SKEMA, la montée en puissance se confirme – Analyse SIGEM 2019 SKEMA, la montée en puissance se confirme – Analyse SIGEM 2019
Après une année 2018 faste, marquée par un gain d’une place et un rapprochement NEOMA/SKEMA à l’aune du duel qui les oppose, le millésime... SKEMA, la montée en puissance se confirme – Analyse SIGEM 2019

Après une année 2018 faste, marquée par un gain d’une place et un rapprochement NEOMA/SKEMA à l’aune du duel qui les oppose, le millésime 2019 du SIGEM s’annonçait sous les meilleures hospices pour l’école multi-campus. Et celui-ci a bel et bien tenu ses promesses : SKEMA grappille encore une place cette année, et occupe désormais la 8ème place du classement SIGEM. Jusqu’où SKEMA peut-elle s’arrêter ? La question est bien sûr légitime, mais il convient de ne pas occulter l’interrogation réciproque : peut-elle se faire rattraper par celles qu’elle a récemment dépassées ?

 

Statistiques

Classement SIGEM : 8ème (2019) – 9ème (2018) – 10ème (2017) – 10ème (2016) – 10ème (2015) – 11ème (2014)

Rang du dernier intégré : 1750 (2019) • 1675 (2018) • 1902 (2017) • 2087 (2016) • 1863 (2015) • 1990 (2014) • 2169 (2013) • 2323 (2012) • 2113 (2011)

 

Où vont les étudiants qui ont choisi de ne pas intégrer SKEMA après y avoir passé les oraux ?

 

Les duels

Toulouse BS vs SKEMA

 

NEOMA vs SKEMA

 

 

KEDGE vs SKEMA

 

 

Grenoble EM vs SKEMA

L’analyse

L’année dernière, et contre toute attente, SKEMA BS passait devant TBS au classement SIGEM, déjouant tous les pronostics : alors que 9 étudiants sur 10 avaient préféré TBS à SKEMA en 2017, ils étaient 6 sur 10 à faire le choix inverse un an plus tard ! SKEMA s’était par ailleurs sérieusement rapprochée de NEOMA, ce qui laissait présager un duel fort intéressant cette année.

L’année 2019 est donc celle qui entérine la percée spectaculaire de SKEMA dans le top 10 SIGEM : d’abord donc, elle passe assez largement devant NEOMA (59%/41%), qui surfait pourtant également sur une bonne dynamique (+1 place l’année dernière). Elle confirme tout à fait son passage devant TBS, infligeant à l’école toulousaine un sévère 85%/15%. Derrière, elle anéantit (définitivement ?) le semblant de duel qui subsistait entre KEDGE et elle, renforçant du même coup le caractère hermétique du top 10 SIGEM (Toulouse et NEOMA ayant également dominé KEDGE assez nettement).

Dans ce duel triangulaire qui oppose TBS, NEOMA et SKEMA depuis quelques années, SKEMA semble donc avoir tiré son épingle du jeu. Néanmoins, dans un classement SIGEM beaucoup plus versatile que par le passé, il serait bien présomptueux d’affirmer que la messe est dite : qui aurait parié que SKEMA surclasserait TBS et NEOMA il y a à peine deux ans ? Les récentes évolutions nous incitent donc à la prudence.

En revanche, on peut s’attendre à ce que SKEMA capitalise sur ce gain d’attractivité pour augmenter considérablement sa sélectivité dès l’année prochaine : avec une barre en hausse de 0,2 points (9,60), SKEMA a tout de même éliminé près de 42% des candidats classés à l’issue des oraux ! Une sélectivité à l’oral qui se rapproche de celle d’HEC Paris, là où ce même indicateur a fondu comme neige au soleil pour bon nombre d’écoles. Cela devrait donc se traduire par une hausse significative de la barre en 2020, pourquoi pas au-dessus du symbolique nombre 10.

Pour sa directrice Alice Guilhon, cette place gagnée au SIGEM est moins une fin en soi que la conséquence de la bonne dynamique de l’école : “SKEMA BS continue sa progression dans les classements français et internationaux et aussi dans le choix des étudiants issus de classes préparatoires. LE SIGEM est une sorte de baromètre de la stabilité ou du dynamisme des écoles en France. Ce gain d’une place dans un classement frappé d’inertie depuis des décennies prouve que la stratégie de SKEMA BS, Ecole globale aux racines françaises, est plébiscitée par les étudiants. La formation des talents du XXIème siècle ne peut se faire qu’avec des organisations et des stratégies nouvelles. C’était le pari de SKEMA lors de sa création il y a 10 ans !

 

SKEMA à l’assaut de GEM ?

Décrochée dans son duel avec Audencia depuis 2017 (23%/77% cette année encore), Grenoble EM pourrait bien davantage regarder en bas plutôt qu’en haut l’année prochaine. 21,6% des étudiants doubles-admis SKEMA/GEM ont choisi la première ; c’était moins de 2% il y a trois ans. Serait-ce donc le nouveau duel en vue pour l’année prochaine ? Il est encore trop tôt pour le dire… Quoi qu’il en soit, Grenoble EM est, lorsque l’on considère les duels SIGEM, désormais à la même distance d’Audencia et de SKEMA.

 

 

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa