Interpréter son rang SKEMA 2019 Interpréter son rang SKEMA 2019
Les résultats de SKEMA sont désormais publiés, alors comment interpréter son rang SKEMA 2019 ?      Rang dernier intégré de ces 8 dernières... Interpréter son rang SKEMA 2019

Les résultats de SKEMA sont désormais publiés, alors comment interpréter son rang SKEMA 2019 ? 

 

 

Rang dernier intégré de ces 8 dernières années : 1675 (2018) • 1902 (2017) • 2087 (2016) • 1863 (2015) • 1990 (2014) • 2169 (2013) • 2323 (2012) • 2113 (2011)

 

Ces dernières années, SKEMA a fait l’objet d’une croissance assez explosive : non seulement sa barre d’admissibilité a fortement augmenté, ce qui voit un niveau des étudiants présentant les oraux progresser de manière sensible, mais l’école se targue aussi d’une progression notable face à ses concurrentes au SIGEM 2018 :

  • 89-11 contre KEDGE BS, contre 77-23 en 2017
  • 47-53 contre NEOMA BS, contre 41-59 en 2017
  • 59-41 contre Toulouse BS, contre.. 9-91 en 2017

 

Ce dernier renversement de situation était tout bonnement imprévisible. C’est ce qui a fait que pour la première fois de l’histoire de l’interprétation des rangs sur Major-Prépa, nous avons dit à des étudiants qu’ils passeraient “OKLM” alors qu’ils n’ont pas été admis (nous pensions que les candidats dont le rang était inférieur à 1700 passeraient, mais le couperet s’est arrêté à 1675). C’est là que réside toute la difficulté d’avoir les précisions les plus fines possibles en essayant d’être le plus précis possible pour éviter de “ne pas se mouiller”.

 

Pour 2019, oracle sera celui qui pourra deviner quelle sera la manière dont SKEMA évoluera. Si la (trop grande ?) prudence de Toulouse Business School, qui a baissé sa barre de 10,6 à 9,2 (mais qui s’assure néanmoins de remplir sa promotion cette année) permet à SKEMA de s’afficher comme ayant été plus sélective que sa consœur du Midi, et d’assurer indirectement à cette dernière son passage devant TBS au SIGEM, il semble que ces deux écoles aient largement progressé en termes d’accueil admissibles par rapport à l’an passé. Ces deux facteurs entraîneront une hausse du nombre de double-intégrables dans les deux écoles, et donc un recul mécanique du rang du dernier intégré.

Ce facteur sera-t-il compensé par une hausse d’attractivité de SKEMA vis-à-vis de ses concurrents au SIGEM ? Par ailleurs, quels sont ces concurrents ? Se limitent-ils au trio NEOMA-SKEMA-TBS qui s’est constitué l’an passé ou bien doit-on y inclure Grenoble EM ? L’école du Dauphiné l’a emporté 91%-9% l’an passé face à SKEMA, soit le score de TBS contre SKEMA en 2017. Nous excluons un tel scénario cette année dans la mesure où l’accueil admissibles de Grenoble EM s’est considérablement amélioré.

Dans un environnement concurrentiel très puissant où rien n’est moins sûr, nous préférons donc faire preuve de prudence et se garder de faire des pronostics plus précis dans la mesure où la dimension prophétique (autoréalisatrice) de nos écrits pourrait nous être reprochée, à juste titre.

 

Le verdict :

Avant de le consulter, on t’invite à faire la transition avec l’école de commerce en likant la page Facebook de Business Cool, notre site dédié à la vie en école de commerce… à la recherche d’emploi ! Nous t’aiderons à naviguer dans le monde des écoles et de l’emploi (stages, jobs, international, etc.) de la même manière que Major-Prépa pour les concours ! 🙂

 

On peut considérer qu’en-dessous de 1480, aucun stress, ça passe OPGDKLM. De 1480 à 1540, on peut être assez serein, ça devrait le faire. De 1540 à 1600, tu commences vraiment à stresser car rien n’est moins sûr. De 1600 à 1750, t’es vraiment sur du 50/50. Au-dessus, tu peux entretenir un espoir, mais de moins en moins… Sauf grande surprise, au-dessus de 1850, t’as plus trop d’espoir et au-dessus de 1950, plus du tout.

 

 

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.