Le parcours de Julie Pelcener, associée au sein du groupe Perwyn à Londres Le parcours de Julie Pelcener, associée au sein du groupe Perwyn à Londres
Pour ce quatrième numéro de notre mini saga alumni EM Strasbourg, nous sommes partis à la rencontre de Julie Pelcener, associée au sein du... Le parcours de Julie Pelcener, associée au sein du groupe Perwyn à Londres

Pour ce quatrième numéro de notre mini saga alumni EM Strasbourg, nous sommes partis à la rencontre de Julie Pelcener, associée au sein du groupe Perwyn et chargée de la partie Private Equity à Londres. Le fonds d’investissement ouvre de nouveaux bureaux en France et s’offre une présence à Paris. Julie Pelcener participera à cette nouvelle aventure aussi excitante que responsabilisante.

Pouvez-vous vous présenter et détailler votre parcours ?

J’ai fait une classe préparatoire ECS au lycée Champollion à Grenoble. À la suite de ces deux années, j’ai intégré l’EM Strasbourg en première année du PGE. J’ai passé deux ans sur le site, étant donné que j’étais très impliquée dans la vie associative de l’école et notamment à la Junior Entreprise où j’occupais le poste de présidente.

J’ai fait par la suite une année de césure, où j’ai eu l’occasion de faire quelques stages en M&A et en stratégie à Paris puis je suis partie en Birmanie pour faire du volontariat. Pour ma dernière année, j’ai opté pour un échange académique à l’Université de Trinity en Irlande.

Une fois diplômée, j’ai commencé ma carrière à Londres en banque d’investissement où j’ai occupé le poste d’Investment Banking Analyst chez UBS pendant deux ans. Actuellement, je suis associée au sein de Perwyn, où je fais partie de l’équipe Private Equity. Mon aventure à Londres se termine aujourd’hui, étant donné que l’entreprise a décidé d’ouvrir de nouveaux bureaux à Paris et que j’ai décidé de faire partie de cette nouvelle aventure qui représente de grandes opportunités professionnelles et de nouvelles responsabilités.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans votre cursus à l’EM Strasbourg ?

Les 3 choses qui m’ont le plus marqué durant ma scolarité à l’EM Strasbourg sont :

– Les associations : j’étais membre de la Junior Entreprise de l’école (Europe Étude) où j’ai occupé le poste de présidente pendant un an. Cette expérience associative m’a ouvert de nombreuses portes et m’a permis de monter rapidement en compétence. J’ai en effet managé une équipe de 30 personnes et participé à des missions extrêmement professionnalisantes. J’ai eu également la chance de bénéficier du soutien de l’école et des alumni de l’association.

– L’international : l’école propose énormément de choix d’échange et de double-diplômes. Les étudiants ont donc la possibilité d’adapter leur parcours en fonction de leur vocation et de leurs choix de spécialisation. Si, pour ma part, j’ai choisi Trinity College Dublin, c’est parce qu’elle était réputée par sa spécialisation en finance.

– Les professeurs de l’école assurent un service de proximité et se montrent très à l’écoute. J’ai eu la chance d’échanger avec un professeur d’économie qui m’a très gentiment recommandé pour un stage.

En quoi consiste votre job et quelles sont les perspectives ?

Je travaille depuis quelques mois dans un fonds d’investissement de Private Equity à Londres. Cela consiste à investir dans des entreprises non cotées en bourse et les accompagner dans leur processus de développement. Mes missions consistent concrètement à étudier divers dossiers d’entrepreneur ou de management qui souhaitent être accompagnés dans la croissance leur entreprise. Nous suivons de très près leur stratégie d’internationalisation, de diversification et de croissance de manière générale.

Mon métier me permet de rencontrer un grand nombre d’entrepreneurs dont les parcours sont absolument incroyables et très différents les uns des autres. Cela m’a ainsi permis de renforcer mes connaissances sur les différentes thématiques relatives aux secteurs d’activité des sociétés dans lesquelles nous avons investis.

Bien que le Private Equity soit un domaine passionnant et très formateur, il demande toutefois beaucoup de travail et de discipline. En termes d’opportunité, le private equity ouvre des portes très diverses et variées. De nombreuses personnes continuent dans le secteur, se tournent vers l’entrepreneuriat ou rejoignent des entreprises dans lesquelles elles ont investi.

 

Retrouvez le dernier épisode juste ici sur le parcours d’Olivier, CEO de la FinTech October.

Ciara Casserly