Les auteurs incontournables en prépa ECT #3 – Les auteurs des parties prenantes Les auteurs incontournables en prépa ECT #3 – Les auteurs des parties prenantes
Les parties prenantes sont-elles en opposition ou coopèrent-elles toutes ensemble ? De nombreux auteurs ayant écrit à ce sujet témoignent d’une réelle opposition entre les... Les auteurs incontournables en prépa ECT #3 – Les auteurs des parties prenantes

Il se peut qu’au concours, vous ayez une question sur les parties prenantes. Le monde de l’entreprise n’est pas tout rose et cette dernière doit fréquemment gérer son activité, mais aussi ses salariés qui peuvent se mettre en grève, ses syndicats prêts à en découdre, les associations qui peuvent protester à tout moment contre l’une de ses actions, mais aussi ses actionnaires qui attendent d’elle une certaine rentabilité… Le mode de gouvernance de l’entreprise peut être profondément remis en question. Si au concours vous tombez sur une question sur les parties prenantes, cette fiche peut bien vous sauver la mise !

Rédigé avec le soutien de l'ESC Clermont

 

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Les parties prenantes sont-elles en opposition ou coopèrent-elles toutes ensemble ?

De nombreux auteurs ayant écrit à ce sujet témoignent d’une réelle opposition entre les parties prenantes, ceci s’expliquant par le fait que chacun cherche à satisfaire ses propres intérêts, et ce parfois au détriment de ceux des autres. Dans la théorie des coalitions d’individus de Cyert et March, bien que les individus aient tous un intérêt dans l’entreprise, leurs attentes diffèrent et sont contradictoires. Les individus tentent alors de maximiser leurs intérêts propres, ce qui crée une entreprise composée de coalitions. Le rôle du dirigeant est alors d’arbitrer et de chercher la coopération de tous. Les décisions prises ne sont donc pas le fruit de choix stratégiques, mais résultent de négociations et de compromis entre les différents individus.

D’autres auteurs ont une autre approche sur la nature des décisions prises par l’entreprise. En effet, certains individus ont davantage de pouvoir et d’influence que d’autres. Selon la théorie des jeux de pouvoir et de contre-pouvoir de Crozier, celui qui détient le pouvoir peut influencer les autres, les contraindre à agir, jouer sur leurs incertitudes, afin d’obtenir dans sa relation avec ces derniers que les décisions prises lui soient favorables. Ainsi, l’individu qui possède ce pouvoir dispose d’une marge de manœuvre bien plus importante que ceux qui s’en retrouvent dépourvus. Cela permet à l’individu d’obtenir la satisfaction de ses intérêts propres.

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Audrey Hoarau

Étudiante à l'emlyon business school après avoir fait une classe préparatoire ECT au lycée Henri Moissan à Meaux