Les tournures emphatiques en espagnol Les tournures emphatiques en espagnol
C’est toi qui passeras le concours bientôt, et c’est en ce sens que cet article te sera utile. C’est lui qui te permettra peut-être... Les tournures emphatiques en espagnol

C’est toi qui passeras le concours bientôt, et c’est en ce sens que cet article te sera utile. C’est lui qui te permettra peut-être d’exceller en traduction ! C’est en t’entraînant qu’il te sera plus facile de maîtriser les tournures emphatiques !

Saurais-tu traduire toutes les phrases ci-dessus ? Si ce n’est pas le cas, pas de panique ! On t’explique les tournures emphatiques pour que tu sois incollable !

 

La construction de la principale

Les tournures emphatiques, contrairement au français, changent selon la personne en espagnol. La forme n’est pas figée. En français, on emploie toujours « c’est ». L’espagnol, lui, emploiera à la place le verbe SER conjugué au même temps et à la même personne que la relative.

N.B. : Pour traduire les tournures emphatiques, l’espagnol utilisera TOUJOURS le verbe SER.

Par exemple :

C’est moi qui étais à la banque ce matin = Era yo el que estaba en el banco esta mañana.

Ici, le verbe de la relative est à la 1re personne du singulier à l’imparfait. En espagnol, on utilise donc era qui correspond à la 1re personne du singulier à l’imparfait.

Quelques exceptions sont acceptées, notamment lorsque le verbe de la relative est au passé composé. Dans ce cas, le verbe de la principale peut être au présent.

Par exemple :

C’est lui qui est allé au cinéma avec moi cet après-midi = Es él quien ha ido al cine conmigo esta tarde.

 

La construction de la relative : le choix du pronom relatif

Le « que/qui » ne se traduit également pas d’une unique façon. Ainsi, on distinguera plusieurs cas :

  • Si l’antécédent est un homme

Le pronom relatif peut être el que ou quien.

Par exemple : Fue Harvey Weinstein el que abusó sexualmente de muchas actrices.  

  • Si l’antécédent est une femme

Le pronom relatif peut être la que ou quien.

Par exemple : Es esa profesora la que me ha dicho que iba a suspender si no estudiaba.

  • Si l’antécédent est un groupe de personnes

Le pronom relatif peut être las que si l’on parle d’un groupe de femmes.

Par exemple : No tienen que ser siempre las mujeres las que hacen la comida.

Le pronom relatif peut être los que si l’on parle d’un groupe d’hommes ou d’un groupe mixte.

Par exemple : Son ellos los que amenazaron la república.

Le pronom relatif peut être quienes quelles que soient les personnes dont on parle.

Par exemple : Son ellas quienes se sublevaron para obtener los mismos derechos que los hombres.

  • Si l’antécédent est un objet

Selon si l’objet est masculin, féminin, singulier ou pluriel, on trouvera les traductions suivantes pour traduire « que » : el que, la que, las que, los que

Par exemple : Son las agujas del reloj las que me están volviendo loca (ce sont les aiguilles de l’horloge qui me rendent malade).

Pour un objet, on n’utilisera JAMAIS quien/quienes.

  • Pour une idée abstraite, une proposition infinitive

On traduira par lo que.

Par exemple : Era reir lo que más quería.

  • Pour traduire le « que » d’une circonstancielle de temps

On traduira par cuando.

Par exemple : Fue el primero de enero cuando entendí nunca lo volvería a ver.

  • Pour traduire le « que » d’une circonstancielle de lieu

On utilisera donde.

Par exemple : Es aquí donde desaparecen las huellas del animal.

  • Pour traduire le « que » d’une circonstancielle de manière

On utilisera como.

Par exemple : Fue asi como pudieron detenerlo.

 

Deux cas un peu différents

  • Pour traduire le « que » d’une circonstancielle de cause

On utilisera por lo que ou por la que.

Par exemple : Es por el coronavirus por lo que no puedo salir de mi casa.

  • Pour traduire le « que » d’une circonstancielle de but

On utilisera para lo que ou para la que.

Par exemple : Fue para ella para la que hice todo esto.

Néanmoins, la tournure est extrêmement lourde dans ces deux derniers cas en espagnol. Il est donc d’usage de réduire la formulation. Ainsi, on dira plutôt :

Es por el coronavirus que no puedo salir de casa.

Et

Fue para ella que hice todo esto.

 

 

De façon générale, les tournures emphatiques sont très lourdes en espagnol et il faut surtout les réserver pour le thème grammatical, car elles sont là pour t’évaluer. Cependant, en thème suivi, tu peux les éviter et trouver des formulations plus idiomatiques et moins lourdes.

Alors, cap ou pas cap de traduire le début de l’article ?

Laurène Gaudin

Etudiante à Audencia Business School après 3 années au Lycée la Bruyère (Versailles).