Interview de Juliette, présidente du BDE de Toulouse BS Interview de Juliette, présidente du BDE de Toulouse BS
C’est au tour de la truculente présidente du BDE Contizz’tadors, Juliette, de nous présenter Toulouse BS, ses atouts, son ambiance électrisante… Avec en prime,... Interview de Juliette, présidente du BDE de Toulouse BS

C’est au tour de la truculente présidente du BDE Contizz’tadors, Juliette, de nous présenter Toulouse BS, ses atouts, son ambiance électrisante… Avec en prime, une déclaration d’amour à la ville rose qui berce depuis maintenant dix mois sa vie étudiante !

 

Prénom: Juliette
Prépa: Michel Montaigne / Sainte Marie Grand Lebrun (Bordeaux)

Avant l’école

 

Ton parcours avant ton intégration (lycée et prépa) ?

J’ai passé toute ma scolarité jusqu’au Baccalauréat à Périgueux où j’ai obtenu un bac ES (mention TB) spécialité mathématiques, option LV3 Italien. Je me suis ensuite orientée vers une classe préparatoire ECE au lycée Michel Montaigne à Bordeaux en première année, puis Sainte Marie Grand Lebrun en deuxième année à Bordeaux également.


Tes notes aux écrits ?

Economie (ESCP) : 15

Philosophie (EML) : 16

Synthèse de textes (ESCP) : 14

Anglais : 9,8

Italien : 12

Mathématiques : 7,5

 

Ton oral d’entrée à TBS? Comment s’est passée la fameuse « présentation d’article » précédant l’entretien qui terrorise les admissibles depuis maintenant deux ans ? 

L’année dernière, j’ai vécu la première édition de l’épreuve de la “présentation d’article”. Finalement, plus de peur que de mal il suffit de savoir expliquer son choix, prendre position tout en argumentant sur un sujet d’actualité et idéalement, le relier à notre personnalité ou projet professionnel. Pour la deuxième partie de l’entretien, pas d’angoisse particulière non plus, le jury cherche juste à en connaître plus sur nous, notre parcours, notre personnalité, nos envies pour le futur…

 

La vie à Toulouse Business School

 

Tes cours ?

En première année, les cours sont assez généralistes pour permettre aux étudiants d’expérimenter plusieurs disciplines avant de se spécialiser en Master 1.

Au programme pour le premier semestre : contrôle de gestion, comptabilité, vente et négociation, droit, outils bureautiques, bilan Personnel et pour le deuxième semestre corporate finance (dispensé en anglais), analyse financière, comportement et organisation, RSE, marketing, commerce international, management des opérations.

J’ai suivi un parcours English Track durant toute l’année, de fait tous mes cours étaient dispensés en anglais à l’exception du droit. Pour ce qui est des partiels, ce sont les mêmes que les parcours French Track qui sont traduits en anglais et adaptés selon les matières (Comptabilité par exemple).

 

Les associations ? (en général)

Ce que l’on peut retenir de la vie associative de TBS, c’est la bonne entente qui règne entre les associations. A TBS demeurent des associations de tailles très différentes mais toutes s’entendent bien. Bien sûr, il nous arrive de faire des soirées avec les membres de notre association, team building oblige, mais tout le reste du temps nous passons des soirées tous ensemble, associatifs ou non. Il n’y a pas non plus de hiérarchie entre les associations selon leur budget et leur rayonnement par exemple, nous sommes tous logés à la même enseigne, nos locaux sont tous cote à cote dans le couloir des assos ou règne une ambiance très bon enfant.

Ce qui est très épanouissant également, c’est l’ampleur de certains projets organisés par les assos et donc, par des étudiants. Je trouve, c’est le cas dans toutes les écoles de commerce, qu’on a vraiment la chance de pouvoir organiser de A à Z plusieurs projets à gros budget. C’est très formateur !

 

Ton association ?

Je suis présidente du BDE 2016-2017 Contizz’tadors. J’ai choisi de lister BDE au début de mon année de L3, après la période d’intégration. Nous avons donc décidé avec 3 autres amies de monter une “liste”. Nous avons travaillé tout au long de l’année en vue des campagnes associatives qui ont lieu en mars à l’issue desquelles nous avons gagné.

Quelques semaines après les résultats a eu lieu la passation et le début d’un travail plus concret. Au programme pour le BDE : organisation du fameux week-end d’intégration, d’une partie des grosses soirées, réalisation du pull de promo, packs de révisions…etc.

Nous sommes 40 au bureau, organisés en 5 pôles (Communication, Partenariats, Événementiel, logistique, TBS Store) et le bureau (Président, deux vice-présidents, trésorier, vice-trésorier, secrétaire général).

 

Des recrutements ont eu lieu après les campagnes pour les listeux déchus ainsi que pour le reste des autres étudiants. Les associations pensent également aux AST2 qui intègrent TBS l’année prochaine puisqu’un nouveau et dernier recrutement sera organisé pour eux.

tbs wei

 

Les stages ?

En L3, tous les étudiants doivent effectuer un stage de 4 à 6 mois. Une partie des présidents d’association doivent effectuer un stage associatif, dont l’unique but est de faire tourner l’asso et de mettre en oeuvre ses événements phares. Je pense par exemple au week end d’intégration pour le BDE ou au Sémineige pour le BDEX (Bureau des Sports Extrêmes). Cela nous permet de faire vivre seuls (ou presque) notre association pendant plusieurs mois à la manière d’une entreprise avec des prises de responsabilités importantes.

Ce qui est obligatoire, c’est d’effectuer au moins 6 mois de stage ou d’université partenaire à l’étranger. L’école axe beaucoup nos cursus sur l’international, ce qui n’est pas pour nous déplaire d’ailleurs.

 

Le parcours que tu envisages ?

J’envisage de travailler dans la vente – distribution en grandes et moyennes surfaces dans le secteur agroalimentaire. Pour cela, je vais prendre la majeure Marketing en M1 puis l’option professionnelle Business to Consumer grande consommation. L’école m’a offert l’opportunité de devenir ambassadrice du groupe PepsiCo, ce qui m’a conforté dans mon choix de majeure et de futur professionnel.

Concernant l’international, je souhaite faire deux stages en entreprise en césure dont un, si possible, à l’étranger et ainsi partir en université partenaire en 4ème année avant le stage de fin d’étude me permettant ainsi de faire 4 stages et un séjour en UP. J’envisage également de partir sur le campus de Barcelone au premier semestre de 4A.

 

Comment se déroulent les campagnes de renouvellement des assocs’ ?

Les “listeux” – à peu près ⅔ de la promo – font campagne pour 4 bureaux (Bureau des Arts, Bureau des Sports Extrêmes, Bureau des Sports et Bureau des Elèves) chaque année. Elles ont lieu en même temps en mars durant 3 semaines, le tout sous le contrôle de la Fédération des associations. Toutes les listes doivent organiser des évènements, différents selon les bureaux : évènements mystères pour les BDEX et BDS ou amphi de création pour les BDA pour n’en citer que deux. Durant toutes la durée des campagnes, les listes proposent des rallyes aux autres étudiants afin de faire connaissance en toute convivialité entre deux coups de balais.

A la fin de cette période endiablée, les étudiants votent sur l’intranet de l’école. C’est alors le tant redouté Amphi de Résultat qui vient clore les campagnes et laisser entrevoir la passation des nouveaux bureaux.


Quid de la vie extra-scolaire ? (sports, ville, soirées)

TBS se situe en centre ville, ce qui est plaisant pour nous dans la mesure où d’une part tout est à proximité et d’autre part, il est facile de se loger pour nous étudiants. Les restaurants et bars les plus côtés comme la place Saint Pierre (lieu de rendez-vous de tous les étudiants de Toulouse) par exemple sont à la fois faciles d’accès et très proches de TBS. S’ajoute à cet emplacement la ville de Toulouse en soi qui, en plus d’avoir un coût relativement faible comparativement à d’autres villes, est et demeure très chaleureuse. Je vous invite d’ailleurs, si vous venez à TBS passer vos oraux, la balade à vélo que les admisseurs vous préparent chaque jour : vous passerez par les places les plus réputées de Toulouse comme le Capitole, Saint Sernin, la Daurade, …

Concernant le sport, nous avons la chance d’avoir un Bureau des Sports très développé à TBS. En plus d’organiser les entraînements de 19 sports (2 ou 3 séances de chaque sport par semaine), ses membres sont responsables d’événements importants comme le fameux Derby de la Garonne, le Derby Toulousain face à Science Po ou encore la toute nouvelle TBS Golf Cup (compétition de golf entre étudiants et professionnels).

 

Les soirées sont organisées en grande partie par le BDE, mais pas que ! Les trois autres bureaux et quelques autres associations prennent parfois part à leur organisation.

 

tbs 2


Le prix ?

 

Voici l’échelle des prix pour le programme Grande Ecole de TBS:

1ère année – License 3 : 9900 euros

2ème année – Master 1 : 10100 euros

3ème année – Master 2 : 10100 euros

 

Je tiens d’ailleurs à préciser que TBS est la seule école qui n’a pas augmenté ses frais de scolarité cette année ! Elle propose d’ailleurs pas mal d’aides au financement comme les bourses (Bourses de l’enseignement supérieur, de la Fondation ou encore d’”ATALE”). L’alternance est d’ailleurs accessible à partir de la 1ère année de Master. Cela consiste à alterner formation théorique et expérience en entreprise pendant 2 ans. L’entreprise d’accueil prend d’ailleurs en charge l’intégralité des frais de scolarité et verse une rémunération contractuelle.

 

Pourquoi TBS et pas une autre ?

Commençons par les opportunités de cursus que propose TBS. Les étudiants ont la possibilité d’obtenir des doubles diplômes de niveau Master uniques comme par exemple ceux avec Sciences-Po et l’Ecole des Mines d’Albi (pour les plus étudiants les plus ingénieurs). TBS propose également un nombre d’heures de spécialisation supérieur à la moyenne et un séjour en université partenaire qui se déroule en plus du cursus proposé, il s’agit en quelque sorte d’une quatrième année “gratuite”.

 

Autre point à mon avis très différenciant : la richesse et la diversité de notre vie associative. Nous avons 21 associations, ce qui peut paraître peu, mais elles ont chacune un budget d’ampleur. J’ajoute aussi une certaine volonté de l’école à soutenir nos associations : la création de la JIM (Junion Investment Management), le nouveau fond d’investissement géré entièrement par des étudiants, le démontre parfaitement.

 

L’emplacement en centre-ville nous permet aussi d’avoir un Foyer ouvert à tous les étudiants. C’est à mon avis un atout indéniable qui favorise la cohésion et l’esprit de promo. Pour finir, les 3 campus (Toulouse, Barcelone et Londres) sont une occasion pour chacun de choisir le lieu où il souhaite étudier.

 

Quelle est la fierté de l’école ?

A TBS, nous sommes très fiers des nombreux doubles diplômes que nous présentons mais surtout de la diversité des cursus présentés. Que vous soyez plutôt Loup de Wall Street ou 99 Francs vous trouverez votre bonheur à TBS !

Notre Junior Entreprise, ESCadrille Toulouse Junior Conseil, sacrée meilleure J.E. européenne au Jade Spring Meeting de Bruxelles, nous rend aussi assez fier !

 

Ton plus beau souvenir cette année à Toulouse Business School ?

Sans hésitation, les campagnes associatives et plus particulièrement l’amphi de dévoilement des campagnes. Après des mois de travail et de secret on peut enfin porter haut et fort nos couleurs et découvrir celles des autres ! Du jour au lendemain on voit des gens en rouge, vert, bleu  déambuler dans la ville, on deviendrait presque agent immobilier à force de visiter tous les apparts de l’école pour les rallyes, mais c’est génial !

 

Puisque rien n’est pas parfait, cite-nous au moins un défaut !

Le défaut de TBS à mon sens est l’absence d’infrastructures sportives sur le campus. Heureusement, le BDS a des partenariats avec de nombreux terrains proches de TBS qui n’empêchent pas les équipes de s’entraîner toutes les semaines. Je fais partie des Lapine’Up (équipe de Volley) et nous nous entrainons à 5 minutes de l’école.

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa