La BCE annonce les nouvelles modalités du concours 2023 La BCE annonce les nouvelles modalités du concours 2023
Alors que la première cohorte de prépa ECG (qui résulte de la fusion entre les ex-voies ECS et ECE) va effectuer sa rentrée en... La BCE annonce les nouvelles modalités du concours 2023

Alors que la première cohorte de prépa ECG (qui résulte de la fusion entre les ex-voies ECS et ECE) va effectuer sa rentrée en septembre prochain, les professeurs de prépa et les écoles conceptrices s’attèlent d’ores et déjà à la réforme du concours 2023, qui sera donc le premier à départager cette nouvelle génération de prépa.

À ce contexte d’adaptation aux nouveaux profils des candidats se superposent des réflexions plus latentes, sur les réelles compétences à évaluer d’une part, et sur des questions d’ouverture sociale d’autre part ; un débat qui se cristallise notamment autour de l’attribution de points bonus aux étudiants boursiers.

Ce mercredi 5 juillet, la BCE a donc envoyé un communiqué de presse qui détaille les premières évolutions majeures en termes de modalités d’épreuves : celles-ci concernent en premier lieu les épreuves de langue et l’épreuve d’ESH (Économie, Sociologie, Histoire)

 

Concours 2023 : la fin de la version en LVA et LVB !

Ces dernières semaines, un débat relativement houleux avait éclaté entre les professeurs de langues et les écoles conceptrices (notamment les trois Parisiennes) quant à la manière la plus appropriée d’évaluer les compétences linguistiques des candidats à l’écrit. Les écoles ont en effet proclamé leur intention de supprimer les épreuves de traduction (version et thème) au profit d’une synthèse de documents, comme cela peut se faire en filière scientifique par exemple.

Face au tollé provoqué, les écoles ont finalement concerté les professeurs pour entériner leur décision finale. In fine, l’épreuve de thème (du français vers la langue étrangère) est bien conservée, contrairement à la version qui connaitra donc son clap de fin l’année prochaine.

L’épreuve de langue sera donc enrichie d’un « résumé analytique comparatif », qui consistera à mettre intelligemment en perspective un ensemble de documents au travers d’une unique question structurante. Cette épreuve concernera aussi bien la première langue que la seconde.

On notera également des essais beaucoup plus consistants que par le passé (respectivement 600 mots en LVA et 400 mots en LVB) !

épreuve LV1 concours 2023

 

L’épreuve d’ESH remise au goût du jour

Autre nouveauté officialisé aujourd’hui : la modification des épreuves d’ESH… en premier lieu dans leur conception. SKEMA BS et ESCP continueront de proposer une épreuve commune d’ESH ; en revanche, HEC et ESSEC vont fusionner leurs deux épreuves, tandis que TBS Education réalisera la dernière des trois épreuves d’ESH proposées au concours BCE.

Il faut par ailleurs rappeler que, comme pour l’HGGMC, les profils des étudiants qui suivront cette matière en prépa seront beaucoup plus éclectiques qu’autrefois, puisqu’aucune spécialité du lycée ne sera exigée pour rentrer en prépa ECG (à l’exception des mathématiques). La SES n’étant pas dans le tronc commun du lycée, on peut donc s’attendre à des niveaux beaucoup plus hétérogènes en début de prépa.

Le communiqué de presse nous apprend ici que le débat entre les concepteurs d’épreuves s’est concentré autour de place des mathématiques, de la micro et de la macro économie au sein de l’épreuve. La solution finalement approuvée par ESCP-SKEMA et HEC-ESSEC consiste à maintenir l’épreuve dans sa forme actuelle (c’est-à-dire une dissertation en quatre heures, sans exercice annexe), mais avec des exigences en économie « très sérieusement renforcées ».

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa