Comment réussir ses révisions de maths ? Comment réussir ses révisions de maths ?
Après plus d’un an (voir deux) et sept mois d’efforts intense, après des milliers d’heures de travail, vous approchez ce pour quoi vous vous... Comment réussir ses révisions de maths ?

Après plus d’un an (voir deux) et sept mois d’efforts intense, après des milliers d’heures de travail, vous approchez ce pour quoi vous vous battez si difficilement : pour réussir ces concours. Les épreuves écrites débutent dans un mois et il est temps d’organiser ces ultimes révisions. Major-Prépa vous accompagne : nous allons publier des articles pour optimiser vos révisions pour que vous réussissiez vos concours ! Avant de publier notre article sur l’organisation générale de vos révisions, nous allons commencer par voir comment réviser au mieux les mathématiques, matière ô combien importante ! Ces conseils sont valables pour les étudiants en ECS, ECE et ECT !

 

Il vous reste encore quelques semaines de cours durant lesquelles vous allez potentiellement voir de nombreux exercices classiques ainsi que quelques annales avec vos professeurs. Profitez-en pour éclaircir tous les derniers points du programme que vous ne maîtrisez pas totalement. N’oubliez pas que tout travail de fond est absolument inutile si la base n’est pas PARFAITEMENT maîtrisée.

Pour ce faire, vous pouvez diviser vos révisions en deux catégories de travail : d’une part, le travail du cours de votre prof et d’autre part un travail plus spécifique envers ce que vous visez.

 

L’organisation

Vous avez normalement cours jusque début avril. Faîtes donc des maths durant 1h30 à 3h par jour pendant que vous avez encore cours puis passez à un rythme de cinq à six heures quotidiennes lors de votre période de révision.

Lorsque vous avez encore cours, privilégiez le travail du cours et des exercices avec votre professeur, afin qu’il puisse facilement vous éclaircir au cas où vous auriez encore du mal avec quelques points du cours : vous ne pourrez plus lui poser physiquement de questions lors de votre période de révisions ! Avant toute chose, commencez par reprendre vos copies si cela n’a toujours pas été fait et recensez les questions que vous réussissez bien en général ainsi que celles qui vous posent problème. Votre travail doit s’orienter dans un premier temps vers vos lacunes !

Après la fin des cours, équilibrez un peu plus votre travail en faisant plus d’annales.

 

La maîtrise du cours et des basiques

Votre prof a certainement divisé son cours par chapitres. Si tel est le cas, calez des longues séances durant lesquelles vous reverrez tout le cours et où vous vous assurez de la parfaite maîtrise des énoncés du cours : définitions, propriétés et théorèmes avec leurs hypothèses sinon cela ne sert à rien ! Durant ces longues séances, refaites aussi les exemples classiques vus en cours ainsi que les exercices accompagnant le chapitre selon votre niveau.

 

Si vous sentez que votre maîtrise demeure lacunaire, passez plus de temps sur les premiers exercices, en général plus faciles, et vérifiez de savoir faire les questions les plus simples pour assurer une note minimale. Les questions du type “montrer que E est un espace vectoriel / qu’une fonction intégrale est bel et bien définie / qu’une application est linéaire, un endomorphisme ou encore un produit scalaire” doivent être maîtrisées à 100%, elles assurent un minimum de points en un minimum de temps lorsque leur rédaction est naturelle et ne fait plus l’objet d’erreurs. Quitte à passer du temps sur les exercices faciles, refaites-les en rédigeant parfaitement et en vérifiant que vous n’avez rien oublié (parler de positivité pour utiliser le critère de comparaison pour des intégrales impropres par exemple). En opérant de la sorte sur tous les chapitres, vous assurez une note minimale qui vous rendra admissible à ce que vous pouvez prétendre (plus de détails ICI). Il est absolument inutile de griller les étapes en s’attaquant à des exercices difficiles en espérant les réussir le jour J sans effectuer ce travail préalable. Après tout, on ne devient pas marathonien en courant pour la première fois 42,195km, il faut bien passer par des séances plus courtes au début… C’est la même chose pour vous !

Si, au contraire, vous êtes très à l’aise avec le cours, prenez tout de même quelques heures pour revoir le cours en profondeur. Par la suite, plutôt que de vous contenter des exercices basiques (jetez-y quand même un coup d’œil !), refaites également les exercices qui vous ont posé le plus de problèmes lors de leur découverte. Il y a de grandes chances que vous retombiez sur des raisonnements vus en cours lors de l’une des épreuves que vous aurez à passer. Tâchez donc de maîtriser l’essentiel des exercices classiques et de vous challenger sur des exercices de niveau supérieur pour voir comment vous vous en sortez.

 

Le travail des annales

Les annales n’ont enfin plus de secret pour vous ! Vous êtes désormais capables de saisir et de comprendre l’intégralité des sujets d’annales. Si vous suivez nos conseils de travail, vous devriez avoir d’ores et déjà fait la majeure partie des annales EDHEC et EMLYON, annales dont le travail vous permet de sécuriser une note minimale sur ces deux épreuves dans la mesure où chaque année, ce sont toujours des exercices du même type qui retombent : il n’y a jamais de surprise ! Un étudiant à l’aise qui maîtrise parfaitement l’intégralité des annales EDHEC aura 20 au concours EDHEC et s’assure d’excellentes admissibilités. Un étudiant qui a éprouvé de nombreuses difficultés mais qui s’est acharné sur le travail des annales EDHEC a souvent une bonne surprise et aura une note qui l’étonnera le jour J, c’est garanti !

Pour les étudiants qui visent les toutes meilleures écoles, privilégiez plutôt le travail des annales de parisiennes. Si votre prépa ne vous fait travailler que ce type d’annales en DS, profitez-en pour refaire des DS avec le corrigé de votre professeur. Attention : si vous bloquez sur une question, vous pouvez regarder le corrigé après quelques minutes de recherche, néanmoins, assurez-vous de savoir refaire la question en ne regardant plus le corrigé ! Pour les autres, demandez des conseils de sujets à faire à vos professeurs, ils sauront vous guider en fonction de ce que vous avez produit au cours de vos deux voire trois (ou même quatre, ça arrive…) années de prépa !

PS : pour suivre votre avancement, vous pouvez télécharger notre tableau d’annales en cliquant ICI !

Quant à l’emplacement du créneau horaire de vos annales au cours de vos révisions après la fin de vos cours, utilisez celui où vous êtes le plus frais. En général, le créneau 8h30 – 12h30 convient parfaitement au travail des annales. Placez-en également un en fin d’après-midi, pour un travail davantage orienté vers la reprise de ce que vous venez de produire avec éventuellement une reprise du cours pour les points non maitrisés.

 

En attendant, on vous a préparé un quiz d’actu où chaque question peut être utilisée comme accroche au concours

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.