L’apocope en espagnol L’apocope en espagnol
Dans cet article, on va te parler de l’apocope. Elle n’est pas rare en espagnol et tu peux être amené à en avoir besoin... L’apocope en espagnol

Dans cet article, on va te parler de l’apocope. Elle n’est pas rare en espagnol et tu peux être amené à en avoir besoin même dans des phrases très basiques.

¡Empecemos con el primer punto: la definición!

 

L’apocope ? Qu’est-ce que c’est ?

Voilà juste au-dessus un premier exemple ! L’apocope est caractérisée par la perte d’une lettre ou d’une syllabe à la fin d’un mot.

Par exemple, dans la phrase ci-dessus, le mot est normalement primero, mais ici il perd le o.

 

L’apocope : dans quelles conditions ?

  • Uno, primero, tercero, alguno, ninguno, bueno, malo…

… perdent le o final lorsqu’ils sont placés devant un mot masculin singulier.

Par exemple : Este hombre es un buen marido.

Attention : algún et ningún prennent bien un accent lorsqu’ils sont apocopés !

  • Una, ninguna, alguna

… s’apocopent devant les mots féminins singuliers commençant par Ha– ou A– toniques uniquement.

Par exemple : Algún hada ayudo a Cenicienta para que llegara al castillo. 

(Une fée aida Cendrillon pour qu’elle arrive au château.)

  • Grande, cualquiera

… deviennent gran et cualquier lorsqu’ils sont placés devant un mot singulier.

Par exemple : Era una gran habitación y cualquier niño hubiera soñado con dormir allí.

Attention : lorsque l’on a muy qui accompagne l’adjectif, on conserve la forme grande.

Exemple : Es una muy grande habitación.

  • Ciento…

… devient cien devant un nom ou devant un nombre UNIQUEMENT s’il le multiplie.

Ainsi, on dira ciento cincuenta (150 ≠ 100 x 50), mais cien mil (100 000 = 100 x 1000).

Exemple avec un nom : Antes de la cuarentena, ya no se podían reunir más de cien personas.

  • Santo…

… devient San devant tous les mots commençant par Do– ou To­-.

Par exemple : San Tomàs es uno de los apóstoles (apôtres).

  • Tanto…

… devient tan lorsqu’il est placé devant un adverbe ou un adjectif.

Par exemple : No seas tan duro con la niña, que tampoco es para tanto.

(Ne sois pas si dur avec la petite/l’enfant, il n’y a pas de quoi en faire un plat.)

 

Te voilà incollable sur cette règle un peu piégeuse ! Si elle peut te sembler anodine car elle ne touche que quelques lettres d’une phrase, elle montre aux correcteurs une très bonne maîtrise de la langue espagnole qui peut clairement jouer à ton avantage ! Ne perds pas une occasion de montrer l’étendue de tes connaissances sur ta copie !

Laurène Gaudin

Etudiante à Audencia Business School après 3 années au Lycée la Bruyère (Versailles).