Eclairage sur les 800 euros demandés par SIGEM Eclairage sur les 800 euros demandés par SIGEM
Nombre d’entre vous sont inquiets à propos des 800 euros demandés par SIGEM lorsque vous vous inscrivez sur le site. Pas de panique : nous... Eclairage sur les 800 euros demandés par SIGEM

Nombre d’entre vous sont inquiets à propos des 800 euros demandés par SIGEM lorsque vous vous inscrivez sur le site. Pas de panique : nous vous expliquons tout ci-dessous.

 

A qui reviennent ces 800 euros ?

Dans le cas où après avoir énoncé vos vœux, vous êtes sélectionné dans une des écoles de votre choix, alors d’office vous intégrerez cette dernière, et les 800 euros seront en totalité une avance sur les frais de scolarité.

Dans le cas où après avoir énoncé vos vœux, vous n’êtes admis dans aucune école de cette liste, alors les 800 euros vous seront remboursés intégralement. Cela pourra prendre un peu de temps en revanche.

Dans le cas où vous savez que vous ne voulez intégrer aucune école dans laquelle vous êtes admissible, alors aucun frais n’est à avancer.

Dans le cas où vous intégrez seulement si vous êtes admis dans certaines écoles, il faut simplement veiller à ce que seules celles que vous souhaitez intégrer apparaissent dans votre liste de vœux. Autrement, vous ne pourrez vous rétracter. C’est à dire que si vous ne pouvez plus changer d’avis après avoir rempli vos vœux.

 

Ainsi, il faut simplement comprendre que les 800 euros sont une avance sur vos frais de scolarité, et que le fait de demander une telle somme assure que vous fassiez très attention à vos vœux, dans le but que l’algorithme d’attribution des écoles fonctionne au mieux !

 

Pourquoi cette avance sur les frais de scolarité  ?

Cette avance sert à limiter certains abus que le système SIGEM aurait dans le cas où la formulation des vœux serait gratuite. D’une part les candidats incertains quant à l’hypothèse de cuber pourraient sécuriser une place et l’abandonner au détriment d’autres. D’autre part, les prépas pourraient pousser ceux qui cubent à valider une école pour mieux figurer dans les classements.

Les 800€ permettent donc d’éviter ces deux écueils.

Juliette Durand