24 heures dans la peau d’un admisseur 24 heures dans la peau d’un admisseur
Ça y est, tes oraux touchent à leur fin et les vacances commencent enfin à se profiler. Tu sens la fatigue s’accumuler, mais en... 24 heures dans la peau d’un admisseur

Ça y est, tes oraux touchent à leur fin et les vacances commencent enfin à se profiler. Tu sens la fatigue s’accumuler, mais en même temps tu ne regrettes absolument pas d’être allé dans 8 écoles et presque autant de villes différentes en 3 semaines car à chaque fois tu as profité de cette ambiance incroyable qui t’attend l’année prochaine en école. Et s’il y a des personnes qui ont rendu ton séjour mémorable (ou immémorable en fonction de la quantité de verres de ta soirée post-oral) ce sont bien les admisseurs ! A leur mine fatiguée et à leurs lunettes de soleil vissées sur le nez dès 8h du matin, tu te doutais que le sommeil est un bien assez rare pour l’admisseur lambda. Pourtant connais-tu vraiment les dessous de l’organisation de l’accueil admissible ? Car entre les chorées et les soirées se cache une flopée d’autres obligations qui expliquent, elles aussi, leurs cernes qui s’accroissent au fil des jours. Allez viens, on t’emmène 24h dans la peau d’un admisseur…et non pas dans n’importe quelle école, mais dans celle qui a remporté notre dernière édition du concours des meilleurs oraux : l’ESC Dijon-Bourgogne !

 

Être admisseur : Allan de l’ESC Dijon

En première année à l’ESC Dijon, Allan a choisi de faire son stage de fin d’année à l’accueil admissible, comme des centaines d’autres étudiants à travers la France. Car en effet, la validation de semaines de stage est un atout indéniable de l’accueil admissible. Bien souvent, il permet de valider plus de semaines qu’un stage classique. Par exemple à Dijon, au lieu de faire les 3 mois de stage réglementaires de fin de première année, Allan peut faire 1 mois et demi à l’accueil admissible à compléter par 3 semaines d’un autre stage pour valider son expérience professionnelle. Et trouver un stage où on te paye (ou pas… comme à emlyon) pour sortir tous les soirs, c’est plutôt rare !

Pourtant le travail d’Allan est loin de se limiter à discuter avec les admissibles et à boire des pintes de bière… 😉

 

Avant les oraux

Son travail commence bien avant l’arrivée des candidats. En effet il faut préparer tout l’accueil, les chorés, les spectacles (et dieu sait qu’à Dijon ceux-ci sont aboutis !). Le staff des admisseurs est à la tâche depuis déjà un long moment, dès le mois de mars pour ce qui est des spectacles ou des teasers vidéos. Les 10 jours avant le début des hostilités, tous les admisseurs sont priés d’être là pour une préparation intensive, où les pôles sont organisés ainsi que tous les détails de l’ACA (l’accueil admissible). Il s’agit d’être prêt pour un mois et demi qui s’annonce intense.

 

La journée d’un admisseur

7h : C’est le début de la journée d’Allan. Ou plutôt le début de sa journée dans l’école, car cela fait déjà une grosse demi-heure qu’il est debout. En effet chaque jour le rendez-vous des admisseurs du matin est donné à 7h pétantes ! Car sinon points malus ! Et trop les accumuler peut être fatal à la validation des semaines de stage.

A peine sur place il faut accueillir les admissibles qui commencent à arriver, et toujours avec un grand sourire et avec énergie malgré l’heure matinale et les nuits trop courtes. Le petit déjeuner offert par l’école sert aussi pour les admisseurs à prendre des forces pour la longue journée qui s’annonce et à nouer les premiers contacts avec les admissibles du jour, avant de les amener dans l’amphi de présentation du directeur.

 

9h : C’est le début des oraux. Toute la matinée, Allan va accompagner les admissibles à leurs salles d’oraux, s’assurer que tout le monde est bien présent, et rassurer les admissibles avant leurs épreuves. A cet égard l’ESC Dijon a mis en place un système particulier. Avant leurs entretiens, Allan amène les admissibles dans la salle de préparation, où les admisseurs se présentent, leur font un rapide topo des points essentiels à savoir sur l’école, leur donnent les derniers conseils, et aident les plus stressés à se détendre. Toutes les demi-heures, ils se relaient pour les accompagner devant leurs salles.

entretiens

Le reste du temps, Allan va parler aux admissibles, il les aide à remplir leur CV à l’espace Speed Meeting dédié, il participe au blind-test, il joue au ping-pong, aux jeux vidéos… bref, il va à la rencontre des admissibles pour faire en sorte qu’ils découvrent les atouts de l’école.

 

11h30 : Les oraux du matin sont bientôt terminés, les candidats de l’après-midi arrivent à leur tour, et il faut maintenant les emmener eux aussi à leur amphi de présentation.

12h30 : Pause Déjeuner. C’est l’occasion pour Allan et les autres admisseurs de se glisser dans les groupes d’admissibles pour leur parler de l’école, de ses atouts, et de la vie d’étudiant qui les attend.

Choré2

13h15 : Pas le temps de trainer, c’est déjà l’heure de la choré. Etape immanquable de tous les oraux de France, la chorégraphie du midi a cela de particulier que sa qualité croit au cours du temps, au fur et à mesure que les admisseurs commencent à la maitriser.

13h30 : Début de l’après-midi, avec un schéma calqué sur celui du matin. Mais pas pour Allan, qui est respo transport, et qui va conduire une des navettes de l’école pour aller déposer et chercher les admissibles à la gare tout au long de l’après-midi, et jusqu’à tard dans la soirée, pour aller récupérer Jean-Kévin qui a raté son train.

Navette ESC Dijon

Les navettes sont plutôt qualis !

19h : Tous les oraux sont finis depuis une demi-heure. Le barbecue commence, la plupart des candidats sont arrivés il y a quelques heures et entendent bien récupérer quelques conseils pour les oraux du lendemain.

20h30 : C’est l’heure du spectacle tant attendu. Tous les admissibles sont réunis dans le grand amphi pour le show des admisseurs que ceux-ci préparent depuis plusieurs mois.

 

21h30 : Fin du show, les admissibles vont s’installer chez les admisseurs chez qui ils dorment. Allan lui s’occupe toujours du transport et ramène ceux qui ont choisi de dormir à l’hôtel jusqu’à leur chambre.

 

22h30 : C’est le rendez-vous quotidien des admisseurs et admissibles dans un bar de la ville pour commencer à tâter la vie nocturne de l’école. La plupart des candidats qui ont leurs épreuves le lendemain restent raisonnables et vont rapidement se coucher (la plupart…), tandis que ceux ayant déjà passé leurs épreuves accompagnent leurs admisseurs (et peut être  futurs 2A) en boite ou en after jusqu’au bout de la nuit.

Bars ESC Dijon

Un coup d’oeil sur les gobelets s’impose…tous vidés !

23h30  4h30 : Allan va se coucher pour une bonne nuit bien méritée.

6h30 : Allan ouvre difficilement les yeux et arrête son réveil. 2h de sommeil… mais pas le choix, il faut être là-bas à 7h. Il se lève, enfile un short et un T-shirt, dissimule ses yeux en piteux état derrière ses lunettes de soleil Lipton, et c’est reparti pour une journée…

 

Eat, chill, sleep, party, repeat…

 

Guillaume Hénault

Cofondateur du groupe Up2School (Major-Prépa, Business-Cool et Forum-Commerce) et étudiant à ESCP Europe.