Concours BCE et Ecricome : Places ouvertes par école en 2021 Concours BCE et Ecricome : Places ouvertes par école en 2021
Combien de préparationnaires seront admis dans telle ou telle école : voilà la sempiternelle question qui t’intéressera lorsque tu stresseras en attendant tes résultats... Concours BCE et Ecricome : Places ouvertes par école en 2021

Combien de préparationnaires seront admis dans telle ou telle école : voilà la sempiternelle question qui t’intéressera lorsque tu stresseras en attendant tes résultats définitifs d’admission (en juillet prochain si tout va bien !). Cette information (ainsi que les prix des inscriptions pratiqués par ces mêmes écoles) est d’ores et déjà disponible depuis le mois dernier : l’occasion de se livrer à une mise en perspective de ce millésime 2021 !

 

Toujours plus de places ouvertes aux préparationnaires

Il faut d’abord se rendre compte que structurellement, le nombre de places aux concours est plus élevé que le nombre de candidats. En d’autres termes, cela signifie que les concours ne visent pas à éliminer des candidats, mais simplement à les répartir selon leur niveau. C’est déjà une bonne nouvelle pour toi ! Si tu es déterminé(e) et appliqué(e), tu décrocheras certainement une place au sein d’une de ces écoles de management, toutes reconnues par la Conférences des Grandes Écoles (CGE) et dont les débouchés à la sortie sont assurés.

Une fois ce rappel effectué, entrons dans le vif du sujet : on observe depuis quelques années maintenant une hausse marquée du nombre de places offertes aux préparationnaires par les écoles. Si cette tendance a été initiée par le « top 5 SIGEM » (2130 places ouvertes en 2017, 2290 aujourd’hui, soit 160 places supplémentaires en quatre ans), celle-ci s’est répandue ces dernières années au top 10 : les « Grandes Provinciales » ont toutes significativement augmenté leur nombre de places (bien que TBS ait décidé de les réduire en 2019 suite à une déconvenue au SIGEM en 2018).

Cette année ne fait pas exception : Grenoble EM et SKEMA BS passent respectivement de 500 et 540 à 550 et 580 ! ICN BS, Rennes SB et EM Normandie participent également à la fête (+15, +15 et +5) tandis que INSEEC GE et ISC Paris GE, qui ne « remplissent » pas depuis plusieurs années, concèdent 10 places chacune. Au total, la hausse du nombre de places à pourvoir entre 2020 et 2021 s’élève à 105, pour atteindre 7690 !

 

Une course à la taille… au détriment des “petites” écoles

Cette hausse continue des places proposées par les écoles ne s’explique par un nombre accru de préparationnaires inscrits aux concours BCE ou Ecricome ; ce chiffre est en réalité à peu près stable depuis plusieurs années. L’enjeu pour les écoles de management est bien celui de la taille critique : plus d’étudiants, c’est aussi plus de droits de scolarité (principale source de revenus pour les business schools) et donc davantage de leviers pour investir, proposer une expérience de qualité à ses pensionnaires et ainsi faire face à la concurrence, française comme internationale. 

 

Là où le bât blesse, c’est que cet appétit vorace des écoles du haut du tableau tarit mécaniquement la source en aval. Les écoles moins bien cotées au SIGEM ont ainsi davantage de difficultés à remplir leur promotion d’étudiants de ces profils si recherchés que sont les préparationnaires. En moyenne ces dernières années, une petite dizaine sur les quelque 25 business schools recrutant des préparationnaires via les concours BCE ou Ecricome ne parviennent pas à pourvoir l’ensemble de leurs places proposées, de manière résiduelle ou carrément substantielle. L’ESC Pau BS, puis l’ISG cette année, ont ainsi fait le choix de quitter la BCE en raison des difficultés de recrutement auxquelles elles faisaient face.


Alors, l’heure est-elle à la concentration ? Est-ce finalement le sens de l’histoire ? Ce qui est certain, c’est que ce phénomène questionne l’essence même de la classe préparatoire. Cette dernière doit ainsi être accessible à tous, d’où l’importance de conserver les prépas dites “de proximité” loin des grandes agglomérations pour se conformer à l’idéal méritocratique. Il est au moins aussi important que sa résultante, des têtes bien faites prêtes à occuper des fonctions managériales dans nos entreprises, profite également à tous les territoires : en ce sens, il serait dommageable que les écoles plus modestes, implantées hors des grandes villes, ne soient plus en mesure de recruter d’étudiants issus de ce cursus.

 

Les places ouvertes en 2021 par les écoles post-prépas

Ecole Nombre de places 2021 Nombre de places 2020 Variation  Coût
Audencia BS 530 530 0              158 €
Brest BS 30 30 0                50 €
Burgundy SB 250 250 0                50 €
EDHEC BS 520 520 0              170 €
EM Normandie 95 90 5                45 €
emlyon BS 540 540 0              170 €
EM Strasbourg BS 250 250 0              295 €
ESC Clermont BS 70 70 0                50 €
ESCP BS 410 410 0              180 €
ESSEC BS 420 420 0              180 €
Excelia BS 100 100 0                50 €
Grenoble EM 550 500 50              145 €
HEC Paris 400 400 0              195 €
ICN BS 265 250 15                50 €
INSEEC GE 130 140 -10                50 €
IMT-BS 180 180 0                70 €
ISC Paris GE 100 110 -10                50 €
KEDGE BS 575 575 0              295 €
Montpellier BS 260 260 0                60 €
NEOMA BS 770 770 0              295 €
Rennes SB 340 325 15              295 €
SKEMA BS 580 540 40              140 €
SCBS 55 55 0                50 €
TBS 375 375 0              140 €
TOTAL 7795 7690 105          2 348 €

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa