Les textes fondamentaux au Royaume-Uni Les textes fondamentaux au Royaume-Uni
Hello les prépas, aujourd’hui on s’attaque aux textes fondateurs du régime politique britannique, car c’est un background culturel toujours utile à ressortir en colle... Les textes fondamentaux au Royaume-Uni

Hello les prépas, aujourd’hui on s’attaque aux textes fondateurs du régime politique britannique, car c’est un background culturel toujours utile à ressortir en colle ou en essai, mais à condition que ta langue soit impeccable. Allez, on y va !

 

Les débuts

Tout commence en 1066, lorsque Guillaume le Conquérant, après avoir conquis la Grande-Bretagne à l’issue de la bataille d’Hastings, décide d’unifier les quatre royaumes qui constituaient alors le territoire britannique, donnant naissance au Royaume-Uni. Dans le même temps, il crée le Common Council, qui est encore présent au sein du gouvernement britannique.

 

Magna Carta

Néanmoins, le premier véritable texte fondateur du régime politique britannique actuel est la Magna Carta.

Ce texte fut signé en 1215 par le roi Jean sans Terre sous la pression du baronnage britannique qui voulait limiter ses pouvoirs. Voici les trois principes fondamentaux de la Magna Carta que tu peux ressortir, je te les donne en anglais comme ça tu as juste à les apprendre :

« The king is not above the law and may not infringe the law, the levy of taxes can only be decided after a vote of the assembly, and any freeman must be judged by his peers. »

Ce texte est crucial, car c’est le premier texte au monde à mettre au premier plan les principes de la démocratie telle qu’on la connaît aujourd’hui.

 

Provisions d’Oxford

Puis en 1258, Henri III signe les Provisions d’Oxford sous la pression de Simon de Monfort et d’autres barons : la monarchie absolue est abolie et le roi remet l’essentiel de ses pouvoirs à un conseil privé de quinze membres, eux-mêmes choisis par le comité des vingt-quatre qui devront préparer les indispensables réformes et réunir trois fois par an le Parlement. Ce texte sera aboli en 1267, mais il est aussi une pierre fondatrice de la démocratie britannique et permet de comprendre la relation qu’ont les Britanniques avec la Royauté.

 

Habeas Corpus

L’autre texte fondateur est l’Habeas Corpus, signé en 1679 sous le règne de Charles II, qui protège les Britanniques des arrestations arbitraires. Ce texte, en parallèle avec le Bill of Rights signé en 1689 sous le règne de Jacques, entérine définitivement la fin de l’absolutisme au Royaume-Uni et la création de la monarchie constitutionnelle.

 

Pour résumer, Magna Carta, Provisions d’Oxford, Habeas Corpus et Bill of Rights. Ces textes ont permis la naissance du parlement britannique, véritable contre-pouvoir face au roi, et ont assuré les libertés fondamentales des Britanniques, comme celle de penser.

Voilà pour ce petit rappel, j’espère que ça te sera utile. N’hésite pas à checker ces autres articles : Vocabulaire et chiffres sur la « Gig economy » ou encore Les 10 points clés du programme de Biden.

La bise, Jules.

Jules Real del Sarte

Etudiant en première année à l'ESSEC