Cinq films britanniques ou américains récents et utiles sur les questions sociales Cinq films britanniques ou américains récents et utiles sur les questions sociales
Trouver une bonne accroche et une illustration pertinentes pour se démarquer en anglais n’est pas une chose si évidente. Voici une liste de cinq... Cinq films britanniques ou américains récents et utiles sur les questions sociales

Trouver une bonne accroche et une illustration pertinentes pour se démarquer en anglais n’est pas une chose si évidente. Voici une liste de cinq films britanniques ou américains récents (et un bonus « série ») traitant des questions sociales.

Si tu as le temps de les visionner (en VO bien entendu !), c’est top. Sinon, nous avons quelque peu mâché le travail pour toi afin que tu en fasses bon usage, à l’écrit comme à l’oral. Bonne lecture !

 

#1. The Selfish Giant

Réalisateur : Clio Barnard

Date : 2013

Nationalité : Britannique

En deux mots : La débrouille de deux adolescents d’un coin populaire d’Angleterre livrés à eux-mêmes.

Synopsis : Adapté du conte d’Oscar Wilde (1888), ce film a pour décor l’Angleterre rurale des laissés-pour-compte. Les protagonistes principaux sont deux adolescents, Arbor et Swifty, qui ont pour quotidien la pauvreté et la misère. Arbor est un jeune turbulent et hyperactif. Il est mis à pied de l’école dès le début du film. Rapidement, son ami est lui aussi exclu à cause d’une bagarre qui a mal tourné. Délaissés par l’école et leurs familles et ne sachant pas quoi faire de leurs journées, les deux adolescents se rendent compte qu’une activité leur permet de gagner de l’argent : la revente de métaux à un ferrailleur. Ce dernier, Kitten, exerce un certain pouvoir sur les deux garçons : Arbor est motivé par l’appât du gain tandis que Swifty est attiré par les chevaux du ferrailleur qu’il veut approcher.

Thèmes abordés : l’amitié, la pauvreté et la débrouille, l’éducation des adolescents, la famille et l’école.

 

#2. I, Daniel Blake

Réalisateur : Ken Loach

Date : 2016

Nationalité : Britannique, Français, Belge

En deux mots : La lutte individuelle face à la bureaucratie de l’aide sociale et ses contradictions.

Synopsis : Daniel Blake habite à Newcastle en Angleterre, il a 59 ans et est menuisier, sa femme est décédée. Après des problèmes cardiaques, il se voit contraint de demander l’aide sociale. Malgré un diagnostic de son médecin lui interdisant de travailler, on lui refuse sa pension d’invalidité et il est obligé de rechercher un travail. C’est le début de la course contre la bureaucratie et les démarches absurdes. Au « job center », où il doit fréquemment rendre des comptes sur ses recherches d’emploi sous peine de sanction, il rencontre Katie, une mère célibataire qui est elle aussi dans la précarité. Banque alimentaire, vente des meubles de la maison et débrouille deviennent le quotidien des deux personnages qui vont tenter de s’aider mutuellement, en vain.

Thèmes abordés : la précarité et la débrouille, la maladie, la solidarité, les politiques de l’emploi et la bureaucratie, les aides sociales.

 

#3. Rosie Davis

Réalisateur : Paddy Breathnach

Date : 2019

Nationalité : Irlandais

En deux mots : Les difficultés d’une famille mise à la porte du jour au lendemain.

Synopsis : Rosie Davis est mère de famille et vit avec son époux dans une maison qu’ils louent en banlieue de Dublin, ils ne sont pas très riches mais semblent heureux. Du jour au lendemain, le propriétaire décide de vendre la maison : la famille est mise à la rue. Comment trouver une solution face à l’inflation des loyers ? La lutte quotidienne se met en place : tous les jours, il faut trouver un endroit pour dormir (hôtel, foyer) tout en préservant au maximum les enfants.

Thèmes abordés : la famille, la débrouille, le logement et l’immobilier, les aides étatiques.

 

#4. Moonlight

Réalisateur : Barry Jenkins

Date : 2017

Nationalité : Américain

En deux mots : La lutte constante d’un jeune américain noir pour affirmer son identité homosexuelle.

Synopsis : Le film retrace trois périodes cruciales (enfance, adolescence, âge adulte) de la vie de Chiron, un Afro-Américain originaire de Miami, pendant lesquelles on le voit se battre pour pouvoir vivre et assumer son identité homosexuelle. Les trois fils conducteurs du film sont le harcèlement, la violence de la drogue mais aussi l’amour. En effet, les agressions physiques et verbales se répètent durant le film. Petit, il voit sa mère sombrer peu à peu dans la drogue puis c’est lui qui, plus tard, deviendra dealer. Toutefois, Kevin, son seul ami et amant, sera, là aussi, présent tout le long du film.

Thèmes abordés : l’homosexualité, les trafics de drogue, l’éducation et l’école, l’amour.

 

#5. American Honey

Réalisateur : Andrea Arnold

Date : 2017

Nationalité : Américain, Britannique

En deux mots : Un road-trip de jeunes Américains faisant office de peinture de l’Amérique des années 2010.

Synopsis : En plein cœur du Midwest américain, une jeune adolescente de 17 ans, nommée Star, mène une vie peu exaltante. Elle rencontre un jour Jake, qui vend des magazines en faisant du porte-à-porte dans le pays. En rupture avec sa famille, elle décide de partir et accompagne Jake et sa bande de copains. Elle prend place dans un vrai road-trip : paysages et routes nationales, histoires d’amour et d’amitié, galères et moments de joie, etc. Au-delà du voyage, c’est aussi la description d’une Amérique presque invisible dans les médias, face à la prédominance de la Silicon Valley par exemple. C’est donc une plongée offerte au cœur de l’Amérique pleine de désillusion qui a voté Trump.

Thèmes abordés : la famille, la vie quotidienne, la précarité, la jeunesse, les classes sociales.

 

#Bonus série : Downton Abbey

Réalisateur : Julian Fellowes

Date : Depuis 2010

Nationalité : Britannique

En deux mots : Une plongée au cœur de la noblesse britannique du début du XXe siècle.

Synopsis : Au Royaume-Uni, dans un château du Yorkshire, vivent la famille aristocratique Crawley et leur équipe de domestiques. Les intrigues se fondent à partir du mode de vie de la noblesse de l’époque. La thématique de la domesticité est particulièrement importante : patrons et domestiques entretiennent une proximité spatiale toutefois limitée par les barrières sociales, c’est ce qu’on appelle la « domination rapprochée ». Les domestiques vivent dans les étages inférieurs tandis qu’ils travaillent auprès de la famille dans les étages supérieurs. Ils sont régis par le maître d’hôtel Charles Carson et l’intendante, Mme Elsie Hughes.

Thèmes abordés : la famille, la vie quotidienne, la noblesse, les classes sociales, la domesticité.

 

Retrouve ici notre liste de vocabulaire sur la richesse et la pauvreté, elle pourra te servir pour parler des œuvres mentionnées ci-dessus.

Florine Brière