Sociologie #3 – Les grands débats théoriques Sociologie #3 – Les grands débats théoriques
Quelles les grands débats théoriques qui traversent les sciences sociales ?   Trois grands courants traversent la sociologie, dont deux principaux : le holisme... Sociologie #3 – Les grands débats théoriques

Quelles les grands débats théoriques qui traversent les sciences sociales ?

 

  • Trois grands courants traversent la sociologie, dont deux principaux : le holisme et l’individualisme
  • Un troisième courant, le constructivisme est présenté en fin d’article, comme dépassement de ces deux principales positions

 

Le holisme méthodologique

 

Le principal représentant du holisme méthodologique est Durkheim. Selon lui, la réalité sociale n’est pas réductible aux phénomènes individuels, elle ne se décompose pas en individus. Dans ce cadre, le sociologue doit donc essentiellement s’intéresser aux institutions, qui sont la matérialisation du social. L’institution préexiste aux individus et s’impose à eux. Cette conception, caractéristique de la sociologie française, est aussi celle de Comte ou de Mauss.

 

REF : Fauconnet et Mauss, La Grande encyclopédie

 

L’individualisme  méthodologique

 

Au holisme s’oppose l’individualisme méthodologique, terme inventé par Schumpeter. L’individualisme méthodologique considère pour sa part qu’il faut réduire la réalité sociale à ses éléments, les individus.

Contrairement à une idée répandue, Weber n’est pas un individualiste méthodologique. Ce sont les individualistes méthodologiques qui ont essayé de le récupérer. Le vrai  représentant de l’individualisme méthodologique est Raymond Boudon. Weber accorde une valeur épistémologique aux concepts de l’individualisme méthodologique (utilitarisme, concurrence pure et parfaite, homo œconomicus), mais ce sont pour lui des outils approximatifs (des idéaux-types), non des finalités.

L’individualisme méthodologique présuppose toujours que l’individu est rationnel, c’est-à-dire qu’il sait définir son intérêt.

 

Le constructivisme

 

Le constructivisme essaie de dépasser à la fois le holisme et l’individualisme méthodologique. Du point de vue de l’individu, le social nous est bien donné (comme le veut le holisme), mais en soi, le social est une construction, il réclame une élaboration préalable. Il faut donc concilier l’approche holiste et l’approche individualiste. Le constructivisme va donc s’intéresser à la manière dont les représentations sont construites, et à la genèse des processus sociaux. Le principal représentant du constructivisme est Norbert Elias.

REF : Elias, La Société des individus

 

Quels sujets de colles peut-on traiter avec cette fiche ?

  • Les sociologies de Durkheim et de Weber sont-elles irréductibles?

 

Assia Hadj-Ahmed

Etudiante à l'ENS Ulm en Sciences sociales et à l'ESSEC en M2, je suis rédactrice en chef en CG/Philo et je gère l'équipe de rédaction A/L et B/L du site.