Comment bien réussir sa QRA en économie ? Comment bien réussir sa QRA en économie ?
La QRA (Question de Réflexion Argumentée) est très souvent l’exercice le plus redouté par les préparationnaires de la voie ECT. Mais quand on inspecte... Comment bien réussir sa QRA en économie ?

La QRA (Question de Réflexion Argumentée) est très souvent l’exercice le plus redouté par les préparationnaires de la voie ECT. Mais quand on inspecte cet exercice de plus près et que l’on découvre les attentes des correcteurs, la QRA semble d’un seul coup plus abordable. Il ne s’agit pas d’apprendre des théories et des faits économiques par cœur, ni d’ailleurs d’être un économiste expérimenté. Dans cette partie de l’épreuve d’économie, le but est de voir, principalement, votre capacité à argumenter en s’appuyant sur des concepts et des exemples.

 

Les attentes des correcteurs : les rapports de jury

Pour savoir, ce que les correcteurs attendent rien de mieux que de lire les rapports de jury des années précédentes. Aujourd’hui, je vous épargne cette lecture en vous explicitant les points les plus importants qui y sont cités.

Pour le sujet de l’ESSEC :

Ce que les correcteurs relèvent chaque année est la gestion du temps, beaucoup d’étudiants ne finissent pas le sujet en entier et donc négligent la QRA qui est souvent traité en dernier. Pour faire face à ce point, il faut s’entrainer de nombreuses fois sur les sujets très exigeants de l’ESSEC pour être plus efficace, et notamment s’entrainer à la rédaction de la QRA car vous n’aurez surement pas le temps de faire un brouillon.  Je pense que la QRA doit être faite d’un seul trait et qu’il faut appuyer son argumentation et non pas rajouter des caisses de connaissance qui, sans argumentation, seront inutiles. Se focaliser sur l’argumentation et la concision permet d’être efficient, et donc de finir la QRA dans les temps. Mais pour arriver à rédiger son argumentation d’un seul trait, il n’y a pas de doute : il faut connaitre parfaitement les théories, car elles doivent sortir de votre tête de manière instinctive à l’approche d’un sujet qui nécessite leur utilisation.

Et attention à bien traiter le sujet ! Il faut aller vite, certes, mais pas faire une sortie de route. C’est pour cela qu’avant de se lancer il est important d’analyser le sujet (ce qui est de toute manière indispensable dans votre introduction). Faire un brouillon c’est long, mais écrire rapidement sur une feuille ce que l’on met en lien avec le sujet pour ne pas l’oublier peut-être très utile.

La taille de votre argumentation importe peu. Il n’y a pas de minimum ni de maximum. La QRA compte seulement pour 2 points sur 20 alors il ne faut pas y passer trop de temps. Ainsi je vous recommande de la faire en dernière car cela vous permettra de juger combien de temps y allouer en fonction du temps qu’il vous reste.

Pour le sujet Ecricome :

Ecricome relève le même problème au niveau du traitement du sujet (trop de hors sujet). Cependant, à l’inverse du sujet ESSEC, les correcteurs d’Ecricome exigent une méthodologie à respecter notamment pour l’introduction qui n’est pas maîtriser par de nombreux candidats. Il ne s’agit pas de rédiger de manière très scolaire mais d’organiser ses parties pour que le correcteur puisse comprendre facilement votre argumentation (des simples sauts de lignes sont parfois suffisants mais beaucoup ne le font pas). Rédiger de manière structurer et organiser peut effectivement vous empêcher de faire un hors sujet car vous aurez une vision globale de votre travail avant même de l’avoir commencé.

Il est aussi reproché au candidat leur qualité d’expression et principalement leur orthographe. L’orthographe peut-être un fléau pour vos copies. Même si on pardonnera quelques fautes pour une excellente copie, si les fautes sont trop présentes cela aura un impacte négatif sur le correcteur.

On remarque aussi quelques problèmes pour beaucoup de candidats au niveau des connaissances économique et de la compréhension des concepts.

Il faut aussi noter que le temps allouer au traitement de la question de réflexion argumenté est bien plus large chez Ecricome, il est donc évident que il est attendu une argumentation plus poussée et plus complète puisqu’elle représente une grosse partie de la notation en économie.

 

Se différencier des autres candidats

Maintenant que l’ont sait ce qu’attendent les correcteurs et les erreurs que font les candidats, on va pouvoir comprendre comment réaliser une QRA excellente et qui permet de se différencier des autres candidats.

Minimisez au maximum les fautes d’orthographe ! Je le répète encore mais cela est vraiment discriminatoire car c’est un moyen facile de différencier une copie d’une autre.

Travaillez votre rédaction, expression et argumentation. Pour cela pas de secret, il faut faire des QRA. L’entrainement permet de s’améliorer sur ses points, mais aussi de gagner en rapidité, ce qui est important pour le sujet ESSEC.

Gérez votre temps. En s’entrainant de nombreuses fois vous gagnerez sans aucun doute en rapidité et vous saurez combien de temps il vous faut pour faire votre QRA, ce qui permet d’être sûr d’arriver à finir le sujet à temps.

Connaitre les théories les plus importantes sur le bout des doigts. On le sait tous, il y a des théories qui reviennent très souvent ou qui peuvent être utilisées dans la majorité des sujets, alors celle-ci il faut les connaitre sur le bouts des doigts. Cela permet de gagner en rapidité encore une fois car elles vont sortir toutes seules de votre tête à l’approche d’un sujet, et elles vont vous permettre d’appuyer votre argumentation notamment si vous les maitrisez parfaitement.

Recenser des faits économiques et des données chiffrés facilement mobilisables (tu en trouveras déjà pas mal ici). Cela permet encore d’appuyer son raisonnement et de montrer que vous avez suivi l’actualité économique (ce qui plait aux correcteurs donc vous différencie).

Ne jamais reprendre les faits et données qui ont été donnés dans la synthèse (pour le sujet ESSEC). Il s’agit d’un point que les correcteurs n’apprécient pas, il est bien mieux d’amener de nouvelles informations que vous connaissez. La synthèse amène brièvement le sujet de la QRA, mais elle ne doit pas vous servir dans la rédaction de votre QRA.

Valentin Laugeois

Etudiant à Skema Lille après une prépa ECT au lycée Jean Perrin (Marseille).