Viajo en… #5 : Zaragoza ! Viajo en… #5 : Zaragoza !
Après t’avoir fait découvrir le Mexique il y a quelques semaines, on revient en Europe et on t’emmène à Saragosse, une ville festive, charmante... Viajo en… #5 : Zaragoza !

Après t’avoir fait découvrir le Mexique il y a quelques semaines, on revient en Europe et on t’emmène à Saragosse, une ville festive, charmante et chargée d’histoire !

 

Quelques faits notables…

La ville de Saragosse, Zaragoza, est située entre Madrid et Barcelone. Cette ville est la capitale de l’Aragon.

 

Une ancienne colonie romaine

Saragosse a été baptisée autour de 14 av. J.-C. « Caesaraugusta » et devient une colonie romaine. Sa situation géographique en fait une ville stratégique pour l’Empire romain, puisque la ville est traversée par l’Èbre. Aujourd’hui, il reste de nombreux vestiges de l’époque romaine, tels que des morceaux de la muraille qui entourait Saragosse, les thermes ou encore le théâtre romain. Ce dernier a été construit au Ier siècle et pouvait accueillir jusqu’à 6 000 spectateurs. Il a été redécouvert en 1973 et il est possible de le visiter car il fait désormais partie d’un musée.

Certains vestiges n’ont été découverts que récemment, comme la casa romana de la calle Añon qui est une domus découverte en 2000 et la peinture aux murs a notamment été très bien conservée.

À partir du IIIe siècle, l’Empire romain faiblit et les constructions, et notamment la muraille, sont progressivement laissées à l’abandon dans la ville, qui survit grâce au commerce.

 

L’attentat du 11 décembre 1987 organisé par le groupe ETA

En novembre 1987 est signé par le président Felipe Gonzalez et la plupart des partis politiques espagnols le Pacte de Madrid, un texte qui reconnaît l’absence de légitimité du groupe ETA à représenter les intérêts du Pays basque. Ce texte lui demande en conséquence de rendre les armes.

Le 11 décembre 1987 a lieu un attentat dans la caserne de la Garde civile de Saragosse (casa cuartel de Zaragoza), qui fit 88 blessés, nombre d’entre eux grièvement, et 11 morts, dont 5 enfants. Les quatre étages de la caserne se sont en effet effondrés à la suite de l’explosion d’une voiture devant la caserne. Cet attentat montre l’échec des négociations et est interprété comme la réponse d’ETA au Pacte de Madrid.

 

En 2008, l’Exposition spécialisée internationale

Entre juin et septembre 2008 s’est tenue à Saragosse l’Exposition spécialisée internationale sur le thème de l’eau et du développement durable. Plus d’une centaine de pays se sont répartis dans les 140 pavillons construits pour l’événement. C’était l’occasion pour eux de mettre en avant les mesures en faveur d’une économie durable mises en place au niveau national.

Parmi les pavillons notables, on peut distinguer le Pavillon de l’Espagne qui utilise l’Èbre pour sa climatisation. Le Pavillon du Japon a également su captiver l’attention du public en recréant une immense cascade. Chacun des pavillons hébergeait une exposition dans le but d’informer sur les préoccupations environnementales. La Turquie a notamment mis en avant dans son pavillon la technique de peinture ancestrale qui n’utilise que la terre et l’eau pour montrer la possibilité de n’utiliser que des matériaux naturels.

Si l’Expo de 2008 a fait parler d’elle et a rassemblé sept millions de visiteurs, les infrastructures peinent aujourd’hui à être réutilisées. Les pavillons devaient à terme devenir des bureaux, mais beaucoup sont encore inoccupés à ce jour. Les habitants de la ville déplorent les investissements dans ces infrastructures futuristes finalement délaissées, comme les télécabines qui sont finalement démontées en 2015 après sept années passées à l’arrêt. Certains bâtiments ont cependant tiré leur épingle du jeu, comme la Torre del Agua qui abrite les bureaux de la banque Ibercaja.

 

Monument célèbre : la basilique de Nuestra Señora del Pilar

Outre les vestiges romains, le monument le plus célèbre de Saragosse est sans aucun doute la basilique de Nuestra Señora del Pilar, dont la construction s’est achevée en 1515. Cet édifice de type baroque mesure 130 mètres de long sur 67 mètres de large.

 

L’Espagne est un pays encore très catholique et l’image de la Vierge y occupe une place très importante. Le prénom Pilar est d’ailleurs extrêmement courant en Espagne. La chapelle de la basilique (capilla : chapelle) de Saragosse est très célèbre et est le lieu de nombreux pèlerinages. La représentation de la Vierge du Pilier est un des symboles de la ville de Saragosse.

Chapelle de la basilique Nuestra Señora del Pilar

 

Représentation de la Vierge dans la basilique de Saragosse

 

La Basilique est également célèbre pour son dôme, qui est une œuvre de Goya réalisée en 1772. Il s’agit de la fresque L’adoration du nom de Dieu :

L'Adoration du nom de Dieu

L’Adoration du nom de Dieu, fresque peinte par Goya

 

Une tradition : las fiestas del Pilar

Cette construction donne lieu à une célébration qui a lieu le 12 octobre (le même jour que le jour de l’Hispanité). Traditionnellement, las fiestas del Pilar commencent le week-end précédant le 12 octobre et les festivités durent une semaine.

Le 12 octobre, la Vierge est promenée dans les rues de Saragosse.

La Vierge est promenée dans toute la ville

Cette semaine de festivités donne lieu à des corridas, une tradition encore très présente en Espagne. L’arène de Saragosse a notamment été aménagée pour pouvoir accueillir le spectacle à des dates où le temps peut parfois être capricieux. Pour les plus jeunes et les débutants, des vachettes sont également lâchées.

Pour les enfants, la tradition veut que des géants de procession défilent dans la rue tous les jours tout le long de la semaine des fêtes. On les appelle en espagnol los Cabezudos. Les Cabezudos de Saragosse sont au nombre de dix. On a notamment le forain, la foraine, le borgne, le toréador… Ce sont des figures emblématiques de las fiestas del Pilar.

Les fêtes se terminent tous les ans en musique avec des concerts ainsi que des feux d’artifice.

Laurène Gaudin

Etudiante à Audencia Business School après 3 années au Lycée la Bruyère (Versailles).