Que vous a apporté la classe préparatoire ? Que vous a apporté la classe préparatoire ?
Intégrer une classe préparatoire relève pour l’étudiant d’un choix qui ne tient en aucun d’une certaine «suite logique » souvent exprimée par le candidat quand il... Que vous a apporté la classe préparatoire ?

Intégrer une classe préparatoire relève pour l’étudiant d’un choix qui ne tient en aucun d’une certaine «suite logique » souvent exprimée par le candidat quand il doit justifier le choix de ce cursus. En effet, pour intégrer une école de commerce, une classe préparatoire n’est qu’un moyen parmi d’autres pour entrer dans une école de commerce. On peut trouver également les admissions sur titre pour les candidats venant de BTS, IUT ou de l’université ; les admissions internationales pour les candidats étudiant à l’étranger… Ainsi, le jury peut tout à fait lors de l’entretien de motivation interroger le candidat sur les raisons de ce choix de parcours, et sur les apports de celui-ci rétrospectivement.

 

1ère règle : Ne pas dénigrer les autres cursus

Attention à ne pas prendre la question à l’envers ! Le jury ne demande pas au candidat pourquoi il n’a pas choisi l’université ou les IUT/BTS, mais qu’est ce qui l’attirait en classe préparatoire qui a guidé son choix vers ce cursus. Inutile donc d’énumérer les caractéristiques des autres formations qui ne correspondaient pas à ce que recherchait le candidat ! Si le candidat s’aventure sur ce terrain, il laissera penser que finalement la classe préparatoire est la « moins pire » des solutions et qu’il s’agit finalement d’un choix par défaut.

 

2ème règle : Faire des liens avec l’école ou l’entreprise

Les lecteurs assidus des différents billets sauront qu’à chaque question dans laquelle le candidat aborde une ou plusieurs qualités, il devra faire des liens avec le futur. Et cette question ne fait pas exception : le candidat doit réfléchir aux situations futures (en école ou en entreprise) pour lesquelles il va rassurer le jury sur sa réussite grâce aux qualités évoquées.

Le lien passé-présent-futur (voir le billet sur le récit d’une expérience) a donc toute sa place ici !

 

3ème règle : Anticiper la question : « Pourquoi avoir fait une classe préparatoire ? »

Le candidat doit pouvoir anticiper la justification de tout sujet que lui ou le jury aborde, classe préparatoire incluse. Ainsi, le candidat doit réfléchir aux raisons qui l’ont poussé à faire ce choix. Quelles étaient ses motivations ? Que voulait-il y trouver ou appendre ? Qu’est-ce qu’il a pu y apprendre ? Ainsi, il pourra aussi faire le lien avec ce qu’il a pu trouver en classe préparatoire et les qualités qu’il a pu y développer.

Attention également ici à ne pas évoquer un « non-choix », une « suite logique » dans le choix de la classe préparatoire qui dénoterait d’un manque de recul voire d’un manque d’intérêt pour des décisions importantes de l’évolution d’un étudiant. Il n’y a pas de hasard, le candidat doit faire l’introspection nécessaire pour comprendre ses choix passés. C’est quelque chose de très difficile mais essentiel pour un candidat consciencieux dans la préparation de ses oraux !

 

Par Robin Morth

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.