10 phrases de thème issues des concours pour traduire “on” en espagnol 10 phrases de thème issues des concours pour traduire “on” en espagnol
Il y a quelque temps, sur Major-Prépa, on a évoqué la façon de traduire « on » en espagnol. Aujourd’hui, on te propose de mettre en... 10 phrases de thème issues des concours pour traduire “on” en espagnol

Il y a quelque temps, sur Major-Prépa, on a évoqué la façon de traduire « on » en espagnol. Aujourd’hui, on te propose de mettre en application ce que tu as appris et de vérifier que le cours est encore bien présent dans ta mémoire ! Voici donc 10 phrases de thème issues des concours, puis la correction ! On te souhaite bon courage !

 

Phrases de thème

1. L’essor de l’artisanat de qualité ne nous surprend pas. On connaît depuis longtemps l’intérêt que lui portent les clients aisés. (Ecricome 2014)

2. Lors de la réunion hier, l’entrepreneur a dit qu’on devait connaître ce dossier par cœur. (Ecricome 2018)

3. On entend qu’il faut économiser les ressources, éviter le gaspillage, pourtant nombreux sont ceux qui s’y refusent. (Ecricome 2015)

4. On n’a pas su réagir face aux nouveaux défis du marché et voilà les résultats : la faillite. (Ecricome 2016)

5. Au XXe siècle, le monde des affaires a connu un grand bouleversement dont on constate aujourd’hui les conséquences. (Ecricome 2017)

6. II se consacrait à sa tâche avec obstination si on le lui demandait avec conviction. (Ecricome 2010)

7. Si on avait réservé plus tôt, on aurait pu avoir des billets à un meilleur prix. (Ecricome 2012)

8. Les ressources dont on dispose ne sont pas illimitées, la banque ne nous fait plus crédit. (Ecricome 2018)

9. Depuis une dizaine de mois, on peut dire que le pouvoir d’achat n’a cessé d’angoisser les ménages. (Ecricome 2009)

10. On ne prête qu’aux riches, c’est bien connu ! Quel dommage d’oublier le petit épargnant ! (Ecricome 2009)

 

Correction

1. El auge de la artesanía de calidad no nos sorprende. Desde hace tiempo se sabe/se conoce el interés que por ella sienten los clientes acomodados/adinerados.

  • Ici, c’est une vérité générale, donc on utilise la tournure avec se. L’utilisation de la première personne du pluriel n’est pas fausse dans le contexte, mais elle pourrait être maladroite, car la phrase semble inciter à utiliser l’autre traduction.

2. Durante la reunión de ayer, el empresario dijo que teníamos que conocer este expediente de memoria.

  • Ici, le cadre est clair : il s’agit d’une réunion, et l’entrepreneur s’adresse aux personnes qu’il a en face. Ce sont donc les personnes qui assistent à la réunion, et en particulier le locuteur, qui sont incluses dans ce « on ». C’est la raison pour laquelle on privilégiera le passage à la première personne du pluriel.

3. Se oye que hay que ahorrar los recursos, evitar el despilfarro, sin embargo, numerosos son los que se niegan a ello.

  • Ici, c’est le bruit qui court et on ne sait pas qui fait courir le bruit. On ne sait pas trop non plus qui l’entend, mais on sait que le locuteur s’inclut parmi ceux ayant entendu qu’il faut économiser les ressources. C’est la raison pour laquelle on utilisera « se oye ».
  • En revanche, si la phrase avait été « On raconte qu’il faut économiser les ressources », on aurait utilisé « Dicen que hay que… ».

4. No supimos/No hemos sabido/no se supo reaccionar ante los nuevos desafíos/retos del mercado y aquí están/estos son los resultados: la quiebra.

  • Ici, c’est une question de distance entre le locuteur et l’échec face aux défis du marché. S’il s’inclut grandement parmi les responsables de l’échec, alors on traduira par la première personne du pluriel. S’il souhaite mettre en avant les erreurs de l’entreprise dont il fait partie, mais qu’il n’est pas pour autant le responsable majeur, alors on choisira « no se supo ».

5. En el siglo XX, el mundo de los negocios conoció un importante/gran trastorno/giro cuyas consecuencias se constatan/constatamos hoy día/actualmente.

  • Les deux formes étaient acceptées pour traduire le « on » : soit « se constatan » (il faut veiller à bien accorder, car ce sont les conséquences qui se constatent), soit constatamos si l’on inclut celui qui parle parmi ceux qui constatent.

6. Se dedicaba a su tarea con obstinación si se lo pedían con convicción.

  • Ici, le « on » est confus : il s’agit de plusieurs personnes et le locuteur ne s’inclut pas nécessairement parmi elles. C’est un événement ponctuel également. Donc on utilise la tournure avec se.
  • Attention : on pourrait croire au premier regard qu’il s’agit d’une tournure « se + verbe accordé au pluriel », mais le se est là en complément d’objet indirect. « Se lo » traduit « le lui ».

7. Si hubiéramos reservado antes, hubiéramos/habríamos podido tener billetes/entradas a mejor precio.

  • Ici, on privilégie l’utilisation de la première personne du singulier, néanmoins la tournure « Si se hubiera reservado antes… » a été acceptée par Ecricome.
  • On utilisera entrada s’il s’agit d’un billet d’entrée pour un musée ou un parc d’attractions, mais pas pour des billets d’avion ou de train.

8. Los recursos de los que disponemos no son ilimitados, el banco ya no nos concede crédito.

  • Le « nous » dans la seconde partie de la phrase correspond au « on » de la subordonnée et est un indicateur de la nécessité de passer à nos en espagnol.

9. Desde hace unos diez meses, cabe decir/se puede decir que el poder adquisitivo no ha dejado de agobiar a las familias.

  • La tournure « cabe decir » permet ici de contourner l’éventuelle difficulté.
  • Autrement, la traduction par « se puede decir » est logique, car on énonce une vérité générale. L’utilisation de la 1re personne du pluriel n’aurait pas été complètement fausse, mais un peu maladroite. Elle donne l’impression que l’on a essayé de contourner la difficulté sans se confronter à elle.

10. Sólo se presta dinero a los ricos ¡bien se sabe! ¡Qué lástima olvidar al pequeño ahorrador!

  • Là encore, il s’agit d’énoncer une vérité générale, donc on privilégie la tournure « se presta ».

 

Tu l’auras remarqué, s’il existe des règles claires pour l’utilisation du « on », lorsque l’on cherche à les appliquer, parfois plusieurs traductions sont acceptées en thème grammatical. En effet, le contexte des thèmes grammaticaux est souvent trop flou pour ne laisser qu’une seule possibilité. C’est bien moins le cas en thème suivi, donc il faudra être encore plus vigilant. Par ailleurs, le fait que plusieurs traductions soient acceptées ne doit surtout pas t’encourager à choisir au hasard en thème grammatical : tu prends le risque de te tromper, car si tu choisis la seule option qui ne passe pas, les pénalités sont très lourdes !

Laurène Gaudin

Etudiante à Audencia Business School après 3 années au Lycée la Bruyère (Versailles).