Bangalore, la Silicon Valley indienne Bangalore, la Silicon Valley indienne
Située au sud de l’Inde, la ville de Bangalore, capitale de l’État du Karnataka, est la troisième ville la plus peuplée du pays (8... Bangalore, la Silicon Valley indienne

Située au sud de l’Inde, la ville de Bangalore, capitale de l’État du Karnataka, est la troisième ville la plus peuplée du pays (8 443 675 habitants en 2011). Elle est considérée comme un centre universitaire, scientifique et économique majeure en Inde et dans le monde. Jumelée avec San Francisco, Bangalore avait été surnommée dès 2001 la « Silicon Valley indienne » par le magazine américain Bloomberg Businessweek. En 2004, Thomas Friedman avait déclaré que le « monde était plat » (1) suite à son séjour à Bangalore, voulant ainsi démontrer la convergence économique des pays.

Le siège d’IBM à Bangalore. Un tiers des employés de la multinationale américaine travaille en Inde.

 

 

 

 

 

 

 

La spécialisation économique de Bangalore a débuté dans les années 1970 sous l’impulsion de Ram K. Baliga, premier président de la Karnaka State Electronics Development Corporation (KEONICS). Cette agence d’état était chargée de développer l’industrie électronique dans l’Etat du Karnataka. C’est pour cela que R. K. Baliga a fait acheter au sud de Bangalore un vaste terrain pour y établir un parc industriel, qui ferait de la ville la « capitale de l’électronique ».

Bangalore a surfé sur la forte croissance du milieu de l’informatique dans les années 1990 en adoptant des politiques sectorielles (IT policy, 1997) en faveur des technologies de l’information. A ce moment, de grands noms du secteur s’implantent à Bangalore : Texas Instrument, IBM, Hewlett-Packard, Intel… On y compte aussi de grandes compagnies indiennes (notamment Infosys). Ces entreprises investissent massivement dans la recherche et le développement, dans la production de logiciels, et la mise au point de matériaux informatiques de pointe.

Aujourd’hui, Bangalore est un pôle de compétence d’importance mondiale. En 2015-2016, l’État du Karnataka a contribué à 7,54% au PIB régional de l’Inde. Entre avril 2000, et mars 2016, Bangalore a attiré plus de 20 milliards de dollars d’investissements directs de l’étranger (IDE) venant des États-Unis. En plus des multinationales, des institutions étatiques se sont installées à Bangalore, telle que…

Lire la suite

Dimitri Des Cognets

22 ans, étudiant à NEOMA Reims, ancien étudiant au lycée La Bruyère (Versailles) et co-fondateur de Up2school (www.major-prepa.com, www.business-cool.com et www.up2school.com)