La Californie, entre mythe et réalité La Californie, entre mythe et réalité
La Californie. Maison de Picasso à Cannes, territoire de prédilection du justicier masqué Zorro qui y faisait régner la justice dès le XIXe siècle,... La Californie, entre mythe et réalité

La Californie. Maison de Picasso à Cannes, territoire de prédilection du justicier masqué Zorro qui y faisait régner la justice dès le XIXe siècle, territoire de la ruée vers l’or… Ce nom est l’objet de nombreux mythes depuis sa création –et même avant les découvertes qui ont mené à sa création en tant qu’état-, mais qu’est-elle vraiment ? Il s’agit ici d’identifier son histoire, la structure de son économie ainsi que les difficultés auxquelles elle doit faire face.

 

 

Ce qu’il faut retenir de l’histoire et de l’identité de cet État

Tout d’abord identifions quelques éléments identitaires essentiels à propos de la Californie.Le terme Californie dérive de Calida Fornax qui signifie « fournaise ardente », à cause de l’extrême chaleur de la partie méridionale. Après le Texas et l’Alaska c’est le plus grand état du pays. Los Angeles (3,8 millions d’habitants), San Francisco (800 000 habitants) et Sacramento (la capitale administrative qui comptent 470 000 habitants) font partie des principales villes. La Californie est traversée du Nord au Sud par une chaîne de montagnes, la Sierra Nevada. On y trouve également la célèbre baie de San Francisco et la vallée de Yosemite.

L’histoire de la Californie est en réalité assez récente. D’un point de vue historique, la Californie est acquise en 1848 par le gouvernement américain en vertu du traité de paix qui termina la guerre avec le Mexique (de la même année). Elle est admise comme État dans l’union en 1850. Aujourd’hui il existe donc deux Californies : la basse Californie qui correspond à l’État du Mexique et la haute Californie aux États-Unis. Dans les anciennes publications hispaniques relatives à l’Amérique, il est question d’une grande île où l’on trouve en abondance de l’or et des pierres précieuses. C’est pourquoi Cortez et ses compagnons s’attendaient à découvrir l’Eldorado. Ainsi de nombreuses expéditions aboutirent à la découverte et l’exploration de la Californie au XVIe siècle.

De même sont développement à proprement parler est assez récent. Au XVIIIe siècle, après le temps des missionnaires, vint le temps de la conquête américaine et de la ruée vers l’or. Au début du XXe siècle l’État est encore un marginal au sein de l’Union et va se développer progressivement au cours du XXe et du XXIe siècle avec entre autre l’essor d’Hollywood qui devient le principal centre cinématographique en 1910. Petit à petit l’économie du pays se diversifie, qu’en est-il aujourd’hui ?

 

Une économie variée et dynamique

En 2016, alors qu’elle ne représente que 40% de la population française, la Californie était plus riche que la France selon de nombreux quotidiens (entre autres, Les Échos) ! Elle dispose en effet d’une économie variée et performante notamment dans le domaine de la culture( « The Doors » tout comme les Gun’N Roses, ou encore les Red Hot Chili Peppers viennent justement de Californie et constituent l’emblême d’une culture musicale aussi très spécifique). Qui dit Californie dit bien évidemment Hollywood, la deuxième industrie du cinéma derrière Bollywood (en terme de productivité). Hollywood s’est développé dès le début du XXe siècle. Le premier film tourné n’est autre que « The Count of Montecristo » de Francis Boggs (1908). 50% du chiffre d’affaire de cette industrie provient des ventes à l’étranger (contre 30% pour Bollywood). Au total cette industrie rapporte plusieurs milliards de dollars.

Elle excelle dans le domaine des nouvelles technologies. Un autre élément incontournable de l’économie californienne est en effet la Silicon Valley, pôle concentrant des industries de pointes avec 11 500 entreprises high tech environ et réalisant un chiffre d’affaire de près de 100 milliards de dollars. La Californie est en effet réputée pour être orientée et performante dans le domaine des nouvelles technologies. Google, Apple, Yahoo!, Facebook, eBay, Sony, la plupart des grands de ce domaine sont nés et ont grandi au sein de cette pouponnière située sur la côte Pacifique. Couplée à l’industrie cinématographique, cette économie favorise le tourisme. Ce sont ainsi plus de 250 millions de visiteurs (américains et étrangers qui y viennent chaque année).

Ces deux domaines de prédilection ne sont pas les seules sources de revenus de la Californie. Souvent qualifiée de grenier américain, elle excelle aussi en matière d’agriculture malgré un relief et un climat particuliers.  L’agriculture qui y est mise en pratique est intensive. On y trouve par ailleurs de nombreuses vignes et des domaines appartenant à de grands groupes agro-alimentaires et des enseignes telles  que McDonalds.

 

Des problématiques pourtant bien réelles

Il faut toutefois se méfier de la dimension mythique relayée par l’imaginaire populaire et les médias. Bien que tournée vers un idéal technologique et à présent environnemental qui fait sa réussite, la Californie, lieu de contre-culture doit faire face à de nombreuses difficultés. Si elle n’est plus la « Grèce des États-Unis » comme on la surnommait en 2010 elle doit accuser les retombées de la  forte politique d’austérité qui avait été mise en place pour enrayer les 12% de chômage et l’importante dette dont elle souffrait.

Les difficultés de la Californie ne sont pas uniquement conjecturelles, elles sont avant tout structurelles. De nombreuses difficultés et de nombreux conflits émergent entre autres pour cause du manque d’eau. À cause de la sécheresse les « California’s Water Wars » se multiplient. Il s’agit des différends  entre les villes de Los Angeles et celles de la vallée de l’Owens à propos des droits de l’eau et en lien avec l’aridité qui réduit la disponibilité de l’eau de la Sierra Nevada. La sécheresse est également la cause de nombreux incendies particulièrement destructeurs –on pourra penser à celui « Thomas » de décembre 2017-. Si les pompiers et les technologies pour lutter sont de plus en plus efficaces, le risque et la violence de ces derniers augmentent avec le phénomène de réchauffement climatique.  Un risque et un défi bien contemporain et visiblement menaçant pour la région donc.

Le « golden state » fait figure d’état résistant face à l’administration Trump. Malgré les menaces en provenance de la maison blanche les élus ont décidé de limiter les contacts avec les autorités locales et l’agence fédérale d’expulsion des sans-papiers. De telles décisions font de la Californie un « sanctuaire » pour les 2,7 millions de sans-papiers l’habitant. On notera que plus de 50% de la population de cet état est immigré, en tout 38% de la population de l’état est d’origine hispanique. La défense des minorités est générale en Californie : les marches des femmes en opposition à Trump les plus importantes ont eu lieu précisément en Californie (la deuxième aurait réuni plus de 600 000 individus à Los Angeles).

 

On retiendra donc que :

•       La Californie est l’un des plus grands états constituant les États-Unis. Elle est particulièrement dynamique économiquement avec Hollywood et la Silicon Valley comme pôles principaux de richesse et orientée vers des secteurs novateurs.

•       De nombreux mythes liés à la littérature, la présence d’or, et plus tard à l’industrie cinématographique existent sur elle et elle est une terre d’immigration, comptant plus de 50% d’individus issus de l’immigration sur son sol.

•       Ils ne doivent toutefois pas masquer de véritables difficultés liées en partie au réchauffement climatique et à un climat semi-aride à l’origine de sécheresse et favorisant des incendies ravageurs.

 

Astrid Plonquet

Après trois années de préparation dans une prépa parisienne, j'ai intégré l'ESSEC où je suis élève en première année. Bien qu'ancienne S, mes matières de prédilection sont plutôt littéraires : il s'agit de la géopolitique, de la CG et de l'Allemand !

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *