Le fléau du harcèlement aux USA Le fléau du harcèlement aux USA
Le harcèlement est devenu l’un des plus grands fléaux de la société américaine à l’heure actuelle. De nos jours, certains décident de mettre en... Le fléau du harcèlement aux USA

Le harcèlement est devenu l’un des plus grands fléaux de la société américaine à l’heure actuelle. De nos jours, certains décident de mettre en lumière un sujet tabou aux USA.

Le harcèlement peut se manifester dans plusieurs milieux tels que le travail, l’école, la rue et même sur internet. Aujourd’hui, aux Etats-Unis, 81 % des femmes et 43 % des hommes auraient déjà subi une quelconque forme de harcèlement.

Il est donc très important de connaître ce sujet, qui peut fournir de bonnes idées pour un essai ou pour une khôlle.

 

#1 – Le harcèlement aux USA : un problème omniprésent

C’est un problème présent dans de nombreux milieux de la société.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il se manifeste sous différentes formes : verbales, mais aussi physiques.

 

Harcèlement à l’école

Aux États-Unis, le bullying est très présent chez les étudiants. Un jeune peut être insulté ou agressé pour diverses raisons telles que son physique, ses croyances et coutumes ou son genre. Cela peut avoir des conséquences tragiques pour la victime, elle peut tomber en dépression, voire se suicider.

Ce problème devient un réel fléau, car d’après neaToday, en dix ans, le taux de suicide chez les jeunes a augmenté de 70 %. Parfois, certaines victimes de harcèlement décident de se venger. Ce fut le cas lors de la fusillade à l’école de Columbine en 1999 par des élèves victimes de harcèlement pendant leur scolarité.

Malgré cela, on accuse les écoles de fermer les yeux sur le harcèlement scolaire.

 

Harcèlement au travail

En effet, le harcèlement au travail est l’un des cas les plus communs aujourd’hui. Nombreux sont les employés qui souffrent de cela. On peut avoir plusieurs formes de harcèlement au bureau.

Tout d’abord, il y a le harcèlement sexuel. Plusieurs employées en sont victimes. La plupart du temps, ce sont des cadres qui proposent à leurs employées de les aider dans leur carrière en échange d’accepter leurs avances et agressions. Ainsi, plusieurs femmes souffrent en silence, sous la menace de perdre leur emploi si elles dénoncent leur patron.

En outre, les minorités souffrent beaucoup en raison de leurs croyances et coutumes.

Il y a aussi une nouvelle forme de harcèlement au bureau qui devrait être mise en exergue. Avec le télétravail, on peut travailler dans n’importe quel endroit, mais aussi à n’importe quel moment de la journée. Ainsi, certains patrons donnent à leurs employés une charge énorme de travail, ce qui les force à travailler pendant les week-ends. Ils sont donc soumis à un stress constant. Cela peut causer des maladies professionnelles telles que le burn out. Dans un sondage publié par l’institut Statista, 37 % des adultes déclarent que leur stress a augmenté en un an. C’est ainsi une forme indirecte de harcèlement.

 

Cyberbullying

Avec le développement des réseaux sociaux, de nombreux jeunes sont victimes de harcèlement sur internet. Certains décident d’insulter et d’humilier publiquement une personne. Par exemple, lorsque quelqu’un à une photo compromettante d’un individu, elle peut la publier sur internet pour le ridiculiser.

Le grand problème posé par le cyberharcèlement est que l’on ne connaît pas le harceleur, il peut se cacher sous un avatar. Ainsi, grâce à son anonymat, il continuera de hanter ses victimes. Cela peut donc entraîner une dépression chez plusieurs personnes ou les amener au suicide.

En définitive, le harcèlement peut se manifester partout, on peut en souffrir autant à l’extérieur du domicile qu’à l’intérieur avec le cyberharcèlement.

 

#2 – Une vraie sensibilisation

Même si l’un des plus grands problèmes du harcèlement est le silence des victimes et des témoins, on connaît depuis peu aux USA, une vraie sensibilisation à ce fléau.

Pour faire face au harcèlement sexuel au travail, plusieurs femmes ont décidé de mettre leur carrière en danger pour dénoncer cette réalité. De grands scandales ont fait surface aux États-Unis. Il y a eu celui de Fox News, où l’ancien PDG, Roger Ailes, a été accusé d’avoir agressé plusieurs de ses employées telles que la célèbre animatrice Megyn Kelly. Suite à cette accusation, la chaîne de télévision l’a licencié.

En outre, il y a évidemment le fameux cas Harvey Weinstein, le patron d’une des plus grandes maisons de production du monde, qui a été accusé d’avoir harcelé sexuellement plusieurs actrices au cours de sa carrière. Ce scandale a été suivi d’une vague d’accusations d’autres grands noms d’Hollywood, tels que l’acteur Kevin Spacey et le scénariste Bryan Singer.

harcèlement aux USA

Source : Cartooning for Peace

Par conséquent, ce grand scandale a créé une véritable vague dans le monde, notamment sur les réseaux sociaux avec le #meetoo (#balance ton porc, en français). Ces mouvements ont permis aux femmes de dénoncer leurs souffrances et leurs histoires de harcèlement afin de créer une véritable prise de conscience.

Ces grands événements ont permis une véritable sensibilisation à ce thème tabou dans la société, afin d’encourager les victimes et de provoquer la réaction des témoins, qui sont trop souvent passifs face à ce genre de situation.

Dans l’environnement du travail, on essaye de limiter les excès du télétravail, en imposant des heures spécifiques pour télétravailler.

De plus, on essaye de sensibiliser les conséquences néfastes du bullying à l’école. Plusieurs films et séries, comme 13 Reasons Why, essayent de faire comprendre l’importance de lutter contre le harcèlement.

 

#3 – However, there is still much to be done

Malgré un début de sensibilisation, ce n’est évidemment pas suffisant pour atténuer le harcèlement.

En effet, il n’est pas que question d’accuser les coupables. Combattre ce mal passe aussi par l’éducation. C’est aux parents et autres adultes d’éduquer et de sensibiliser dès le plus jeune âge leurs enfants.

Au travail, même si plusieurs mouvements ont fait surface pour lutter contre les violences sexistes, un vrai changement dans les mentalités doit être effectué afin de réellement lutter contre ce problème. Ainsi, cela passe aussi par l’éducation.

Quand il s’agit du harcèlement à l’école, il faut aussi prendre en compte que parfois les harceleurs sont aussi des victimes, c’est pour cela que certains veulent imposer leur souffrance aux autres. Il faut donc aider les bullies pour aider les victimes.

Quant au cyberharcèlement, malgré les politiques de prévention, les avertissements aux jeunes qui publient des contenus qui peuvent les compromettre, il est très difficile de contrôler cette nouvelle forme de harcèlement. En effet, c’est une tâche compliquée de protéger les victimes et de punir les bullies sur les réseaux sociaux. C’est pour cela qu’il faut faire attention à ce que l’on publie sur internet.

Il est aussi primordial que les témoins de telles scènes ne restent plus silencieux, ils doivent faire face et défendre les victimes, que ce soit au travail, à l’école, mais aussi dans la rue. C’est grâce à la pression et à la confrontation des autres que ce problème peut aussi être résolu.

 

Indeed, we are all actors when it comes to fighting harassment. 

 

Vocabulary

  • Harassment : harcèlement
  • Bullying : harcèlement scolaire
  • Sexual harassment : harcèlement sexuel
  • To sensitize : sensibiliser
  • A bully : un harceleur
  • When it comes to gender inequalities, sexual harassment is a good case in point : quand on parle des inégalités hommes-femmes, le harcèlement sexuel est un bon exemple
  • Gender inequalities : inégalités hommes-femmes
  • To commit suicide : se suicider
  • Street harassment : harcèlement de rue
  • Cyberbullying : cyberharcèlement

 

Si ce focus sur le harcèlement aux USA t’a intéressé,  profites-en pour aller jeter un coup d’œil sur d’autres sujets d’actualité : le sexisme en Espagne et les lanceurs d’alerte.

Alexandre Carvalho

Ancien préparationnaire du lycée Saliege en ECS, je suis en première année à Grenoble Ecole de Management.