Personnalités influentes en Espagne Personnalités influentes en Espagne
Nous te proposons un article sur trois personnalités parmi les plus influentes d’Espagne. Qui est Juan Roig ? Depuis quand Pedro Sánchez est-il président... Personnalités influentes en Espagne

Nous te proposons un article sur trois personnalités parmi les plus influentes d’Espagne. Qui est Juan Roig ? Depuis quand Pedro Sánchez est-il président du pays de Cervantes ? Ah bon, l’homme le plus riche d’Europe c’est un Espagnol !?

 

Armancio Ortega

Armancio Ortega est un homme d’affaires espagnol, créateur de la marque de vêtements Zara. Avec une fortune estimée à 63 milliards de dollars, Ortega est l’homme le plus riche d’Espagne et d’Europe, ainsi que la sixième fortune mondiale. Il détient le groupe de mode Inditex, possédant les marques Bershka, Pull and Bear, Stradivarius, Zara, Oysho ou encore Massimo Dutti. Que peut-on retenir du parcours d’Ortega ?

– Il abandonne l’école dès l’âge de 13 ans pour devenir coursier, puis vendeur de chemises. En 1963, il crée sa propre entreprise, Confecciones Goa, et ouvre en 1975 le premier magasin Zara en Espagne. De nos jours, il y a plus de 6 000 boutiques Zara dans 86 pays.

– Il n’y a que cinq personnes au monde qui possèdent une plus grande fortune que celle d’Ortega : Jeff Bezos, Bill Gates, Warren Buffett, Bernard Arnault et Carlos Slim Helu. Cependant, la fortune nette de Bill Gates a diminué de 1,1 milliard de dollars (975 millions d’euros) par rapport à l’année dernière, tandis que celle d’Ortega a augmenté de 10,4 milliards de dollars (9,2 milliards d’euros).

– Il s’agit d’un homme très discret, qui ne souhaite pas faire parler de lui dans les médias. Ainsi, le 19 juillet 2011, Ortega décide de céder son poste de président du groupe Inditex, tout en restant actionnaire majoritaire. Sa fille, lui succédant à la tête du groupe, aurait elle-même été vendeuse dans certaines boutiques Zara, afin d’apprendre le métier depuis le bas de l’échelle tout comme son père.

– Le groupe Inditex ouvre environ 500 magasins par an à travers le monde.

 

Pedro Sánchez

Pedro Sánchez est le président de l’Espagne depuis le 2 juin 2018. Docteur en Économie et Entreprise, sa carrière politique débuta en tant que conseiller à la mairie de Madrid. Depuis le début de sa présidence, qu’a-t-il apporté à l’Espagne ?

– Il a été le premier président du gouvernement à prendre fonction sans Bible ni crucifix, tentant de mettre fin à des « privilèges hérités du passé ». En effet, même si l’article 16.3 de la Constitution espagnole de 1978 évoque qu’« aucune confession n’a le caractère de religion d’État », les symboles catholiques se font nombreux : fêtes et jours fériés d’origine catholique, société majoritairement catholique. Cependant, l’Espagne est l’un des pays européens qui s’est laïcisé le plus rapidement ces 20 dernières années !

– Il s’est montré en désaccord avec la politique de mémoire historique mise en place par l’ancien président Mariano Rajoy. Il annonça dès le début de son mandat la volonté de son gouvernement de faire retirer la dépouille de Francisco Franco du mémorial du Valle de los Caídos. « L’Espagne ne peut se permettre des symboles qui divisent les Espagnols », défend-il. Le conseil des ministres adoptera en août 2018 un décret-loi modifiant la loi de mémoire historique de 2007 afin de permettre l’exhumation de Franco.

– Il a également essayé d’instaurer un dialogue avec les Catalans, inexistant depuis quelques années : « La démocratie espagnole ne peut se permettre de traiter comme des ennemis des gens qui pensent différemment. » « La droite avait fait du conflit catalan une affaire judiciaire, alors que c’est une question éminemment politique », disait-il. Rappelons cependant que le 14 octobre dernier, le Tribunal suprême a condamné les douze indépendantistes catalans à des peines allant de 9 à 13 ans de prison pour avoir organisé le 1er octobre 2017 un référendum d’autodétermination et pour avoir proclamé une déclaration d’indépendance votée par le Parlement catalan le 27 octobre 2017.

– Il annonce en septembre 2018 sa volonté de réformer la constitution de 1978, c’est-à-dire de limiter le privilège de juridiction dont bénéficient les politiciens espagnols. Si cette réforme avait lieu, ils seraient jugés devant les tribunaux ordinaires de leurs actes accomplis en dehors de l’exercice de leur charge.

– Après deux années laborieuses et pleines d’incertitudes, Pedro Sanchez a été reconduit mardi 7 janvier dernier à la tête du gouvernement. Celui-ci va former un gouvernement de coalition avec la gauche de Podemos, a obtenu 167 votes favorables des députés, alors que 165 ont voté contre ce projet. Cette marge infime a de quoi l’inquiéter, étant le premier exécutif de coalition en Espagne depuis la fin du régime franquiste de 1975. La coalition permet cependant un gouvernement fort face à la droite, et plus particulièrement à l’extrême droite : Vox, qui a connu un taux de votes sans précédent lors des dernières élections.

 

Juan Roig

Juan Roig est un milliardaire et un homme d’affaires espagnol. Président et fondateur de Mercadona, la chaîne de supermarchés espagnole, et voici son histoire.

– Ses parents tenaient une chaîne de huit magasins bouchers qu’il convertira plus tard en épiceries. Il continua à construire la chaîne, aujourd’hui gérant plus de 1 400 magasins.

– En 1993, l’entreprise met en place la stratégie SPB (Siempre Precios Bajos) qui prétend proposer des produits bon marché sans pour autant diminuer la qualité. Roig décide d’éliminer la publicité et les offres ponctuelles afin de ne pas influencer le client et lui montrer que les produits bon marché, c’est toute l’année.

– La chaîne de supermarchés a cependant été exposée à de nombreuses critiques. Premièrement, les salariés de Mercadona doivent être polyvalents, soit être capables de travailler dans n’importe quel rayon du supermarché. Ensuite, la politique du groupe exige que les employés soient rasés et avec les cheveux courts, et les femmes légèrement maquillées. Les piercings sont également interdits. Enfin, en 2012, le programme Salvados, diffusé sur la chaîne de télévision espagnole La Sexta, montrait que Mercadona ne collaborait pas avec les banques alimentaires. Depuis, l’entreprise y a remédié et a signé un accord avec une banque alimentaire afin de faire des dons régulièrement.

 

Quelques mots de vocabulaire

Mairie : ayuntamiento

Homme d’affaires : hombre de negocios

Actionnaire : accionista

Vendeur/vendeuse : vendedor/vendedora

Milliardaire : multimilionario

Métier : oficio

Boutique : tienda

Banque alimentaire : banco de alimentos

Don : donación

Personnalité influente : personalidad influyente

Alba Raad Sinfreu

Etudiante en deuxième année à Rennes School of Business et ancienne préparationnaire au Lycée Bellevue à Albi.