Thème grammatical Ecricome 2012 Thème grammatical Ecricome 2012
Aujourd’hui, nous te proposons de travailler un thème grammatical pour reprendre quelques points de grammaire. Alors, sors un papier et un stylo, et fais-le... Thème grammatical Ecricome 2012

Aujourd’hui, nous te proposons de travailler un thème grammatical pour reprendre quelques points de grammaire. Alors, sors un papier et un stylo, et fais-le sérieusement : nous, nous savons le faire ! Tu trouveras la correction à la suite.

 

Thème

Il s’agit d’un thème issu d’une annale Ecricome 2012 dont voici l’énoncé :

1. Le développement de cette grande surface est d’autant plus prometteur que la main d’œuvre reste peu chère. 

2. Même s’il était interdit de téléphoner dans les lieux publics, certains se refuseraient à l’accepter. 

3. Malgré les événements, analysons toutes les propositions qui se présenteront pour résoudre la crise. 

4. Depuis juin 2009, l’ancienne guérilla est au pouvoir alors qu’il y a vingt ans l’armée luttait contre elle.

5. Au fur et à mesure que les mois passeront, ses affaires iront de plus en plus mal. 

6. N’oublie pas de m’avertir dès que tu auras des nouvelles car tu sais que c’est important pour moi. 

7. Si on avait réservé plus tôt, on aurait pu avoir des billets à un meilleur prix. 

8. Pour la première fois, un film en catalan reçoit plusieurs récompenses dont celle du meilleur réalisateur. 

9. Afin de ne pas se soumettre à la monoculture, les paysans guatémaltèques devraient résister aux pressions constantes.

10. Ce n’est qu’après les inondations de 2004 que nous avons pu évaluer les dégâts. Quel sinistre bilan ! 

 

Correction

Phrase 1 : El desarrollo de este hipermercado/esta gran superficie es tanto más prometedor cuanto que la mano de obra sigue siendo barata.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • Traduire « d’autant plus … que » : on utilise tanto más … cuanto que
  • Traduire « rester » : en espagnol, il existe différentes façons de traduire « rester », notamment quedar(se), seguir et sobrar. Sobrar et quedar sont utilisés pour traduire « il reste » dans le sens « il y a en trop » (reste d’un repas, temps…), par exemple me sobra tiempo (= il me reste du temps). Quedarse s’emploie également pour indiquer que l’on reste dans un lieu ou pour indiquer un résultat (ex. : quedó satisfecho = il a été satisfait). « Seguir + gérondif » s’emploie dans le sens de rester dans un état et pourrait se traduire par « continuer d’être » ou « demeurer ».
  • Tu as écrit « grande superficie » : tu as probablement oublié l’apocope ! Devant un nom singulier, grande devient gran.

 

Phrase 2 : Aunque estuviese/estuviera/ fuese/fuera prohibido telefonear en los lugares públicos, algunos se rehusarían/se negarían a aceptarlo.

Les difficultés que tu as pu rencontrer : 

  • Quel temps mettre après aunque : il faut distinguer le réel de l’irréel. Ici, il s’agit d’irréel. En effet, d’après la phrase, il n’est pas interdit de téléphoner dans les lieux publics. Il s’agit d’une supposition fictive. Dès lors, le mode à utiliser est le subjonctif. De plus, on utilise un subjonctif imparfait en espagnol pour respecter la concordance des temps.
  • Attention à « estar prohibido Ø + infinitif » : il ne faut pas mettre « de » ! Il s’utilise seul et avec le verbe estar. Si tu as un doute, tu peux utiliser le verbe prohibirse. La phrase deviendrait alors : Aunque se prohibiera/prohibierse llamar

 

Phrase 3 : A pesar de/Pese a los acontecimientos, analicemos todas las propuestas que se presenten para resolver/solucionar la crisis.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction de « malgré » : on utilise a pesar de ou pese a (pesen, si le groupe de mots qu’il complète est au pluriel)
  • L’orthographe d’analicemos (infinitif : analizar) : de façon générale, devant un e ou un i, le z devient un c pour conserver la prononciation. À l’inverse, devant a, o ou u, le c devient un z.
  • Pourquoi que se presenten et non que se presentarán : en français, le premier verbe (« analysons ») est au passé et le second au futur. Il s’agit d’une subordonnée à sens futur et le temps est donc le subjonctif présent en espagnol.

 

Phrase 4 : Desde junio del 2019, la antigua guerilla está en el poder mientras que hace veinte años el ejército luchaba contra ella.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction de « alors que » : attention à ne pas traduire par mientras seul, qui indique dans ce cas la simultanéité. Par exemple, on traduira « Ne parle pas pendant que tu manges » par No hables mientras comes.

 

Phrase 5 : A medida que pasen/que vayan pasando los meses, sus negocios empeorarán/irán empeorando.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction d’ « au fur et à mesure » : on le traduit par a medida que, et le mode et le temps que l’on choisit changent selon si la phrase est réelle ou irréelle. Ici, elle est irréelle : on utilise donc le mode subjonctif et puisque la phrase est au futur en français, ici, le temps en espagnol est le présent. On aurait pu aussi utiliser conforme.
  • La traduction de « de plus en plus + adjectif » : on traduit le verbe « empirer ». La tournure cada vez peor serait ici trop lourde. 

 

Phrase 6 : No te olvides (de) avisarme en cuanto tengas noticias, pues sabes que es importante para mí.

Les difficultés que tu as pu rencontrer : 

  • La traduction de « dès que » : on traduit « dès que + futur » par « en cuanto + subjonctif ». Attention au temps ! « Elle m’a dit qu’elle me préviendrait dès qu’elle aurait des nouvelles » se traduira par Me dijo que me avisaría en cuanto tuviera noticias. On adapte le mode, mais aussi le temps, à la phrase !
  • La traduction de « car » : ce petit mot est bien trop souvent oublié par les étudiants alors qu’il est essentiel ! On le traduit par pues.
  • L’accent sur le i de : mi et sont deux mots différents. Mi est le déterminant possessif, il accompagne toujours un nom. Pour distinguer le déterminant possessif du pronom personnel, ce dernier prend un accent sur le i (toujours aigu !).

 

Phrase 7 : De haber reservado antes/Si hubiéramos/hubiésemos reservado antes, hubiéramos podido obtener billete a mejor precio.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction de la subordonnée conditionnelle : ici, on est face à une conditionnelle qui n’a pas été réalisée dans le passé (si + plus-que-parfait en français). Cela se traduit généralement par du subjonctif prétérit plus-que-parfait en espagnol qui se forme avec l’auxiliaire (toujours avoir en espagnol !) au subjonctif imparfait suivi du participe passé. Une autre traduction est « de + infinitif », mais cette tournure est plus complexe à maîtriser et elle n’est pas fondamentalement celle attendue en thème grammatical aux concours.
  • Le verbe de la principale (hubiéramos) fait sens avec la concordance des temps.

 

Phrase 8 : Por primera vez,/Es la primera vez que una película catalana recibe varios premios entre ellos/entre los cuales el del mejor director.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction de « dont » : ici, « dont » est suivi d’un numéral (« plusieurs »). Il est donc INTERDIT d’employer cuyo. On aurait pu en français remplacer « dont » par « parmi lesquelles », et c’est bien ce type de tournure que privilégiera l’espagnol avec entre ellos/entre los cuales.
  • La traduction de « récompenses » : attention à ne pas traduire par precios mais par premios

 

Phrase 9 : Para no someterse a la monocultivo, los campesinos guatemaltecos tendrían que resistir a las presiones constantes.

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction de « devoir » : ici, on privilégie tener que à deber, car il s’agit d’une forte obligation personnelle plus que d’une obligation morale.

 

Phrase 10 : Fue solamente después de las inundaciones de 2004 cuando pudimos evaluar los daños/estragos. ¡Menudo sinistre balance!/¡Qué balance más sinistre!

Les difficultés que tu as pu rencontrer :

  • La traduction de la phrase emphatique : en français, le verbe être est conjugué au présent. Néanmoins, en espagnol, on fait la concordance des temps ! C’est la raison pour laquelle la phrase doit impérativement commencer par « Fue … cuando » et non pas par « Es … cuando ». On utilise par ailleurs cuando et non pas que car on situe dans le temps.
  • Oublier l’accent à qué : il s’agit d’une phrase exclamative. On met donc un accent !

 

Les autres difficultés que tu as pu rencontrer sont probablement des difficultés de vocabulaire. Il est important de noter les mots courants de sorte à bien les maîtriser. Les mots plus techniques sont également à connaître autant que possible : c’est le type de vocabulaire que tu peux croiser en thème grammatical, mais aussi en version !

Laurène Gaudin

Etudiante à Audencia Business School après 3 années au Lycée la Bruyère (Versailles).