Un jour, une école : Montpellier Business School Un jour, une école : Montpellier Business School
Numéro 1 de l’alternance en France avec plus de 800 élèves en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, Montpellier Business School se veut... Un jour, une école : Montpellier Business School

[loop category= module=a ]

Numéro 1 de l’alternance en France avec plus de 800 élèves en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, Montpellier Business School se veut pionnière en matière d’ouverture et de diversité avec notamment la mise en place de nombreuses bourses d’études dans le cadre de son programme promouvant l’égalité des chances. Ce n’est donc pas un hasard si Killian, étudiant issu de la filière AST (Admis sur Titre), nous décrit une école qui monte inexorablement : 19ème Business School en 2011, Montpellier BS occupait en 2014 la 13ème place du classement SIGEM. Venez découvrir cette Business School qui n’a résolument pas fini de faire parler d’elle ! C’est un jour, une école, et c’est une exclusivité Major-Prépa.

Ton parcours ?

  • Baccalauréat Scientifique au Lycée Notre-Dame de Mantes-la-Jolie
  • 1ère et 2ème (L1 et L2) année de tronc commun à l’UFR de Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Spécialisation en Management du Sport, parcours entreprise et loisirs sportifs (L3) à l’Université Montpellier 1
  • 1ère année de Master Grande Ecole à Montpellier Business School (Concours Passerelle 1)

Tes notes à l’écrit ?

Concours Passerelle 1

Synthèse de documents : 17,5

Anglais : 13

ARPEGE : 11,5

STAPS : 7

Classement après les écrits : Environ 1400ème à l’ESC Montpellier.

Ton oral d’entrée ?

Concours Passerelle 1

J’ai passé 7 écoles à l’oral (Sup de Co La Rochelle, Telecom EM, EM Strasbourg, ESC Dijon, ESC Rennes, EM Normandie et donc l’ESC de Montpellier). J’ai eu 18 en entretien, 13 en anglais et 11 en allemand; cela m’a permis de passer de la 1400ème à la 635ème place et donc d’y être admis.

Après avoir passé l’ensemble des épreuves orales de chaque école, je ne vous cache pas que celle que je pensais le moins avoir réussi était Montpellier. C’était pour moi, la moins naturelle et fluide : il fallait tirer des phrases du type « J’ai réalisé quelque chose dont je suis fier » et développer. Qui plus est, c’était la seule école où mon jury était composé de 3 membres. Je pensais que ça c’était mal passé mais finalement j’ai été agréablement surpris. Ne soyez donc pas surpris lorsque vous avez un jury un peu particulier (sarcasme, mépris), ils jouent souvent un rôle, restez vous-même et soyez honnête 😉

Il y a donc trois types d’épreuves à l’oral :

  • Les oraux de LV1 (anglais) et de LV2 à passer une fois pour toutes les écoles (il faut donc choisir stratégiquement l’école où les passer)
  • Un entretien de motivation pour chaque école
  • Un entretien collectif pour certaines écoles (La Rochelle et Rennes)

J’ai finalement choisi l’ESC Montpellier pour des raisons financières et pour le fait qu’elle soit la première école en alternance.

Ton emploi du temps ?

L’emploi du temps change de semaine en semaine et n’est jamais le même. Cela peut aller de seulement 5h de cours par semaine à 25-30 heures grand maximum sachant que l’on n’a jamais cours le samedi. Donc il y a possibilité de travailler à côté, via l’école avec le Monitorat soit avec un contrat à côté. Pour ma part, j’avais un contrat de 14 heures à Foot Locker à côté en travaillant tous les samedis et une journée/après-midi de la semaine où je n’avais pas cours.

Cela nous laisse pas mal de temps pour se consacrer aux associations et à toutes les activités organisées par celles-ci à côté des cours car il y a beaucoup, beaucoup de choses à faire grâce à l’école et à la ville (Karting, laser game, saut à l’élastique, festivals et j’en passe). Bref, vous ne verrez pas l’année passer..

Les cours ?

Le Cursus (Entrée en Passerelle 1)

Le cursus de MBS est assez original par rapport à celui des autres écoles et je le trouve particulièrement bien articulé. Il s’organise de la manière suivante :

  • 1ère année (L3) en continu sur le campus avec enseignement des savoirs fondamentaux
  • M1 en université partenaire (donc un an à l’étranger)
  • Année de césure avec 1 ou 2 stages longues durées (soit en France ou à l’étranger)
  • M2 en alternance

C’est le parcours pour lequel je vais opter puisque l’année de M2 en alternance me parait obligatoire à la fois financièrement et professionnellement.

Bien sûr il y a possibilité de faire de l’alternance dès la L3 ou à partir du M1 et à l’inverse de ne pas faire d’alternance du tout en faisant son M2 en continu ou en MBA.

Concernant les cours de la L3 du Master Grande Ecole

Il y a 4 grosses matières par semestre couplées à de petites matières et à une certification, et bien entendu de l’anglais en LV1 et de la LV2 (Espagnol, Allemand, Italien ou Chinois).

1er semestre : – Management

  • Macroéconomie
  • Statistiques
  • Comptabilité

La certification Voltaire (orthographe), lecture rapide et efficace, bilan comportemental et Projet Prométhée (Projet de bénévolat ou associatif à réaliser sur toute l’année) et bien sûr anglais et allemand pour ma part.

2ème semestre : – Finance d’entreprise

  • Droit
  • Comptabilité de Gestion
  • Gestion Marketing

Ateliers emplois carrière (CV, lettre de motivation et entretiens), Outils bureautiques (formation Excel), certification de gestion de projet, remise du dossier et oral du Projet Prométhée (projet avec une classe de 1ère STMG), anglais et allemand.

A savoir qu’il y a beaucoup de cours en e-learning sur la plateforme de l’école.

 Les associations ?

Comme toutes les grandes écoles de commerce, il existe de nombreuses associations, cette année elles ont été encore plus actives qu’à leurs habitudes. C’est un peu le poumon de l’école.

  • Bureau des étudiants : Organise le WEI, la plupart des soirées et le gala de fin d’année.
  • Le Bureau des Sports : Ils organisent et mettent en place un certain nombre de sports avec entraînements et matchs. J’y ai été élu vice-président et étais responsable tennis.
  • Adrénaline : association des sports extrêmes, ils organisent le sémineige, excursion paintball, saut à l’élastique etc.
  • Sup d’Eole : C’est l’association des sports nautiques, grâce à eux, on peut passer son permis bateau à moindre coût, faire de la voile, du catamaran et bien d’autres choses..
  • Le Bureau des Arts :  pour tout les artistes. Ils organisent quelques événements comme un défilé de mode.
  • Iris Live : Association de photos, vidéos et médias, ils sont chargés de prendre toutes les photos des soirées.
  • L’arsenal : C’est l’association de musique, ils organisent quelques soirées et de nombreux concerts.
  • Oenophorie : Association de dégustation de vin.
  • Sup de cœur : Association humanitaire
  • Gaïa : Développement durable
  • Drive N Co : Association automobile. Ils organisent des séances karting
  • Game for change : Jeux vidéos
  • World Co : Association chargée d’accueillir les étudiants internationaux et d’organiser des soirées pour tout le monde.
  • Job’Serv : Emplois étudiants. Cette association s’occupe de trouver des emplois saisonniers pour les étudiants de l’école.
  • CAC 34 : Finance, c’est l’association des bourses.
  • LIM : Living in Montpellier, City guide.

Pour faire partie du BDE ou du BDS, il faut lister et réaliser une campagne de deux semaines pour le BDE et d’une semaine pour le BDS (campagnes qui ont lieu en début d’année : octobre/novembre) donc autant vous dire qu’entre le WEI et les campagnes, le début d’année est bien chargé).

Les stages ?

