Les langues vivantes en prépa littéraire A/L Les langues vivantes en prépa littéraire A/L
Les langues vivantes en prépa littéraire A/L représentent un poids important, tant en termes de volume horaire que de coefficients aux différents concours que... Les langues vivantes en prépa littéraire A/L

Les langues vivantes en prépa littéraire A/L représentent un poids important, tant en termes de volume horaire que de coefficients aux différents concours que peuvent présenter les khâgneux à l’issue de leur cursus. Alice HOWALDT-BOUHEY, professeure d’allemand en hypokhâgne et khâgne au lycée La Bruyère de Versailles, nous détaille les éléments à avoir en tête sur ces matières en prépa littéraire.

 

Les langues vivantes en prépa littéraire : présentation générale

L’enseignement des langues vivantes en prépa littéraire A/L poursuit trois grands objectifs :

1) Découvrir la littérature et la civilisation des langues vivantes au contact de supports variés : littérature, articles de presse, essais, documents iconographiques et audiovisuels,  musique et cinéma. Et plus spécifiquement, se former à l’analyse de textes littéraires et d’articles de presse en lien avec l’actualité des pays de l’aire linguistique étudiée

2) Acquérir une maîtrise linguistique écrite et orale par un travail systématique de révision et d’approfondissement des contenus grammaticaux et lexicaux ainsi que l’initiation aux exercices de traduction (version et thème)

3) Pratiquer les langues vivantes au service d’objectifs polyvalents (les étudiants peuvent présenter des concours très divers) et en bénéficiant d’une individualisation des parcours, en particulier au cours d’interrogations individuelles qui permettent d’approfondir le traitement d’un sujet, l’explication d’un texte ou encore la maîtrise linguistique. 

 

Les langues vivantes en hypokhâgne (entre 6 et 8h)

En première année, hypokhâgne, vous aurez deux langues vivantes, dont une à raison de 4h hebdomadaires (LVA) et l’autre (LVB) soit à 4h également, soit à 2h. Il est impossible de débuter l’apprentissage d’une nouvelle langue vivante en hypokhâgne, en revanche la LVA n’est pas nécessairement la LV1 pratiquée au lycée.

L’année est conçue comme une année d’exploration. A partir du cadre général défini ci-dessus, chaque enseignant construit son cours comme il l’entend et est libre quant aux choix des auteurs et des époques étudiés. En allemand par exemple, on s’intéresse volontiers aux auteurs de la fin du XVIIIe et du XIXe siècle (Lumières, Sturm und Drang et romantisme, classicisme et réalisme) ainsi que de la première moitié du XXe siècle (symbolisme, expressionnisme…), mais on explore aussi la seconde moitié du XXe siècle et la littérature contemporaine ; la poésie baroque peut également être à l’honneur. La lecture d’œuvres complètes et des sorties culturelles viennent généralement compléter cette exploration de la culture des pays de langue allemande. De même, des événements organisés au sein des établissements, comme par exemple la journée franco-allemande, permettent de découvrir d’autres facettes des pays germanophones et de se renseigner sur les possibilités de séjours linguistiques et d’études en Allemagne, Autriche ou Suisse allemande.

 

Les langues vivantes en khâgne

Dans la continuité de l’hypokhâgne, les cours de langue vivante en khâgne vous préparent directement à de multiples concours, tout en poursuivant l’objectif de vous faire découvrir la littérature en langue étrangère, le plaisir de pouvoir lire en langue originale, d’élargir votre horizon en recoupant les analyses de la presse française avec celles d’autres pays. 

 

Le tronc commun (5h ou 7h de LV)

Le tronc commun en langues vivantes se décompose de la manière suivante :

  • 3h de LVA = préparation à l’écrit de la BEL (banques d’épreuves littéraires), version et commentaire littéraire d’un texte en prose
  • 2h (ou 4h) de cours de préparation à l’oral des Ecoles Normales Supérieures (et aux épreuves de LV d’autres concours, écoles de commerce par exemple)
  • Cours de presse en khâgne Lyon (LVA ou LVB, possibilité de cumuler les deux en fonction des concours visés et du parcours ultérieur). 
  • Cours de littérature en khâgne Ulm, permettant d’explorer « toute » la littérature de l’aire linguistique choisie. On travaille ainsi sur la littérature (prose, poésie et théâtre) du XVIe-XVIIe siècle jusqu’à nos jours.

 

La spécialité Langues vivantes (10h ou 12h de lv)

Parmi les différentes spécialités (ou « options ») proposées en khâgne, vous pouvez choisir la spécialité « Langues vivantes ». 

En khâgne Lyon, vous aurez dans votre langue de spécialité, en plus des 3h de version et commentaire littéraire du tronc commun et des 2h de cours de presse, 2h de thème littéraire, 3h de littérature sur programme (poésie, théâtre, roman), ainsi que 2h de LVB ou de langue ancienne.

A titre d’exemple, voici le programme de littérature pour la spécialité « allemand » au concours 2021 de l’ENS de Lyon

  1. a) Gotthold E. Lessing, Minna von Barnhelm oder das Soldatenglück, Ein Lustspiel in fünf Aufzügen. 
  2. b) Joseph von Eichendorff, Gedichte
  3. c) Anna Seghers, Der Ausflug der toten Mädchen.

 

En khâgne Ulm, vous aurez dans votre langue d’option, en plus des 5h de version et commentaire littéraire du tronc commun, 3h de préparation aux épreuves écrites spécifiques (version et court thème ou commentaire littéraire) et à l’épreuve orale de littérature sur programme (poésie, théâtre, roman) et 2h de littérature LVB.

Voici le programme de littérature pour l’option « allemand » au concours 2021 de l’ENS d’Ulm

  1. a) Peter Huchel, Chausseen, Chausseen.
  2. b) Theodor Fontane, Irrungen, Wirrungen.

 

Vous trouverez également des informations sur le site suivant https://appelcle.fr/

 

Lire aussi : Présentation de la prépa littéraire

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa