Italie – L’actualité de la rentrée 2020 (septembre-octobre) Italie – L’actualité de la rentrée 2020 (septembre-octobre)
As-tu bien suivi l’actualité italienne depuis ta rentrée en classe préparatoire ? Si ce n’est pas le cas, pas de panique ! Nous t’avons... Italie – L’actualité de la rentrée 2020 (septembre-octobre)

As-tu bien suivi l’actualité italienne depuis ta rentrée en classe préparatoire ? Si ce n’est pas le cas, pas de panique ! Nous t’avons préparé une synthèse des événements à retenir. C’est donc l’occasion de rattraper tout ça pendant tes vacances de la Toussaint !

 

Intensification de la lutte contre la mafia en 2020

Le nombre d’interdictions antimafia a augmenté de 25 % par rapport à l’année 2019 selon La Repubblica. C’est en particulier dans les régions du sud, où la mafia est la plus puissante, que les interdictions se sont multipliées. Les régions les plus touchées sont ainsi La Campanie (Campania), la Sicile (Sicilia) et la Calabre (Calabria). Les organisations mafieuses ont profité de la crise sanitaire et de la détresse de nombreux commerces pour leur proposer leur aide. Tu peux aller voir l’article de Major-Prépa sur la mafia pour en apprendre plus sur ses procédés.

 

Le référendum constitutionnel italien de 2020

Il s’est déroulé les 20 et 21 septembre et a permis aux Italiens de décider d’une éventuelle réduction du nombre de parlementaires. L’amendement a été approuvé à environ 70 % par les votants, faisant ainsi passer le nombre de députés de 630 à 400 et celui de sénateurs de 315 à 200. Le Parlement italien est composé de la Chambre des députés et du Sénat, et repose sur un bicaméralisme parfait, c’est-à-dire qu’aucune des deux chambres ne prime sur l’autre. Cet amendement doit faire passer le nombre total de parlementaires de 945 à 600 à l’horizon 2023 (lors des prochaines élections).

 

Le procès de Matteo Salvini reporté

L’ancien ministre de l’Intérieur doit être jugé pour avoir bloqué le débarquement de 116 migrants du « Gregoretti » (le navire des garde-côtes). Il encourt jusqu’à quinze années de prison pour « abus de pouvoir et séquestration de personnes ». L’audience a été reportée au 20 novembre car le juge veut notamment entendre Giuseppe Conte (le chef du gouvernement).

 

Assouplissement des lois antimigrants de Matteo Salvini

Il y a 16 mois environ, Matteo Salvini instaurait des lois visant à réduire l’immigration. Il avait notamment rendu les conditions d’obtention du droit d’asile plus strictes. L’Italie étant la principale porte d’entrée des migrants en Europe, il avait axé sa campagne sur la lutte contre l’immigration. Le gouvernement actuel a alors décidé d’assouplir les lois qu’il a mises en place, par exemple en mettant fin à la politique de sanction des navires des ONG secourant les migrants.

 

L’affaire des fœtus de Flaminio

Dans le cimetière de Flaminio à Rome, le nom d’un grand nombre d’Italiennes ayant eu recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG) a été inscrit sur des stèles. Aucune de ces femmes n’a été prévenue et il est formellement interdit de divulguer l’identité d’une personne qui a pratiqué un avortement. Il s’agit alors de trouver qui a pu révéler ces informations. Ce fait divers peut être intéressant à mobiliser, dans un essai ou bien à l’oral, pour mettre en avant un pan non négligeable de la population italienne qui demeure très conservateur.

 

Les bons résultats italiens dans la lutte contre la Covid-19

L’Italie est sans doute le pays européen qui a été confronté au virus de la manière la plus brutale. Le pays est aujourd’hui cité par Angela Merkel parmi ceux que l’on ne doit pas éviter si l’on veut voyager en Europe. Même si on assiste à un rebond du nombre de testés positifs ces derniers jours, l’Italie figure parmi les « bons élèves » de l’Europe.

Il faudra cependant attendre 2022 pour retrouver une activité économique similaire à celle précédant l’épidémie selon le gouvernement. Le PIB devrait décroître de 9 % en 2020, puis repartir à la hausse l’année suivante.

 

L’actualité est très importante pour l’épreuve de langue, une bonne maîtrise de celle-ci nous assure de ne pas être surpris le jour du concours. Si tu ne connais pas les principales sources d’information, tu peux lire cet article de Major-Prépa sur les journaux qu’il faut lire.

Bon courage et bonne chance !

Guillaume Segonne

Étudiant à l'EM Lyon après une prépa ECE à Marseille.