Pour le parcours Master Grande Ecole depuis la L3, il y a un stage de 2 mois minimum à la fin de la 1ère année,  un stage facultatif à la fin de l’année à l’étranger (M1), 2 stages de longues durée pendant l’année de césure entre le M1 et le M2 et enfin un stage de fin d’études en M2 si le parcours classique est choisi.

Pour ma part, je réalise un stage d’environ 3 mois au sein du club du MHSC cet été.

Le réseau ?

Créée en 1899, le réseau se compose d’environ 11 000 diplômés à travers le monde, l’Association Montpellier Business School Alumni accompagne les étudiants et les diplômés de Montpellier Business School tout au long de leur vie, que ce soit dans la recherche de stages, d’emplois ou lors d’une création ou d’une reprise d’entreprise.

Les soirées ?

Le BDE de l’école organise le WEI. Cette année, il se passait dans un camping 4 étoiles à côté de Perpignan, avec open-bar et water-jump. Le bureau des étudiants organise en moyenne 1 voire 2 soirées par semaine sans compter les concerts et soirées des autres associations. Le premier semestre est plus qu’animé avec dès le début les campagnes BDS puis BDE et le deuxième semestre est très chargé avec un très grand nombre de soirées BDE et World Co et se finit par le Gala.

La L3 du Master Grande Ecole est juste mythique.

La ville ?

Première ville étudiante de France avec Toulouse. Montpellier, c’est la  ville  faite sur mesure pour y étudier. Un hiver extrêmement doux, un été méditerranéen, bref il y fait plus que bon vivre. Pas besoin de voiture pour s’y déplacer entre le tram, les bus et les vélos. Un nombre quasi illimité de bars et de boites. La vie ne s’arrête jamais et c’est sans compter les paysages magnifiques et le côté culturel très développé. Pour finir, Montpellier, c’est la ville la plus sportive de France au niveau des sports professionnels et ça s’en fait ressentir au niveau des infrastructures mis à la disposition des étudiants.

Située à 3 heures 30 de Barcelone, 3 heures de Nice et environ 4 heures de Lyon, on peut dire que la situation est plutôt plaisante.

Le prix de l’école ?

9860 euros, 9200 euros si paiement en ligne. Mais si l’étudiant a la volonté de faire de l’alternance dès le M1, il pourra n’avoir à payer que la première année. Sachant que Montpellier est la première école de commerce en alternance, il n’y a aucune sélection pour en faire.

Une des valeurs de Montpellier Business School est la diversité, c’est pourquoi MBS met en place un grand nombre d’aide au financement avec :

  • le monitorat (possibilité de travailler pour l’administration de l’école contre environ 400€ de rémunération par mois).
  • La bourse d’excellence (attribuée sur critères sociaux et résultats académiques)
  • La bourse du mérite (mérite académique)
  • Les prêts

Pourquoi ESC Montpellier et pas une autre ?

  • Premièrement parce-que je veux absolument faire de l’alternance en M2 et parce-que c’est la première école en alternance. (Pas de sélection et nombre de places illimitées).
  • Parce-qu’elle fait partie des meilleures écoles françaises (entrée dans le top 10).
  • Parce-que le cadre de vie de Montpellier est juste parfait pour étudier.
  • Une grande diversité à la fois sociale et culturelle très enrichissante.
  • Le programme est très bien organisé (L3 de fondamentaux suivi du Master 1 à l’étranger puis de l’année de césure et enfin le M2 possible en alternance, en continu ou en MBA).
  • Une des rares écoles à proposer une année entière à l’étranger.

Quelles opportunités ?

MBS vous offre des opportunités d’embauche à l’international, dans les nombreux partenaires et grâce au parcours proposé très modulable, vous pouvez construire votre parcours comme bon vous semble. Grâce à l’alternance vos chances sont accrues d’être embauché tout de suite après la première année.

Propos recueillis par Ezékiel SEDAMINOU

Major-Prépa

Ezékiel Sedaminou

21 ans, étudiant à l'EM Lyon après avoir fait sa prépa au lycée La Bruyère et cofondateur de Major-Prépa, il est spécialiste du traitement de l'actualité ainsi que de géopolitique.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *