Se préparer et performer aux oraux d’anglais en 3 points Se préparer et performer aux oraux d’anglais en 3 points
Les épreuves orales d’anglais ont généralement un format similaire entre les différentes écoles, votre investissement en termes de révisions sera donc très rapidement rentabilisé.... Se préparer et performer aux oraux d’anglais en 3 points

Les épreuves orales d’anglais ont généralement un format similaire entre les différentes écoles, votre investissement en termes de révisions sera donc très rapidement rentabilisé. Cet article a pour objectif de présenter un plan d’action efficace et ludique pour progresser en anglais rapidement et réussir au mieux ses oraux. Ce plan consiste en trois grands axes : les fiches par thème, les groupes de travail et la pratique de l’écoute et de la lecture.

 

Les fiches par thème

Ce premier conseil est très efficace pour une préparation réussie et demande le plus de travail. Compte tenu du format habituel de l’épreuve orale d’anglais, il est très utile de rédiger des résumés d’articles de journaux anglophones à réutiliser au moment des épreuves. Vous pouvez alterner entre deux méthodes. La première est de rassembler uniquement les informations essentielles de l’article sous forme de fiche rapide, et idéalement d’apprendre quelques chiffres utilisables pour plusieurs thèmes (en piochant éventuellement dans vos cours de géopolitique). La seconde est de résumer l’article comme s’il s’agissait d’une khôlle, en temps limité et en effectuant également la partie analytique qui suit le résumé du texte. Ensuite, présentez votre article et votre réflexion personnelle comme si vous étiez devant un professeur. En arrivant aux oraux, vous serez complètement habitué aux contraintes temporelles de l’épreuve et serez d’autant plus efficace.

Avant de vous lancer les yeux fermés dans cette tâche titanesque, définissez des grands thèmes, puis pour chacun les sujets que vous souhaitez creuser d’ici les oraux. Pour chaque thème, résumez quelques articles et réfléchissez à des problématiques assez générales pour être reprises et adaptées sur de nombreux sujets. Voici la liste de thèmes et de sujets associés que j’ai personnellement utilisés pour les oraux 2017, à actualiser bien sûr pour certains :

  • Economie et développement durable :

Les questions environnementales en Amérique du Nord, le développement des énergies vertes et l’intérêt économique du développement durable (entreprises, force de travail), les mesures internationales, l’action des compagnies en faveur de l’environnement et le green-washing, l’environnement et les villes… Autant de sujets fétiches des jurés d’école.

Sur le plan économique, analysez les nouvelles formes de travail et les nouveaux modes de consommation : l’Ubérisation, la robotisation, l’économie collaborative, le crowdfunding… autant de termes que vous verrez sûrement passer pendant vos oraux. Intéressez-vous aux innovations, à l’intelligence artificielle, aux GAFA (et leur tendance à l’optimisation fiscale).

  • La politique américaine et britannique : 

Revenez en détail sur les élections américaines et le Brexit (relations avec l’Europe, division entre le Nord et le Sud du Royaume-Uni, conséquences économiques d’un hard Brexit pour la ville de Londres…), et sur toutes les mesures et polémiques qui ont suivi. Intéressez-vous également à tout ce qui touche aux politiques d’immigration, puis basculez à la géopolitique : les Etats-Unis dans le monde, les rivalités avec la Chine par exemple, la politique étrangère de Donald Trump…

  • Questions sociales : 

Ce thème est essentiel et très dense. Certains sujets, peu choisis, peuvent être toutefois très intéressants, comme la place de la religion aux Etats-Unis ou les droits LGBT dans le monde. Le système éducatif des pays anglophones est à étudier : l’éducation supérieure et tout ce qui touche à l’endettement des étudiants et à la discrimination positive notamment. La condition féminine dans le monde : la place des femmes en politique, leurs droits, les avancées – et les reculs, les différentes manifestations du féminisme, les débats sur la PMA ou la GPA. Cela nous amène au système de santé, autre point majeur : soyez incollable sur la couverture maladie aux Etats-Unis ou le NHS. D’autres thèmes sont également très importants : les armes aux Etats-Unis, Snowden et la surveillance, les cyberattaques et la protection de la vie privée sur les réseaux sociaux…

  • Culture et information. 

Ayez une idée du panorama médiatique dans les pays anglophones, et de l’évolution des sources d’information (notamment l’essor des réseaux sociaux dans la diffusion d’informations et tout ce qui touche aux fameuses fake news). Basculez ensuite sur des sujets culturels comme les musées, la littérature, le cinéma (l’industrie d’Hollywood par exemple !), la mode et les prises de position qu’elle peut engendrer (jetez un coup d’œil à l’artiste Lena Waithe arborant un drapeau Pride en guise de cape lors du MET Gala 2018 dont le thème faisait ouvertement référence à la religion catholique). L’appropriation culturelle est également un thème fétiche lors des oraux d’école.

  • Les autres pays anglophones :

N’hésitez pas à rechercher des exemples pertinents et originaux tirés de pays anglophones qui ne sont pas forcément mentionnés par vos professeurs (la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud…).

Pour les thèmes qui vous semblent les plus susceptibles de tomber aux oraux, préparez quelques problématiques et des plans auxquels vous pourrez aisément vous raccrocher en entretien. Cela vous permettra de gagner en vitesse, de proposer un travail plus structuré tout en gagnant du temps pendant les 20 ou 30 minutes de préparation pour peaufiner votre présentation.

Ce travail est bien entendu utile pour l’analyse d’articles mais également pour l’entretien qui suit, au cours duquel le jury attendra de vous que vous sachiez exprimer votre opinion et des idées richement argumentées sur certains sujets. En effet, si dans certaines écoles le jury va rapidement laisser de côté votre article pour apprendre à vous connaître personnellement, dans d’autres comme HEC, il restera presque exclusivement focalisé sur des questions d’actualité et de civilisation, sur lesquelles on attendra de vous d’avoir un avis plus ou moins précis, enrichi par des exemples et une connaissance fine du monde anglo-saxon. Préparer les fiches par thème, même si vous n’avez pas creusé tant que ça le thème en question, vous aura forcément aidé à vous forger une opinion sur des sujets qui vous étaient inconnus ou vous semblaient flous. Plus largement, ce travail améliore également votre connaissance de l’actualité, utile pour l’entretien de personnalité.

 

Les groupes de travail

Le temps des thèmes et versions est terminé, votre aisance à l’oral va désormais représenter une composante essentielle de votre performance aux concours. Or, vous entraîner seul sur ce point risque d’être vite insuffisant. Il est donc indispensable de se constituer un groupe de travail pour les langues, en plus des khôlles organisées par vos professeurs. Idéalement, travaillez avec des camarades dont le niveau est similaire ou légèrement supérieur au vôtre. Vous pouvez ensuite procéder de différentes manières : soit vos camarades vous écoutent dérouler votre présentation d’un article, puis vous pose des questions, soit il vous interroge directement sur un sujet d’actualité et de civilisation, et tente de vous pousser dans vos retranchements. Cela vous permettra à la fois de travailler la langue et votre aisance à l’oral, de vous exprimer sur des sujets sur lesquels un professeur qui s’y connaît mieux que vous vous attendra au tournant, et de tester votre réactivité face à des questions ardues auxquelles une réponse bateau ne satisfait pas. Dans cet exercice, pas de retenue : à la moindre faute de grammaire ou prononciation douteuse, vos camarades doivent vous reprendre immédiatement. Vous devez progresser, non pas vous féliciter mutuellement sur votre maîtrise de la langue de Shakespeare.

Vous pouvez également constituer un dossier de résumés d’articles en répartissant les fiches par thème évoquées précédemment. Chacun aura sans doute des exemples fétiches parmi ses recherches personnelles, mais ce travail vous permettra à tous d’avoir un minimum d’exemples sur n’importe quel sujet potentiel. 

 

La lecture et l’écoute

Nous arrivons enfin à la partie la plus ludique et plaisante de votre préparation aux oraux, mais qui n’en est pas moins importante : l’écoute et la lecture. Celles-ci doivent être idéalement quotidiennes. Ce travail passe évidemment par la lecture des articles que vous résumez, mais aussi par la lecture d’articles traitant de sujets qui vous plaisent personnellement, dont vous pourrez ensuite reparler aisément en entretien. Vous pouvez également vous entraîner en écoutant des musiques, des podcasts, en regardant des séries dont le vocabulaire est facilement réutilisable (House of Cards, How to get away with murder ?, The Handmaid’s Tale… quelques suggestions personnelles). Faite une liste de films classiques et plus contemporains à regarder en anglais quand vous en avez le temps. Privilégiez des films qui sont réutilisables en entretien – évitez les blockbusters et autres productions hollywoodiennes peu recherchées sauf s’ils ont un intérêt culturel réel ou qu’ils évoquent des problématiques sociales.

Bien évidemment, cette préparation est incontournable si vous souhaitez vous préparer aux oraux de langue d’HEC et d’Ecricome, où l’enregistrement audio est la norme à la place d’un article à lire. Dans ce cas, n’hésitez pas à solliciter votre professeur de langues pour vous fournir des extraits d’audio au format de l’épreuve, ce format nécessitant quelques sessions d’entraînement en temps réel pour ne pas être décontenancé le jour J.

Ces méthodes, si elles requièrent un investissement assez important, vous permettront sans aucun doute de progresser en un temps record et d’arriver plus serein aux épreuves orales d’anglais, qui peuvent vous rapporter des précieux points et une admission aussi précieuse.

Camille Beguin

18 ans et étudiante en 1ère année à HEC. Je suis là pour vous conseiller en termes de méthodologie, et je rédige aussi des articles de géopo ou autres !