au sein du parti démocrate, le whip de la majorité présidentielle use de sa malice et de sa fourberie pour gagner sa place à la Maison-Blanche. Aidé de sa femme, Claire, Underwood s’impose comme un fin stratège mais surtout comme un manipulateur avide de pouvoir, un personnage à la fois fascinant et inquiétant. À travers lui, c’est le portrait de la classe politique américaine qui est brossé en filigrane.

 

L’intérêt de la série

Au-delà du vocabulaire politique de grande qualité et de la réussite artistique de la série, celle-ci permet surtout de saisir toutes les subtilités du système politique américain. Si les mots « Gerrymandering » et « Filibuster » ne t’évoquent rien, la série est donc faite pour toi. Si l’histoire qui est ainsi peinte est évidemment très romancée, elle est un voyage au sein des institutions américaines, où les choses sont en réalité moins binaires que ce que l’on pourrait imaginer d’un système bipartisan.

 

#6. Dear White People

Résumé

Dear White People est l’une des rares séries, avec Orange is the New Black, donnant une place centrale à des femmes de couleur. La série, fondée sur le film du même nom, suit un groupe d’étudiants de l’Université de Winchester. Confrontée au racisme et à l’injustice sociale, Samantha White, une étudiante métisse, choisit de dénoncer les comportements racistes sur le campus dans un podcast intitulé « Dear White People ». Un podcast qui ne manque pas de faire du bruit et de cristalliser les tensions entre les différentes ethnies…

 

L’intérêt de la série

Plus actuelle que la première série de cet article, Dear White People évoque pourtant des problématiques très similaires. Elle démontre la permanence des tensions raciales dans une Amérique toujours pas apaisée. Très engagée malgré les thématiques parfois osées qu’elle aborde, cette série est donc un outil précieux pour comprendre les rivalités entre ethnies sur les campus américains.

 

Retrouve ici toutes nos ressources pour préparer les épreuves d’anglais !

Pierre Faury

Etudiant à HEC Paris