Les principales dates de l’histoire d’Espagne à retenir Les principales dates de l’histoire d’Espagne à retenir
Si suivre l’actualité est primordial, avoir des connaissances historiques est indispensable pour bien comprendre les mentalités et les enjeux d’aujourd’hui. Voici les principaux événements... Les principales dates de l’histoire d’Espagne à retenir

Si suivre l’actualité est primordial, avoir des connaissances historiques est indispensable pour bien comprendre les mentalités et les enjeux d’aujourd’hui. Voici les principaux événements qui ont marqué l’histoire du XXe siècle de l’Espagne.

 

1936-1939 : guerre d’Espagne

La guerre d’Espagne oppose les républicains (communistes, léninistes, révolutionnaires anarchistes) aux nationalistes (droite et extrême droite) dirigés par Franco. La guerre prend fin avec la victoire des nationalistes, qui mettent en place un système dictatorial appelé l’État espagnol, dirigé par Franco, le « Caudillo ».

 

1959 : création de l’ETA

L’Euskadi Ta Askatasuna (ETA) est crée par des opposants aux conservateurs du parti nationaliste basque. C’est une organisation basque indépendantiste d’inspiration marxiste-léniniste, qui planifie à partir de 1938 des assassinats et des attentats.

 

1975 : mort de Franco et début de la transition démocratique

La mort de Franco sonne le glas de l’Espagne franquiste et marque le début de la transition démocratique, processus d’établissement d’un régime démocratique en Espagne.

 

1978 : nouvelle constitution

Une nouvelle constitution espagnole est approuvée par référendum et devient la loi fondamentale de l’Espagne. Elle établit notamment une monarchie parlementaire démocratique, un État de droit, la séparation des pouvoirs ainsi qu’un État sans confessionnalité, et elle définit l’organisation territoriale que nous connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire une répartition en communautés autonomes.

 

23 février 1981 : tentative de coup d’État

Les officiers de l’armée, sous la direction du colonel Antonio Tejero, tentent de faire un coup d’État. Les soldats ont assailli le Congrès sous les yeux du pays. En effet, cet événement a été retransmis en direct à la télévision. Ce coup d’État visait à mettre fin à la démocratisation et à établir de nouveau un régime autoritaire. Il s’est cependant soldé par un échec.

 

1986 : entrée dans la CEE

L’Espagne adhère à la Communauté économique européenne (CEE) en même temps que le Portugal, après une première candidature rejetée en 1962. Cet échec de 1962 s’explique à cause du non-respect des valeurs démocratiques à l’époque sous la dictature franquiste.

 

2004 : attentat de Madrid

En 2004, un attentat terroriste à Madrid fait plus de 200 morts et 1 900 blessés. Il devient ainsi l’attaque la plus importante survenue en Europe, depuis l’explosion d’un avion au-dessus de l’Écosse en 1988. Dix des treize bombes utilisées ont explosé dans des trains de banlieue à Madrid. En l’absence de revendications, l’ETA est d’abord désignée comme potentiel coupable, avant que la thèse islamiste ne soit davantage retenue. Cette attaque marque au fer rouge l’histoire de l’Espagne.

 

2007 : loi sur la mémoire historique

La loi sur la mémoire historique votée sous le gouvernement Zapatero vise à reconnaître les victimes du franquisme, interdit les actes de louange de l’époque franquiste, conduit au retrait des « écus, insignes, plaques et autres objets ou mentions commémoratives qui exaltent le soulèvement militaire, la guerre civile ou la répression de la dictature » des espaces publics.

 

2008-2013 : crise économique

La crise économique mondiale a des conséquences particulièrement graves en Espagne. En effet, depuis 1998, le pays voit naître une bulle immobilière importante, qui accroît les conséquences de la crise des subprimes. Elle est causée principalement par le manque de diversification des secteurs d’activité (priorité donnée au bâtiment, à l’automobile, au tourisme et à l’agriculture) qui ne résistèrent pas à l’arrivée de concurrents extérieurs dans le cadre de la mondialisation.

 

15 mai 2011 : mouvement des Indignés

Le mouvement des Indignés voit le jour quand sont organisées des manifestations de grande ampleur à la Puerta del Sol, à Madrid, sous le slogan « İ Democracia Real Ya! ». Il réclame la fin de la société de consommation au profit d’une société distributrice.

 

2014 : abdication du roi

Le roi d’Espagne Juan Carlos Ier abdique, pour laisser place à son fils Felipe IV. Cette décision fait suite à une fin de règne difficile, entachée par des affaires de corruption, et surtout par l’affaire de la chasse aux éléphants au Botswana en 2012, dans un contexte de grave crise économique pour le peuple espagnol. Il s’agit en effet d’une date clé dans l’histoire de l’Espagne.

 

2017 : référendum illégal en Catalogne

Le gouvernement régional de Catalogne et le Parlement de Catalogne organisent un référendum d’autodétermination illégal. Ce référendum est déclaré illégal et nul par le Tribunal constitutionnel espagnol.

 

Retrouve ici toutes nos ressources pour réviser les épreuves d’espagnol !

Solene Levy