Interview de Mathilde & Mathilde, étudiantes à Neoma Reims Interview de Mathilde & Mathilde, étudiantes à Neoma Reims
Les interview d’étudiants se suivent mais ne se ressemblent pas ! Après Neoma Rouen, place à l’autre campus de l’école, celui de Neoma Reims.... Interview de Mathilde & Mathilde, étudiantes à Neoma Reims

Les interview d’étudiants se suivent mais ne se ressemblent pas ! Après Neoma Rouen, place à l’autre campus de l’école, celui de Neoma Reims. C’est en compagnie de deux charmantes étudiantes, Mathilde V. et Mathilde H. que nous vous proposons de découvrir les spécificités du « Neoma de l’Est ».

Avant l’école

Vos prépas respectives :

Mathilde V : ECE au Lycée Charles de Gaulle à Caen (Normandie rpz)

Mathilde H : ECS au Lycée Chaptal à Paris

 

Vos notes à Ecricome :

Mathilde V : Anglais : 9 / Espagnol : 14 / Maths : 7 / ESH : 14 / Philo : 18 / Lettres : 12

Mathilde H : Anglais : 9 / Espagnol : 11 / Maths : 12,5 / HGGMC : 11 / Philo : 10 / Lettres : 12

 

Comment s’est passé votre oral d’entrée à Néoma (épreuve + ambiance) ?

Mathilde V : Mon oral à Rouen a été un des moins stressants de mon tour de France. Je connaissais déjà des gens sur place, ce qui m’a permis de me changer les idées les heures précédant mon passage. L’ambiance était tout aussi distrayante. Des activités variées et des admisseurs au top !

L’épreuve est quant à elle, on ne peut plus classique. Quelques minutes de présentation suivies d’un échange avec le jury. Mon jury était très à l’écoute et cherchait plus à échanger qu’à mettre mal à l’aise. L’entretien s’était donc très bien passé.

Les épreuves de langues sont aussi très classiques à Ecricome : un commentaire à partir d’un document audio suivi d’un échange libre avec le jury.

Mes oraux se sont finalement soldés par un 15 à l’entretien, un 13.5 en anglais et un 16 en espagnol.

Mathilde H : Il faisait très chaud et c’était mon dernier oral donc je voulais en finir mais j’ai été très bien accueillie par l’équipe d’admisseurs : concert, blind test, barbecue, chants… Je m’y suis sentie très bien bien que j’y sois venue toute seule !

Quant à l’épreuve de l’entretien de personnalité, les deux jurés m’ont mis très à l’aise et à l’époque j’ai eu de la chance car je suis tombée sur l’enseignant du master (peu connu) que je voulais faire, cette personne ayant aussi voyagé au Benin, le dialogue fut très agréable. En effet j’ai eu la très belle note de 19/20 à cet oral.
Les langues se sont plutôt bien passées, étant très stressée car ce n’est pas mon atout principal, les jurés ont su me mettre à l’aise.

 

Comment se passe l’année de 1A à Neoma (cours, vie asso / sport)

Mathilde V : En 1A nous avons une vingtaine d’heures de cours par semaine. Les cours changent à chaque semestre, ce qui permet de toucher à de nombreux domaines dès la première année.

Le peu d’heures de cours laisse le temps de s’investir pleinement dans la très riche vie associative de l’école. Les jeudis après-midis sont par exemple réservés aux associations. Il est facile de s’engager à la fois dans la vie associative et dans la vie sportive de l’école sans être débordé.

Mathilde H : Les cours ne me plaisent pas particulièrement, mais je ne pense pas que ce soit une question de professeurs ou d’école, il s’agit du programme de L3 commun à un peu près toutes les écoles de commerce, qui reste très général et très théorique. Le fait est peut etre aussi que je ne sais toujours pas ce que je veux faire.

En revanche la vie associative est très très riche à NEOMA BS-Reims, et c’est vraiment ce qui m’a fait adorer ma première année dans l’école. Je suis en effet présidente de l’association humanitaire AYUDA LATINA et nous partons un mois en Argentine cet été, j’ai également été soutien active dans liste JACK SPORT’ROW qui concourrait pour être le futur bureau des sports, je fais aussi partie de l’association ENACTUS dans le projet Clean Water et ait participé à des séminaires. Mon année a aussi été rythmé par le sport (très présent à NEOMA), 2h de tennis tous les lundi soir, 2h de football avec un super coah le jeudi après-midi et les nombreux matchs à l’année complétés par le DERBY et le Challenge ! (De la folie)

 

Y’a-t-il un stage obligatoire en 1A ? Si oui, comment se passe-t-il / s’est-il passé pour vous ?

Mathilde V : Il y a un stage obligatoire de 3 mois minimum en 1A. Je suis actuellement en stage dans une start-up à Paris (www.ccl-live.fr) et je suis très satisfaite de tout ce que j’y apprends ! L’avantage de faire un stage en start-up est que nous touchons à tous les domaines : je fais de la relation clients, de la communication, de la prospection, de la compta et même des tests de GoPros! Bref, un stage très complet et très formateur.

Mathilde H : Oui, un stage de fin d’année de minimum 12 semaines. Moi j’ai choisi de faire 3 mois dans une start-up à Paris : www.trouvetoncommercial.com pour toucher un peu à tout et voir ce qui pourrait me plaire le plus ! Je fais beaucoup de prospection mais c’est très formateur et mon équipe est top !

 

Quid de la vie extra-scolaire ? (évènements majeurs, soirées, ville)

Mathilde V : La vie extra-scolaire est très riche à Neoma Reims, les bureaux et les campagnes font parties des plus importantes des écoles de commerce en France. Les associations sont de la même manière très nombreuses et très variées (culturelles, sportives, humanitaires…).

En somme, il est possible de sortir tous les soirs, d’autant plus que Reims est une ville jeune et animée.

Mathilde H : Le we d’intégration, Derby, le Challenge, les transapparts, les grosses soirées au 149 rue de Vesle, au 100 rue de Vesle, la semaine de rencontre au Kilberry avec un happy hour avantageux, notre belle cathédrale, le rallye champagne qui nous fait découvrir les vignes et les belles maisons de champagne de la région pendant un we, le NEOMA express qui nous permet d’accueillir des rouennais pendant un we, ou encore toutes les soirées organisées par le BDE et les tournois sportifs organisés par le BDS !

 

Comment se déroulent les campagnes ? Pour quelles assos liste-t-on à Neoma ? Il me semble que vous avez toutes les deux listé BDS, racontez-nous plus précisément votre expérience J !

Mathilde V : A Neoma nous listons pour les trois bureaux : BDE, BDS et BDA. Les campagnes sont longues et rythment la vie de l’école.

Nous avons listé BDS avec les Jack Sport’Row et c’est, pour ma part, la plus belle chose qui me soit arrivée dans l’année ! La liste te permet d’apprendre à travailler en équipe, de développer un esprit de guerrier et de vivre des moments inoubliables avec tes meilleurs potes (big up Dimitri). J’en garde d’excellents souvenirs.

Les campagnes durent très longtemps à NEOMA, ce qui les rend très intenses ! On liste pour le bureau des arts, le bureau des sports et le bureau des étudiants.

Mathilde H : Je n’étais que soutien actif pendant la campagne, mais c’est tout comme lister ! Des amitiés qui se créent, des timings à tenir, des événements de dingues à organiser (jeux gonflables, stand de kebab, barbe à papa… ! Un conseil : soyez bon en démarchage 😉 ). Beaucoup de soirées à organiser pour montrer à tous que vous êtes des sportifs en or et donc beaucoup de rencontres ! Mais attention au portefeuille et aussi à limiter vos absences en cours !

 

Outre la liste, avez-vous intégré une asso de l’école dont vous êtes particulièrement fières ? Etait-ce difficile d’y entrer ?

Mathilde V : Outre la liste, j’étais responsable communication du Monocle, le guide gratuit de la ville de Reims. Je faisais aussi partie de l’équipe des Chatbuts (football féminin). Il est très simple de rentrer dans les assos à Neoma Reims. Il en existe tellement que chacun y trouve son compte.

Mathilde H : Comme je l’ai dit, je suis très fière d’avoir intégré AYUDA LATINA et d’en avoir été présidente ! Non pas difficile d’y rentrer car qui refuserait une aide bénévole qui au départ veut se donner à fond pour amener des sous à l’asso ? L’administration nous a fourni une belle aide notamment pour aider les étudiants à partir ! J’ai beaucoup appris personnellement : organisation, gérer une équipe, gérer les galères !

houben ayuda

 

Mathilde H. en mode Ayuda Latina !

 

Quel parcours envisagez-vous pour l’année prochaine ?

Mathilde V : J’ai choisi de faire un parcours court, je pars donc 6 mois en échange en Chine l’année prochaine avant de faire un an d’alternance pour terminer ma scolarité.

Mathilde H : J’envisage une césure au milieu de mon M1, 6 mois de stage en France en Finance, en Achats ou en Conseil puis 3 mois de stage à l’étranger et 3 mois de Road trip en Australie ou Etats-Unis je pense.

 

En quelques mots, qu’est-ce qui vous a fait choisir cette école, et Reims plutôt que Rouen ?

Mathilde V : J’ai toujours été attirée par Neoma pour sa riche vie associative. La vie associative reflète l’esprit insufflé par la récente fusion : Neoma est une école jeune, dynamique, et en pleine expansion.

Les opportunités ne cessent donc de croître, d’autant plus que Neoma dispose de l’expérience et du réseau de deux écoles : Reims et Rouen.

Mathilde H : Il ne faut pas toujours se fier aux tous nouveaux classements des écoles de commerce, car une école de management se juge sur le long terme. Avant de choisir par exemple entre Kedge, Skema ou Neoma j’ai demandé à plusieurs personnes de mon entourage travaillant en entreprise et ils m’ont tous dit que l’ESC REIMS ou l’ESC ROUEN étaient de très bonnes écoles. En effet, ceux sont de très vielles écoles, avec un réseau très solide, des anciens qui vous mettent en avant-première une offre de stage et la présence de nombreuses entreprises partenaires pendant les FORUMS. Rouen a montré une très belle ambiance à chaque évènement et Reims a montrée des équipes de sport soudées et très bien entrainées ! Reims est une belle petite ville comme Rouen, mais pour une personne qui aime le champagne et le sport, la région c’est le top !

 

Puisque rien n’est parfait, citez au moins un défaut de l’école ?

Mathilde V : Le prix de l’école

Mathilde H : L’Ecole aurait besoin d’un coup de neuf, principalement au niveau des infrastructures de sport.

 

Enfin, la douloureuse, quel est le prix de l’école ? Quelles sont les modalités de paiement ?

V & H : L’école revient à 30 000 € pour les 3 ou 4 ans d’étude. Nous avons la possibilité de payer chaque année en une ou plusieurs fois.

 

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa