Audencia : l’école des étudiants engagés ? Audencia : l’école des étudiants engagés ?
Audencia est-elle l’école parfaite pour les étudiants engagés en matière de RSE ? Depuis plusieurs années, la business school mise sur ce sujet qui... Audencia : l’école des étudiants engagés ?

Audencia est-elle l’école parfaite pour les étudiants engagés en matière de RSE ? Depuis plusieurs années, la business school mise sur ce sujet qui prend de plus en plus de place dans l’actualité, mais aussi dans l’esprit des étudiants qui sont sensibles à la transition écologique et sociale. Zoom sur les dispositifs mis en place par Audencia.

 

La RSE est au cœur de l’ADN d’Audencia depuis plusieurs années déjà. Alors que la plupart des entreprises n’avaient pas encore pris conscience de l’importance de la transition écologique, l’école de commerce signait un partenariat avec WWF France, partenariat encore actif aujourd’hui. La DG de l’institution a même témoigné lors de la rentrée des étudiants en première année du PGE.

Au fil des années et alors que les étudiants développent une sensibilité pour ces sujets, Audencia accélère les partenariats et la mise en place de nouveaux dispositifs pour satisfaire les attentes des élèves, les besoins des entreprises, mais surtout de la société.

 

RSE et Audencia : un engagement de long terme

Il faut dire que la relation entre Audencia et la RSE remonte à de nombreuses années. En 2004, l’école devient le premier établissement d’enseignement supérieur à signer le Global Impact. L’année qui suit, la business school signe une Charte de la Diversité.

En 2010, Audencia signe un partenariat stratégique avec WWF France qui a été renouvelé plusieurs fois et court toujours aujourd’hui. L’école est d’ailleurs souvent la première institution française à être distinguée pour son engagement RSE : Label LUCIE en 2013, notation PlanetRSE en 2016, Label DD&RS de la Conférence des Grandes Écoles, la même année. La business school est engagée sur des sujets sociétaux. Elle est le premier établissement d’enseignement supérieur à signer la Charte LGBT en 2015 !

Depuis plusieurs années, Audencia affiche même un comité RSE composé de 14 personnes, parmi lesquelles un étudiant. Il pilote de nombreuses actions mises en place au sein de l’école et se charge des projets suivants : la consommation énergétique, les déchets et le gaspillage, les achats responsables, la lutte contre les discriminations, la biodiversité et l’alimentation ainsi que le bénévolat de compétences.

 

Sensibiliser à la RSE

Il faut dire que la sensibilisation des étudiants aux problématiques environnementales et sociétales est cruciale pour Audencia. La business school a même développé des programmes dédiés, à l’image du Mastère Spécialisé Acteur pour la transition énergétique. La particularité de ce programme réside dans l’hybridation apportée au parcours des étudiants puisqu’il est co-construit avec Centrale Nantes, l’ensa Nantes et l’Ecole de Design de Nantes. En outre, les étudiants sont directement sensibilisés à la prise en compte des enjeux énergétiques dans le monde de l’entreprise.

En 2020, Audencia indique que les étudiants de ce programme « ont été amenés à réaliser des benchmarks et interroger différentes parties prenantes, afin de proposer des solutions concrètes aux donneurs d’ordre », parmi lesquels nous retrouvons le Crédit Agricole Atlantique-Vendée ou encore Nantes Métropole.

Dans la nouvelle maquette de son Programme Grande École, Audencia a pris le parti de renforcer la dimension RSE. Ainsi, les étudiants feront un passage obligé par Gaïa, l’École de la transition écologique et socialede la business school. Ils y réaliseront un semestre obligatoire et pourront également suivre un MSc made in Gaïa.

 

Gaïa, l’École de la transition écologique et sociale

Comme évoqué, Audencia va encore plus loin dans la dimension RSE en créant une École dédiée à la transition écologique et sociale : Gaïa. L’établissement se veut être un hub d’entrepreneuriat et d’innovation sur les enjeux de demain. Il accueillera également des projets de recherche et proposera aussi des cours et des activités gratuits sur les sujets portés par Gaïa. 

Avec cet établissement, Audencia s’appuiera sur un large réseau d’experts sur le sujet et de partenaires parmi lesquels nous retrouvons les ONG, à l’image de WWF ou encore des entreprises privées, des organisations publiques, des syndicats, etc.

Comme évoqué, les étudiants devront faire un passage obligé par Gaïa, qui devrait leur transmettre des compétences dites « citoyennes ». L’acquisition de ces compétences devient d’ailleurs une condition d’obtention du diplôme. L’école transforme par ailleurs son grand oral de fin d’année en un oral citoyen. Les élèves de la business school devront ainsi mettre en avant leur engagement sur le plan citoyen et/ou associatif.

Lire aussi : Tout savoir sur la refonte du Programme Grande École d’Audencia !

 

Zoom sur la Social cup 2020 et le concours Audace

Audencia organise bien sûr de nombreux événements autour de la RSE. En 2020, le plus marquant était l’accueil de la Social cup. Il s’agit de la coupe de France des entrepreneurs sociaux. Elle a été créée par KissKissBankBank, makesense et La Banque Postale. Pour la 7e édition, en novembre 2020, un appel à projets a été lancé dans 12 villes, dont Nantes, pour développer des projets autour de l’utilité sociale et environnementale. L’école a bien évidemment encouragé ses élèves à participer à cette coupe de France. Audencia a également accueilli l’atelier « Découvrir et parler d’entrepreneuriat social », un atelier interactif mené par makesense auquel ont pu participer tous les étudiants de la business school.

Cet événement n’est pas sans rappeler le concours Audace qui témoigne là encore de la sensibilité des étudiants de l’école autour de la RSE. En effet, lancé par les membres d’ACE (Audencia Club of Entrepreneurship), ce concours récompense les projets entrepreneuriaux. Un prix spécial est même décerné aux projets à impact !

 

Pour en savoir plus sur l’engagement d’Audencia : https://about.audencia.com/audencia/plan-strategique-2021-2025-ecos-2025/

Maximilien Arengi