Prépare tes oraux – Les partis politiques espagnols: la fin du bipartisme? Prépare tes oraux – Les partis politiques espagnols: la fin du bipartisme?
S’il y a un sujet de civilisation à maitriser cette année lors des oraux pour les hispanisants, c’est bien celui de la politique espagnole! En effet... Prépare tes oraux – Les partis politiques espagnols: la fin du bipartisme?

S’il y a un sujet de civilisation à maitriser cette année lors des oraux pour les hispanisants, c’est bien celui de la politique espagnole! En effet entre le résultat des élections municipales et régionales fin mai et les élections générales à venir à la fin de l’année, il est essentiel d’être au courant du paysage politique espagnol actuel.

Voici donc pour vous aider une fiche sur les principaux partis politiques espagnols, et particulièrement sur les nouveaux venus qui bouleversent l’ordre établi dans ce pays malmené par la crise (on vous renvoie aux articles sur le sujet). Qui sont les Podemos, UPyD et autres Ciudadanos qui ont récemment fait irruption dans l’arène politique?

Partido Popular:

logo_pp250

Leader: Mariano Rajoy

Ligne politique: Droite conservatrice.

Au pouvoir depuis 2011. Malgré les mesures fortement impopulaires prises pour faire baisser le chômage et restaurer la compétitivité coût en diminuant entre autre les droits des travailleurs, le PP arrive quand même en tête aux élections municipales avec 27% des voix.

PSOE:

psoepuño

Partido socialista obrero español.

Leader: Pedro Sánchez

Ligne politique: Gauche socialiste.

Si le PSOE avait réussi à placer Susana Diaz à la tête du parlement Andalou lors des élections anticipées de janvier de cette année, le principal parti d’opposition à bien du mal à tirer profit du mécontentement contre la politique du gouvernement. En effet, il est fortement concurrencé par les nouveaux partis qui s’appuient notamment sur les diverses affaires de corruption pour chercher à montrer que le PSOE n’est plus une alternative réelle au PP.

Podemos:

unnamed

Leader: Pablo Iglesias (professeur en sciences politiques). Création: janvier 2014

Ligne politique: Gauche radicale.

Parti qui se veut l’héritier du mouvement des Indignés (2011) et son pendant politique. Rappelons que les Indignés se revendiquent dès l’origine comme un mouvement apolitique : son slogan : « un pueblo unido no necesita partido ». Ainsi Podemos rentre en contradiction avec cette volonté de « démocratie directe » qui animait le mouvement des Indignés. Cela ne l’empêche pas de se revendiquer de « el espirito de Mayo », tout en considérant que le changement social doit passer par l’Etat, et que ceux qui partagent les idées des Indignés peuvent vouloir avoir leurs représentants politiques.

Podemos se présente comme un parti antisystème qui cherche à rompre l’opposition traditionnelle gauche/droite, et apparait d’ailleurs en mesure d’attirer des gens d’un bord comme de l’autre.

Idéologie politique: ses fers de lances sont la lutte contre la corruption et le chômage, et la fin de la politique d’austérité et de diminution des droits des travailleurs. Eurosceptique.

Ciudadanos:

ciudadanos

Leader: Albert Rivera (avocat). Création: 2005

Ligne politique: Centre-droite.

Ciudadanos fait figure avec Podemos de nouveau parti alternatif prometteur. Contrairement à son homologue de gauche radical, Ciudadanos se veut un parti centriste loin des extrêmes, ce qui lui confère un fort attrait pour ceux effectivement lassés par les grands partis établis mais rebutés par les idées trop radicales de Podemos.

Fait intéressant, le parti est d’origine catalane, issu de l’association Ciutadans de Catalunya, opposée aux indépendantistes de CiU et promouvant l’unité de l’Etat espagnol. Le siège du parti est d’ailleurs situé à Barcelone.

Idéologie politique : On pourrait faire une analogie avec celle des Républicains français, à l’exception du fait que le parti est favorable à la monarchie parlementaire actuelle.

Il considère que les régions n’ont pas à avoir de droits particuliers, seuls les individus en ont. Il adopte ainsi une ligne nationaliste, s’opposant par exemple à l’enseignement trop prégnant du catalan qui prend souvent le dessus sur le castillan en Catalogne, et souhaite imposer un enseignement seulement en langue espagnole.

UPyD:

ApglmSaj

Union, Progresos y Democracia

Leader: Rosa Diez.  Création: 2007

Ligne politique: Centre-gauche.

Autre petit nouveau sur la scène politique, UPyD n’a certes par connu le succès de Podemos ou Ciudadanos aux élections régionales, mais il n’en reste pas moins un parti non négligeable, en témoigne ses 4 députés européens, ou encore le soutien explicite du Prix Nobel Mario Vargas Llosa.

Idéologie politique : UPyD se définit lui-même comme n’étant ni de gauche ni de droite mais comme un parti progressiste. Parti que l’on peut qualifier de « centraliste » car opposé aux dévolutions de compétences aux Communautés Autonomes, souhaitant même redonner la possibilité à l’Etat central de gérer les politiques de santé ou d’éducation.

Parti pro-européen, qui défend la formation d’une Europe fédérale et politique.

CiU:

ujl7gHOy

Convergencia y Union

Leader: Artur Mas.

Ligne politique: Nationalisme catalan, social-démocrate.

Le parti nationaliste Catalan est arrivé 2ème aux élections régionales en Catalogne derrière la coalition de gauche soutenue par Podemos. Echec relatif donc pour ce parti à la tête de la Generalitat depuis 2011.

 

Guillaume Hénault

Cofondateur du groupe Up2School (Major-Prépa, Business-Cool et Forum-Commerce) et étudiant à ESCP Europe.