Quatre villes espagnoles à citer dans tes copies ! Quatre villes espagnoles à citer dans tes copies !
Les concours approchent et il ne faut pas oublier de travailler la civi… qui en fin de compte permet de distinguer les bonnes des... Quatre villes espagnoles à citer dans tes copies !

Les concours approchent et il ne faut pas oublier de travailler la civi… qui en fin de compte permet de distinguer les bonnes des excellentes copies ! Malgré ce confinement et la fermeture des frontières terrestres, nous te proposons de faire un petit détour dans quatre villes espagnoles, afin d’avoir de quoi alimenter tes essais et de revoir le vocabulaire important !

 

Benidorm, la ciudad que nunca duerme : un exemple de ville touristique espagnole

            « Benidorm, de pueblo pesquero a Manhattan mediterráneo », La Vanguardia 09/2018.

Benidorm, située dans la Communauté valencienne et dans la province d’Alicante, est l’une des plus importantes villes touristiques d’Espagne. Ouverte sur la mer Méditerranée, cette ville est devenue une ville de pêcheurs suite au développement de l’industrie de la pêche au XVIIIe siècle. À la fin des années 50, Benidorm se tourne davantage vers le tourisme, en devenant l’une des destinations préférées des Espagnols. De nos jours, la ville accueille de plus en plus de touristes du monde entier. L’attrait de cette ville repose sur ses longues plages, ses nombreux lieux de divertissement, monuments, hôtels et évènements afin d’accueillir au mieux ses deux millions de touristes par an.

Avec ses 11,4 millions de nuitées en 2019, Benidorm n’est que la 4e destination touristique d’Espagne après Madrid (22,6 millions de nuitées), Barcelone (22,1) et San Bartolomé (17,2). Cependant, c’est la ville espagnole du tourisme de masse par excellence et l’une des villes avec le plus de gratte-ciel par mètre carré. Ce tourisme de masse a un impact positif sur le développement économique de la ville et en est le premier moteur économique. Cependant, il est également à l’origine de la pollution, de l’inflation, de la dégradation du paysage mais encore d’une forte dépendance touristique. Ainsi, avec l’annulation de plus de 35 000 touristes et une économie au plus bas, la ville s’est vue très affectée par la récente crise sanitaire.

Mots-clés

Ciudad pesquera : ville de pêcheurs

Turismo de sol y playa : tourisme balnéaire

Turismo de masa : tourisme de masse

Pernoctación hotelera : nuitées

Rascacielo : gratte-ciel

 

Barcelona, la ciudad más cultural de España : une capitale multiculturelle

On aurait tendance à croire que Madrid est la ville la plus culturelle d’Espagne. Cependant, du haut de ses 104 musées, 181 galeries d’art et 139 bibliothèques, la capitale catalane est la première ville culturelle du pays.

Une particularité de Barcelone est son architecture. Les architectes du monde entier s’y rendent pour visiter la vieille ville (Barri Gòtic) et ses avenues les plus connues (avenue Diagonal, longue rue qui traverse la ville en diagonale ou le Passeig de Gràcia, l’une des avenues les plus chères du monde).

Cependant, la ville est surtout connue pour être celle de Gaudí. Il s’agit de la seule ville au monde qui compte neuf de ses monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, et sept d’entre eux sont des œuvres de l’architecte Antoni Gaudí. La plus connue est la Sagrada Família, symbole de l’architecture moderniste. Le projet a débuté en 1882 et n’est toujours pas fini. L’architecte, décédé en 1926, a cependant laissé les plans de la cathédrale et d’autres artistes s’occupent de la réalisation du chef-d’œuvre. La ville entière est submergée par l’atmosphère moderniste de Gaudí avec le parc Güell, la Casa Mila et la Casa Batlló, entre autres.

Parc Güell

 

Casa Mila

 

Casa Batlló

 

Mots-clés

Patrimonio de la humanidad : patrimoine mondial

Arquitectura modernista : architecture moderniste

Arquitectura moderna : architecture moderne

Monumento : monument

 

Soria, una de las ciudades más despobladas de España : illustration de l’Espagne rurale

La population espagnole a augmenté de 38 % entre 1975 et 2020. Cependant, cette augmentation n’a pas eu lieu dans l’entièreté du territoire. La province de Soria, dont la capitale porte le même nom, a vu sa population diminuer de 35 % sur la même période. De même, Castilla y León, Extremadura, Asturias et Aragón sont les régions les plus affectées par le dépeuplement. Cela s’explique par le manque d’activité économique et de confort dans les zones rurales : des écoles avec moins de 15 élèves, un système de santé parfois inexistant, une population vieillissante et un taux de natalité insuffisant. Des villes disparaissent, des zones rurales sont complètement inexploitées : moins de quatre millions d’hectares sont cultivés sur 17 millions d’hectares cultivables en Espagne.

Afin de limiter le dépeuplement des zones rurales, le gouvernement a mis en place un programme de 30 mesures, souhaitant créer des opportunités « là où elles n’existent pas ».  Parmi ces mesures : faciliter les démarches administratives pour entreprendre dans les zones rurales, doter ces villes de la 5G, améliorer les moyens de communication, notamment en faisant la promotion du taxi rural, ou encore rénover les centres éducatifs et encourager l’éducation à distance dans les zones les plus isolées.

 

Mots-clés

Zonas rurales : zones rurales

Sistema de salud : système de santé

Población envejecida : population vieillissante

Tasa de natalidad : taux de natalité

Trámites administrativos : démarches administratives

 

Madrid, ciudad verde : un exemple de ville durable

Madrid, ville grise ou ville verte ? Avec ses 6,6 millions d’habitants, Madrid est la ville la plus peuplée, mais encore la plus grande ville d’Espagne. C’est le centre politique et économique du pays, mais aussi culturel, avec la capitale catalane. Ce n’est pas pour autant que la ville n’a pas su s’adapter aux enjeux durables du XXIe siècle.

Madrid est la troisième ville d’Espagne avec le plus d’espaces verts par habitant (15 m2/habitant en moyenne). Avec plus de 50 km2 de parcs, la ville est loin devant la deuxième ville espagnole : Barcelone, qui compte à peine 9 km2 de parcs. Le parc le plus grand de la ville est la Casa de Campo avec plus de 14 km2. Les habitants sont également très exposés à un mode de vie durable avec une moyenne de six trajets sur dix à pied ou en transport en commun.

Une telle performance est due aux récentes politiques d’aménagement de la mairie de Madrid. Le dernier mandat (2015-2019) a prêté une attention particulière aux espaces verts urbains. Les deux principales réformes :

– Madrid + Natural : l’objectif de ce programme est d’encourager l’adaptation et l’anticipation du dérèglement climatique sur trois échelles différentes. La première, concernant les bâtiments, encourage la création d’espaces verts au sein des bâtiments. Ensuite, au niveau des principaux quartiers de la ville, restaurer et préserver les corridors biologiques, c’est-à-dire les milieux vitaux qui relient différents habitats pour une espèce ou un groupe d’espèces. Enfin, du point de vue de la ville, le défi le plus urgent était la réhabilitation écologique du fleuve Manzanares. Le fleuve et ses alentours comptent plus de 50 espèces de poissons et d’oiseaux, véritable foyer de biodiversité en plein centre-ville.

 

– Plan Madrid Recupera : ce programme est davantage tourné vers le futur et souhaite répondre aux objectifs établis en 2016 lors de la conférence des Nations unies de Quito. Avec un budget de 730 millions d’euros, la mairie de Madrid a pour but d’améliorer l’air de la ville, de réhabiliter certaines zones et de créer de nouvelles zones vertes afin d’améliorer l’aspect vert de la ville d’ici 2030.

Mots-clés

Ciudad verde : ville verte

Estilo de vida sostenible : mode de vie durable

Política de organización del territorio/acción territorial : politique d’aménagement

Corredor/pasillo biológico : corridor biologique

Una especie : une espèce

El ayuntamiento : la mairie

Zonas verdes : zones vertes

Alba Raad Sinfreu

Etudiante en première année à Rennes School of Business et ancienne préparationnaire au Lycée Bellevue à Albi.