Présentation de l’article lors des entretiens à Toulouse BS Présentation de l’article lors des entretiens à Toulouse BS
Nouveauté à Toulouse pour les épreuves d’entretiens, la présentation d’un article de presse remplace le traditionnel exposé sur une image ou sur un sujet... Présentation de l’article lors des entretiens à Toulouse BS

Nouveauté à Toulouse pour les épreuves d’entretiens, la présentation d’un article de presse remplace le traditionnel exposé sur une image ou sur un sujet depuis l’année dernière. Pour voir les candidats sous un jour plus « naturel » car moins dans l’aspect artificiel d’un exposé semblable à une colle, Toulouse BS a décidé de faire présenter un article de presse aux candidats avant d’initier un débat avec ces derniers. Pourquoi est-ce si important ? Tout bonnement car le jury fera sa première impression sur vous au cours de cet exercice…et la première impression est toujours la bonne. 😉

Alors comment gérer cette présentation ?

 

Modalités de l’épreuve

Déçus par les exposés anciens, trop scolaires et pas assez en prise avec le monde, l’école a décidé en 2015 de changer l’épreuve introductive de l’entretien. 3 articles issus d’un panel de journaux composé des titres suivants sont proposés : Les Échos, Libération, La Croix, Le Figaro, Le Monde, La Tribune et Courrier International.

Le temps de présentation est de 10 minutes : 5 minutes de présentation puis 5 minutes d’échange.

 

Comment construire son exposé ? Tout d’abord, il convient de présenter rapidement l’article : sa nature (article d’analyse, d’opinion ou de description), son titre, son journal et son éventuelle orientation politique, son auteur et éventuellement ses fonctions (si cela présente un intérêt). Ensuite vient l’analyse de l’article. Qualités requises depuis le début de votre classe préparatoire, on attend de vous que vous soyez synthétiques et organisés. Les idées fortes doivent donc être identifiées en premier lieu et il faut absolument éviter la paraphrase stérile de l’article.

A la fin de votre exposé, un dialogue s’engage avec le jury. Il va falloir opérer une critique (positive ou négative) constructive de l’article, l’occasion pour le jury de tester vos qualités d’argumentations. Il peut être intéressant de se demander comment la même thématique aurait été traitée par un autre titre de presse.

N’oubliez pas une chose, par ailleurs visible sur son logo, l’école vous demande de “penser et créer”. Par conséquent, osez penser et évitez de refourguer des analyses préconçues qui ne correspondent pas à votre personnalité. Le jury saura le détecter au cours de l’entretien et vous sanctionnera de manière appropriée, en vous empêchant l’admission. A l’inverse, un candidat qui fait preuve d’une pensée réellement personnelle, intelligente et mature saura séduire le jury. Il s’agit d’une des qualités attendues à l’entretien.

 

Ce qu’il faut savoir sur chacun des journaux proposés :

Quotidien :

La Croix

logo la croix

Journal chrétien fondé sous sa forme actuelle en 1883 par une congrégation, il s’affiche aujourd’hui ouvertement comme le porte-voix de la communauté catholique. Diffusé à près de 100 000 exemplaires par jour, son positionnement souvent conservateur sur les sujets de société en fera souvent un choix aisé afin d’élargir le débat.

 

Le Figaro

logo le figaro

Plus ancien quotidien de la presse française encore publié (fondé en 1826) et nommé d’après le personnage de Beaumarchais, le journal s’affiche comme de droite conservatrice. Il appartient à Serge Dassault, controversé sénateur UMP (il a déjà été condamné à deux ans de prison avec sursis en Belgique) et sa ligne éditoriale se démarque par de nombreuses affaires liées à son prétendu manque d’indépendance.

 

Le Monde

640px-Le_Monde.svg

Le Monde est un journal crée en 1944. Se voulant neutre et réputé de centre-gauche, il est l’un des journaux offrant le plus d’analyses et d’opinions. Preuve de sa qualité, Le Monde est souvent le seul journal français disponible dans les pays non-francophones. Depuis juin 2010, il est dirigé par le trio Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse.

 

Les Echos

les echos

 

Dernier quotidien de presse économique, après que La Tribune a changé de format, Les Échos ont été fondé par Robert et Émile Servan-Schreiber (ce dernier est le père de Jean-Jacques Servan-Schreiber, que vous connaissez sûrement). Racheté pour 240 millions d’euros en 2007 par LVMH, le journal défend une ligne libérale.

 

Libération

Libération.svg

Journal fondé en 1973 par Jean-Paul Sartre et 4 autres cofondateurs, il adopte au début une position à l’extrême-gauche, se félicitant par exemple de la victoire des khmers rouges en Birmanie). Après le départ de Sartre, le journal prend une position de plus en plus modérée, mais toujours ancrée à gauche. Le journal a été cédé récemment par Edmond de Rothschild au duo Bruno Ledoux – Patrick Drahi (dirigeant de Numéricable et de SFR).

 

Hebdomadaire :

Courrier International

Courrier_international_2012_logo

Journal fondé en 1990 et consistant principalement en des traductions d’articles de presse étrangère, Courrier International sera l’occasion de trouver des points de vue étrangers très éloignés de ceux auxquels nous sommes habitués.

 

La Tribune

logo la tribune

Fondé en 1985 afin de concurrencer Les Échos en adoptant une analyse de l’information plus internationale, le journal a connu une histoire mouvementée. Axé sur la finance à ses débuts, le quotidien, devenu hebdomadaire en 2012 se distingue par la richesse de ses analyses et sa capacité à suivre et anticiper les dernières tendances économiques.

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.