Eco Droit ESC 2015 – Rapport de Jury Eco Droit ESC 2015 – Rapport de Jury

Cette épreuve d’eco droit a été conçue par SCBS (ex-ESC Troyes) et dure 4h. La partie « Economie » consiste en une note de synthèse. La partie « Droit » se compose de deux parties : la mise en situation juridique et la veille juridique.

Plusieurs écoles de la BCE utilisent cette épreuve afin d’élaborer le classement de la filière ECT : Brest BS, BSB, EM Normandie, EM Strasbourg BS, ESC Clermont, ESC Pau BS, ICN BS, INSEEC BS, ISC Paris BS, La Rochelle BS, Rennes SB, SCBS.

 

Economie : note de synthèse

La première partie de ce sujet d’eco droit se composait d’une synthèse sur le thème « L’intervention publique dans la correction des inégalités. ». Pour cela, le candidat disposait d’un dossier documentaire composé de 4 sources.

Thomas Piketty, dans le premeir document extrait de « Le capital au XXIème siècle », montre l’évolution de la part du revenu consacré aux dépenses sociales aux Etats-Unis, en France, au Royaume-Uni et en Suède depuis 1920. Le deuxième document est rédigé par Marie-Cécile Cazenave, Jonathan Duval, Alexis Eidelman, Fabrice Langumier et Augustin Vicard et est extrait de La Redistribution : état des lieux en 2010 et évolution depuis 20 ans. Ce document met en avant le rôle de la redistribution dans la réduction des inégalités. Le document suivant, extrait de Le Développement Humain de E. Duflo, centre son analyse sur le rôle des pouvoirs publics dans la santé et l’éducation. Enfin, le dernier document est extrait d’un entretien avec Maxime Ladaique, responsable à l’OCDE, dans « Les inégalités de revenus augmentent dans les pays de l’OCDE » et donne quelques pites pour diminuer les inégalités.

 

Droit : cas pratique et veille juridique

Quant à la deuxième partie de ce sujet d’eco droit, elle se composait d’un cas pratique et d’une veille juridique. Le cas pratique s’appuyait sur Colette Albé, créateur de parfum. La première question porte sur le refus d’un salarié de changer de poste et de lieu de travail alors qu’il ne dispose pas de clause de mobilité. Les questions suivantes portent sur l’entreprise finalement créée par ce salarié dont les produits s’inspirent, sur la forme, sur ceux de Colette Albé. Il est question de savoir les problèmes juridiques qui vont se poser, les fondements juridiques qui pourraient permettre à Colette Albé de faire cesser ces agissements et devant quelle juridiction elle devra mener son action.

Enfin, le sujet de droit se terminait par une question d’actualité juridique reprenant le thème de la veille juridique. Pour rappel, le thème 2015 était « Droit et pouvoir ». Il s’agissait de traiter le sujet suivant : « Vous expliquerez l’évolution du pouvoir juridique des consommateurs dans les relations économiques. »

Découvrir le rapport de jury d’eco droit SCBS 2015

Accéder au sujet d’eco droit SCBS 2015

Retour à la liste des sujets d’eco droit