Le cinéma allemand Le cinéma allemand
L’industrie cinématographique allemande est très riche, et nombre de ses films sont de qualité. Si ce sujet a peu de chances de tomber au... Le cinéma allemand

L’industrie cinématographique allemande est très riche, et nombre de ses films sont de qualité. Si ce sujet a peu de chances de tomber au concours, le maîtriser reste indispensable pour bien connaître la culture germanique et peut apporter la touche finale qui fera gonfler ta note d’oral. On se concentrera sur trois périodes particulièrement significatives.

 

Le cinéma allemand sous la République de Weimar

La République de Weimar est surtout marquée par le courant artistique qu’est l’expressionnisme : la réalité est déformée pour susciter une émotion chez le spectateur. Ce courant existe bien sûr aussi dans la peinture, l’architecture ou la littérature. Les grands réalisateurs sont alors Fritz Lang (Metropolis), ou Robert Wiene, connu pour le film Das Cabinet des Dr. Caligari, considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’expressionnisme.

 

Le cinéma allemand pendant le Troisième Reich

Sous le régime nazi, le cinéma doit servir de moyen de propagande. L’industrie est dirigée d’une main de fer par Joseph Goebbels, ministre de la Propagande, et les réalisateurs et acteurs juifs doivent quitter le pays. Fritz Lang, pourtant d’origine juive, se voit proposer le rôle de chef du cinéma du Reich, qu’il refuse. Une réalisatrice importante de l’époque est Leni Riefenstahl, connue pour son long-métrage Olympia, qui montre les JO de Berlin en 1936. Des films comme le très regrettable Jud Süβ servent la propagande antisémite du régime.

 

Le cinéma allemand après la réunification

Le cinéma est-allemand servait essentiellement le régime socialiste en place et le cinéma ouest-allemand s’est distingué à partir des années 1960 grâce à la « nouvelle vague » (die neue Welle), incarnée par des réalisateurs comme Völker Schlöndorff (Die Blechtrommel). Après avoir vécu le régime nazi et la séparation, le cinéma rétrospectif devient très important dans l’Allemagne réunifiée pour traiter ces deux périodes. De nombreux films comme Goodbye Lenin ou Das Leben der Anderen, ainsi que Der Untergang ou Sophie Scholl – Die letzten Tage, traitent respectivement de la séparation de l’Allemagne et du régime nazi. Le cinéma joue un grand rôle dans ce pays à l’histoire très chargée.

Bien entendu, le cinéma allemand moderne ne se résume pas aux films historiques. Grâce à de grands cinéastes comme Fatih Akin (Aus dem Nichts) ou Dennis Gansel (Die Welle), l’Allemagne brille aujourd’hui comme l’un des plus grands pays de cinéma, en Europe comme dans le monde.

 

Vocabulaire du cinéma

Das Kino : le cinéma (le lieu comme l’art en lui-même)
Der Film(e) : le film
Der Regisseur(e)/die Regisseurin(nen) : le réalisateur/la réalisatrice
Drehen : tourner
Der Schauspieler(in) : l’acteur/l’actrice
Die Filmindustrie : l’industrie cinématographique

 

A découvrir également : notre article sur le cinéma italien.

Pierre Heller