L’entretien à Grenoble EM – préparer ses spécificités L’entretien à Grenoble EM – préparer ses spécificités
Les écrits sont terminés et l’heure est arrivée de se tourner vers les oraux. Il est difficile de tout savoir sur chaque école avant... L’entretien à Grenoble EM – préparer ses spécificités

Les écrits sont terminés et l’heure est arrivée de se tourner vers les oraux. Il est difficile de tout savoir sur chaque école avant même de l’intégrer et on se perd rapidement entre toutes les spécificités des écoles. Pour vous aider, je vous ai concocté un résumé de l’essentiel à savoir sur l’oral de personnalité à GEM.

Alors tout d’abord, GEM en quelques mots, c’est (entre autres) l’innovation (campus GIANT) et la géopolitique (le festival de géopolitique, partenariat avec l’IRIS). C’est aussi 23 associations dont l’école est très fière et qui organisent plus de 700 événements par an, dont les gestions de projet, composantes essentielles de la scolarité d’un (ou d’une) L3 à GEM.

Il faut savoir que l’oral de personnalité à GEM se compose de trois parties :

Première partie de l’entretien : la citation

Une citation traitant de différents domaines vous sera proposée. Elles ne sont pas toutes liées au monde organisationnel des entreprises, mais peuvent aussi être en relation avec l’entrepreneuriat, la philosophie, la culture générale etc. Par exemple, un candidat est tombé sur une citation de Nelson Mandela : « Ne me jugez pas sur mes succès, jugez-moi sur le nombre de fois où je suis tombé et où je me suis relevé à nouveau ». Vous pouvez traiter la citation de différentes manières, et la transposer sur les différentes dimensions de la vie : managériales, personnelles ou même en lien avec l’actualité ou un livre que vous avez lu. L’essentiel, c’est de suivre un raisonnement logique avec introduction (définition des termes et du contexte), développement (avec deux parties essentiellement) et conclusion (qui peut prendre la forme d’une ouverture sur un autre sujet ou problématique qui vous semblera plus pertinente).

 

Les conseils pour réussir son raisonnement :

  • Une fois avoir bien lu la citation, commencer par en transposer sur la feuille de brouillon toutes les idées qui vous traversent l’esprit. N’exercez aucune censure à ce niveau-là. Parfois, les idées les plus folles peuvent être les plus marquantes et feront sûrement la différence entre vous et les autres candidats ;
  • Procéder à un filtre des idées, entre idées principales et secondaires. Les principales sont généralement les plus pertinentes, celles que vous allez développer et qui seront en gros vos grandes parties. Les secondaires sont celles qui viennent supporter le raisonnement que vous allez suivre. Des exemples de l’actualité ou de vos propres lectures sont recommandés ;
  • Structurer les idées de façon à ce qu’il y ait un enchaînement logique et compréhensible. Ne perdez pas de temps à rédiger des paragraphes longs. Privilégiez la prise de note et les mots-clés. Cela va aussi donner un effet naturel et spontané à la présentation ;
  • N’oubliez pas de prendre position sur le sujet et de trancher avec des arguments tangibles. Cela reflétera votre capacité à défendre votre point de vue, et au final c’est ce que recherche le jury à faire ressortir de vous.

 

 

Deuxième partie : l’interview inversée

Les caractéristiques de l’épreuve : Vous avez 10 minutes pour réaliser cette partie de l’entretien : 9 minutes de questions – réponses, et une minute de synthèse. Il est très important d’écouter au début de l’entretien la présentation des membres du jury : n’hésitez pas à noter leurs postes et leurs noms sur une feuille rapidement. Il est conseillé de prendre des notes très brèves pendant l’interview pour faciliter la restitution.

Pour l’interview, vous devrez choisir l’un d’entre eux (sauf le président du jury) pour lui poser des questions sur son métier, son parcours, ses passions… Votre jury est habituellement composé de : un membre de GEM (président du jury) et d’un ou deux professionnels de l’entreprise.

La préparation au préalable : Il est bien de préparer quelques questions-types chez vous, des thèmes que vous souhaiteriez aborder. Vous pouvez aussi décidez de l’amener sur une thèse défendue lors de l’exposé précédent « Partagez-vous mon point de vue ? ».

Exemples de questions / thèmes :

  • Métier, secteur, parcours professionnel, difficultés rencontrées
  • Parcours scolaire, ce qui l’a amené ici, passions (compétences, équilibre des personnes…). « Quelles compétences vos passions vous apportent-elles dans votre vie professionnelle ? ».
  • International : les différences avec les entreprises à l’étranger s’il a travaillé à l’étranger.
  • Actualité, voyages
  • Qu’est-ce que vous attendez d’une personne qui a fait école de commerce ?
  • Selon vous, que manque-t-il aux jeunes diplômés aujourd’hui ?

Les conseils pour l’interview : Menez l’entretien. Le top du top est d’avoir un but dans l’entretien, un objectif précis décidé au préalable. Par exemple, toutes les questions peuvent avoir pour but de découvrir son métier et le parcours qui lui a permis d’arriver à ce but. Cela vous aidera à structurer votre interview et cela rendra la synthèse que plus facile. Mais adaptez toujours ce que vous avez prévu à votre interlocuteur, à son poste et ses centres d’intérêts. Montrez que vous voulez apprendre quelque chose de lui.

L’important est aussi de montrer vos qualités d’écoute : vous n’avez pas que fait poser des questions, vous avez suivi ce qu’il disait et vous avez adapté les questions en fonction. C’est une discussion qui doit s’établir entre vous et non une suite de questions pas liées et pas en lien avec ses réponses. Essayez de rebondir sur ce qu’il vous dit !

Les conseils pour la synthèse : vous pouvez commencer par rappeler qui la personne interviewé est, son nom et son poste. Puis, vous devrez montrer ce que vous vouliez savoir et ce que vous avez appris lors de l’interview. L’interview est une occasion pour vous d’apprendre des choses sur les thèmes qui vous plaisent et qui vous serviront plus tard.

Vous n’avez qu’une minute pour faire la synthèse, donc soyez vraiment concis et organisé, il est recommandé de ne pas perdre trop de temps à présenter les thèmes abordés (pas plus de 20s).

Il ne faut pas oublier que le temps est compté dans cette partie, donc pensez à le surveiller !

Troisième (et dernière !) partie

Les caractéristiques de l’épreuve : Vous avez finalement 15 minutes pour l’entretien classique, basé sur votre personnalité. Pendant la préparation, vous avez normalement 15 minutes pour passer un test de personnalité qui permettra au jury de mieux vous connaitre et de pouvoir l’utiliser pour vous poser des questions. Ce test détermine par exemple si vous êtes plus introvertis ou social-dynamiques, intuitifs que méticuleux… Mais il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, il s’agit juste d’une occasion de vous découvrir un peu plus vous-même. Vous approfondirez cette approche pendant les cours de MBTI si vous choisissez d’intégrer GEM.

Les conseils : Pour cette partie, renseignez-vous sur l’école : n’hésitez pas à contacter des étudiants, ils sont souvent les plus à même de parler de leur école, des parcours… Essayez de venir avec un projet que vous voulez réaliser avec/ dans/ grâce à cette école en particulier (une asso, un parcours, un double-diplôme, un projet pro…), pour préparer les questions telles que : Pourquoi GEM ?

Note cet article

Clique sur la note que tu souhaites donner !

Note moyenne / 5. Nombre de votes

Léa Bouchu

Ex-classe préparatoire Camille Guérin. Intègre GEM à la rentrée 2016.